Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 14-12
    Fromage et café, une expérience gustative inattendue

    Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence ! Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » […]

  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes, Les produits laitiers
-

Conseils de dégustation autour du chaource

Quel pain et quelle boisson pour ce fromage crémeux et parfumé ?

Chaource-B

ChaourceQuel pain et quelle boisson pour ce fromage crémeux et parfumé ?

Chaource, le roi de la finesse 

Fromage à pâte molle et croûte fleurie bénéficiant d’une AOP, le chaource est fabriqué avec du lait de vache entier. Portant le nom d’un village de l’Aube, il aurait été créé au Moyen Âge par les moines de l’abbaye voisine de Pontivy. On le trouve aujourd’hui en deux formats cylindriques, un petit et un grand. Particulièrement crémeux, il contient au minimum 40 % de matière sèche qui renferme au moins 50 % de matières grasses, soit environ 22 g de matière grasse pour 100 g de produit fini (un calcul facile à comprendre grâce à notre article sur la lecture des étiquettes). Sa fabrication se caractérise notamment par une coagulation longue et un affinage d’au moins quatorze jours dans la zone d’appellation. Sa pâte, blanche et crayeuse, devient de plus en plus coulante au fil du temps. Le résultat : une texture délicieusement fine et fondante, des odeurs délicates mais persistantes de champignon frais et de crème, le tout couronné par une agréable touche de noisette en bouche.

Quel pain pour le chaource ?

Le chaource est un fromage facile à apprécier et à déguster. Pour ce qui concerne les pains d’accompagnement, le croustillant est de mise. La baguette de tradition française réunit croûte craquante et mie crémeuse, presque aussi tendre que le chaource. Une pointe de levain, un soupçon d’acidité : le chaource est soutenu, sans être écrasé de saveurs trop puissantes. Pour une touche plus printanière, on peut aussi opter pour une baguette aux fines herbes. Sa saveur herbacée va contrebalancer la vivacité de la croûte du fromage et rehausser subtilement sa pâte : estragon, ciboulette et autres herbes fraîches vont arrondir le chaource, tout en lui donnant un bonus de saveurs inattendues.

En guise de boisson : vin, champagne ou bière blonde du Nord ?

Traditionnellement, le chaource se déguste escorté des vins bien équilibrés, par un exemple un Bourgogne pour les fromages longuement affinés. L’accord festif et régional avec le champagne fait des étincelles : dans ce cas, la valeur sûre reste le champagne brut. Mais c’est une bière qui remporte le premier prix de l’originalité : avec une mousse intense, crémeuse, généreuse et fine, la bière blonde du Nord s’unit d’une manière particulièrement harmonieuse avec le chaource. Ses arômes présents et persistants sont le résultat d’une fermentation haute et de l’utilisation de trois houblons provenant de trois continents différents, chacun apportant le caractère de son terroir d’origine. Les notes houblonnées se mêlent ainsi à des notes d’agrumes. Servie légèrement fraîche (9-10 °C), elle parvient, comme le chaource, à tapisser le palais et la langue de son crémeux, tout en répondant aux arômes fruités du fromage.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Crédit photo : N.CARNET / CNIEL.

Plus d'articles

Mots clés