filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 25-06
    Que veut dire… ensemencer le lait ?

    Éclairage sur une technique incontournable de la fabrication des produits laitiers.

  • 20-06
    Fête de la musique : savez-vous chanter en yaourt ?

    Un tour de passe-passe lexico-musical que les Français marient volontiers à leur principale préoccupation : la nourriture.

  • 15-06
    Et si on faisait un crumble salé ?

    Le crumble est d’abord un dessert fruité et délicieusement sablé, mais avec des légumes, du poisson ou de la viande, la version salée a tout pour plaire.

  • 13-06
    C’est de saison : le concombre

    Vous dégustez généralement le concombre cru, mais saviez-vous qu’il se consomme aussi cuit, comme sa cousine la courgette ?

Voir toutes les actualités
Accord du mois, Elevage et territoire
-

L’alimentation des vaches laitières en vidéo

Menu quotidien, autonomie fourragère, pâturage : tout sur l’alimentation des vaches laitières françaises.

Vaches en montagne

L’alimentation des vaches suscite de nombreuses questions… et idées reçues ! En France, elle est particulièrement saine et contrôlée. Pour les éleveurs, il s’agit d’un enjeu important : seule une alimentation équilibrée permet aux vaches de produire un lait de qualité. Avec cette vidéo d’à peine un peu plus de 2 minutes, découvrez en images ce que mange quotidiennement une vache laitière française :

Les points à retenir :

  • Les vaches laitières, qui sont des ruminants herbivores, ne mangent en France que des aliments végétaux (fourrages, herbes des prairies, foin, ensilage fourrager, concentrés), ainsi qu’1 % de minéraux pour un bon équilibre nutritionnel (sel, magnésium, oligo-éléments…). Il est strictement interdit de leur donner des farines animales.
  • Les fermes laitières françaises sont presque autonomes pour l’alimentation de leurs troupeaux : 93 % de ce que mangent les vaches est produit sur la ferme elle-même par l’éleveur. Les vaches laitières sont donc locavores ! Conséquence logique : leur alimentation varie en fonction des saisons et des régions.
  • Les vaches françaises ne restent pas à l’étable toute l’année : 92 % d’entre elles pâturent à l’extérieur, de 4 à 9 mois par an selon les conditions locales et météorologiques.
  • La présence d’antibiotiques dans l’alimentation des vaches laitières est strictement interdite.

Et pour la petite histoire, le lait des vaches change de goût selon leur alimentation. Les amateurs de fromages au lait cru le savent bien, puisque sa saveur est intimement liée au menu quotidien et donc à la saison. Ainsi, le comté fabriqué en été est caractérisé par une pâte jaune intense qui dégage des parfums diversifiés et fruités, alors que le comté d’hiver, plus clair, présente plutôt des arômes de foin !

Plus d'articles

Mots clés