filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

  • 26-11
    Collecte de lait : focus sur le métier de chauffeur ramasseur

    Sans lui, pas de collecte de lait ! Par tous les temps, par monts et par vaux, le chauffeur ramasseur laitier parcourt les routes au volant de son camion-citerne pour faire le tour des exploitations laitières. Un métier peu connu et qui compte aujourd’hui parmi les secteurs qui recrutent : intéressé ? On vous en dit plus sur […]

Voir toutes les actualités
Economie et société, Les produits laitiers
-

Le Concours Général Agricole, signe de bon goût et de qualité

Découvrez l’histoire et les secrets de ces médaillés du goût.

bando-CGA

Logo de la Médaille d'Or du Concours Général Agricole (CGA)Lors du dernier Salon de l’Agriculture, les médailles du Concours Général Agricole ont été décernées aux meilleures productions issues de l’agriculture française, qu’il s’agisse d’animaux, de vins, de produits agricoles… et bien évidemment de produits laitiers. Explications sur un signe de qualité bien particulier, qui vient de fêter son 120e anniversaire.

Le plus ancien de tous

Concours officiel du ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire, le Concours Général Agricole (dit CGA) trouve son origine dès 1843 avec le concours de Poissy (réservé aux animaux de boucherie) puis est officiellement crée en 1870.

Son but ? Distinguer le meilleur de l’agriculture française, et être la vitrine de la biodiversité et de la gastronomie à la française.

Des jurys spécialisés

Réglementé par un arrêté du Ministère, ce concours comprend des phases de présélection en région et une finale nationale à Paris durant le Salon de l’Agriculture. Ainsi, les différents prélèvements sont effectués sous le contrôle des agents de l’Etat, et ce sont plus de 3 600 jurés indépendants et bénévoles constitués en jurys représentant l’ensemble d’une filière, du producteur aux consommateurs, qui sont réunis pour donner leur avis. Professionnels de la filière, producteurs, représentants des métiers de bouches, négociants, distributeurs et consommateurs avertis goûtent les échantillons qui sont complètement anonymés et les apprécie selon différents critères sensoriels figurant dans la grille de jugement propre au produit. C’est ensuite collégialement que sont décernées les médailles.

En 2011, plus de 3 666 produits d’origine fermière, artisanale ou industrielle ont été ainsi dégustés : charcuterie, vanille, piment d’Espelette, foie gras, saucisse de Montbéliard, lapin, il y en avait pour tous les goûts et toutes les régions.

Fromage anonymisé pour le Concours Général Agricole

Le Concours des Produits Laitiers

En effet, le concours distingue les produits du terroir des produits laitiers, qui constituent un groupe bien particulier. On y retrouve certes les fromages français AOC ou AOP mais aussi de grands classiques tels que le coulommiers, la raclette, la tomme, la mimolette ou la cancoillotte.

Place également au beurre, qu’il soit salé ou non, aux fromages frais, natures ou aux fruits, au lait (entier et demi-écrémé)… Sans oublier la crème (avec une catégorie bien à part  pour la crème d’Isigny AOC) et les yaourts, natures, sucrés ou aromatisés. Ce sont d’ailleurs les yaourts natures d’une ferme bien particulière qui ont remporté cette année la Médaille d’Or. En effet, la Ferme de Grignon (78) est une ferme expérimentale, qui permet aux étudiants d’AgroParisTech de mettre en application leurs enseignements et de faire des recherches en agronomie. Des yaourts modèles dans tous les sens du terme !

Crédit photo : APFOUCHA

Plus d'articles

Mots clés