A la une

derniers articles
  • 18-10
    Comment composer son Buddha bowl ?

    Un bol-repas aussi sain que gourmand.

  • 16-10
    Éleveur laitier, un métier à multiples facettes

    Connaissez-vous vraiment le quotidien des producteurs de lait ?

  • 13-10
    La Cheese Tapas Week, ça recommence lundi !

    Après le vif succès de l’édition 2016, la Cheese Tapas Week revient du 16 au 22 octobre 2017 à Paris, Lyon, Marseille et Lille. Un événement à ne pas manquer pour tous ceux qui rêvent de découvrir la cuisine créative des chefs les plus en vue du moment.

  • 11-10
    Le point sur les AOP laitières

    Facile à distinguer avec son logo rouge et jaune, l’AOP est très présente dans la grande famille des produits laitiers.

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Le point sur les AOP laitières

Facile à distinguer avec son logo rouge et jaune, l’AOP est très présente dans la grande famille des produits laitiers.

Photo de famille AOP

Avec l’Appellation d’Origine Protégée (AOP), découvrez la crème des produits laitiers français.

50 produits laitiers français sont protégés par une AOP

  • 45 fromages au lait de vache, de brebis ou de chèvre (beaufort, bleu de Gex Haut-Jura, bleu des Causses, bleu du Vercors-Sassenage, brie de Meaux, brie de Melun, camembert de Normandie, cantal, comté, époisses, fourme de Montbrison, maroilles, mont d’or, morbier, munster, pont-l’évêque, reblochon, salers, tome des Bauges, roquefort, banon, sainte-maure de Touraine…).
  • 3 beurres (Charentes-Poitou, Isigny et Bresse).
  • 2 crèmes fraîches (Isigny et Bresse).

Pour chacun de ces produits, l’AOP protège à la fois les consommateurs et les producteurs, garantissant un lien unique et historique avec le terroir.

Variété et tradition à l’honneur

C’est bien sûr dans les AOP fromagères que la variété est la plus marquée, que ce soit pour ce qui concerne la famille technologique (pâtes pressées cuites et non cuites, pâtes persillées, pâtes molles à croûte lavée ou fleurie…) ou la taille (54 390 tonnes de comté produites en 2016, contre 269 pour le brie de Melun ou 56 pour le chevrotin !). À noter que gros tonnage n’est pas synonyme de production intensive : le comté, qui représente presque un quart de la production fromagère française en AOP, est élaboré dans des petites coopératives (les fameuses fruitières), avec le lait produit selon un cahier des charges exigeant et collecté au sein de fermes situées dans un rayon de 25 km.

Par ailleurs, toujours parmi les fromages AOP, les fabrications traditionnelles sont plus que jamais à l’honneur : plus des trois quarts (75,4 %) du tonnage produit en 2016 sont à base de lait cru (contre 10 % pour l’ensemble des fromages affinés) et les fabrications fermières (fromages produits à la ferme avec le lait du troupeau) représentent 8,25 % des fromages AOP commercialisés. Ces deux chiffres sont en progression par rapport à 2015.

Les produits laitiers AOP, acteurs de nos régions

Les AOP laitières, ce sont aussi des femmes et des hommes qui travaillent quotidiennement pour produire le meilleur des produits laitiers : 17 927 éleveurs sont engagés dans une ou plusieurs démarches AOP. À travers ces filières régulièrement contrôlées par les pouvoirs publics, ils participent pleinement à l’économie française (le chiffre d’affaires des produits laitiers AOP est de 1,94 milliard d’euros en 2016), à l’emploi, au dynamisme des zones rurales, à la protection de l’environnement et au maintien de la biodiversité.

Bref, acheter un produit laitier AOP, c’est choisir le goût et la diversité des saveurs, mais c’est aussi soutenir des filières qui garantissent l’origine et la naturalité, participent à l’économie des territoires et investissent dans la recherche, l’innovation et la formation.

Pour en savoir plus :

Plus d'articles

Mots clés