A la une

derniers articles
  • 13-02
    Agriculture urbaine : l’élevage peut-il suivre ?

    Du miel récolté sur les toits de l’Opéra de Paris, des champignons cultivés dans d’anciens parkings, un potager s’étalant sur les hauteurs d’un grand magasin… Irons-nous demain chercher notre lait à deux pas d’une station de métro ?

  • 09-02
    Astuce du week-end : mon gâteau yaourt à la poêle !

    Vous devez faire un gâteau ce week-end et… votre four vous lâche ? Vous manquez de temps ? Lancez-vous dans une recette de gâteau yaourt à la poêle. C’est rapide, facile, et vous aurez en prime, le plaisir de servir un dessert original. En piste !

  • 04-02
    Ski : les vaches au service de votre glisse !

    Si les vaches de montagne ont rejoint l’étable alors que vous dévalez les pentes enneigées, elles n’en sont pas moins étrangères à la qualité de votre glisse.

  • 30-01
    Cinnamon roll : le roulé tendance venu de Suède

    Histoire, recette, déclinaisons : focus sur l’une des pâtisseries les plus likées de ce début d’année !

Voir toutes les actualités
Découvrez nos recettes de cakes salés et sucrés
Cuisine et Recettes
-

Le pudding de pain sec, pour ne pas en perdre une miette !

Une autre manière de recycler les restes de pain.

Pudding-ou-pouding-de-painB

Que faire avec du pain rassis ? Après le pain perdu, voici le pouding ou pudding. Une préparation polyvalente, simple et bon marché.

Pudding, kézaco ?

On connaît surtout le pudding britannique, qui désigne toutes sortes de desserts sucrés, mais il ne faut pas le confondre avec le pudding ou pouding au pain, un dessert particulièrement répandu dans les cuisines du Nord de la France, du Royaume-Uni, du Sud des États-Unis, de la Belgique et du Québec. Dans le Nord-pas-de-Calais, on l’appelle… « pain d’chien » ! Le principe : mélanger des restes de pain rassis, du lait, des œufs et d’autres ingrédients optionnels, puis faire cuire le tout avant de déguster comme un gâteau. Vous l’avez compris : c’est un incontournable de la cuisine familiale et populaire, en vertu de l’adage selon lequel rien ne se perd et tout se transforme !

Le principe

Pain sec + lait + œufs : rien de plus simple qu’un pudding de pain sec. Pour compléter et aromatiser cette base, on ajoute la garniture de son choix : fruits frais à choisir selon la saison, raisins secs ou autres fruits séchés, fruits confits ou au sirop, noix, épices (vanille, cannelle, épices pour pain d’épices…), cacao, pépites de chocolat, zestes d’agrumes, rhum ou autre alcool parfumé, caramel, confiture, poudre d’amandes, noix de coco râpée…  Une mention particulière pour le délicieux « summer pudding » aux fruits rouges, grand classique de la pâtisserie anglaise qui ressemble un peu à une charlotte aux fraises dans laquelle les biscuits sont remplacés par du pain de mie.

Recette de base :
Émietter environ 500 g de pain sec (et/ou viennoiseries au choix) dans un saladier. Verser 700 ml de lait et laisser le pain s’imbiber. Ajouter 4 œufs légèrement battus en omelette, environ 150 g de sucre en poudre (ou cassonade ou vergeoise) et les ingrédients de la garniture. Verser la pâte obtenue dans un plat préalablement beurré, bien tasser, parsemer de noisettes de beurre et enfourner dans le four préchauffé à 180 °C pour environ 1 heure. Laisser refroidir hors du four, réserver dans le réfrigérateur, démouler et déguster bien frais, de préférence avec une sauce (crème fouettée, crème anglaise, confiture de lait, coulis de fruits, chocolat fondu…).

En bonus, le pudding salé ! 

Pour tous ceux qui ne raffolent pas des desserts, le pudding de pain sec se décline également en version salée, façon cake : sur la même base de pain + lait + œufs, ajouter du sel, du poivre et des ingrédients de garniture (oignons caramélisés, lardons rissolés, fromages râpés ou coupés en dés, olives, légumes cuits, moutarde…). À vous de jouer !

Crédit photo : « bread pudding » by Ambernectar 13 via Flickr

Plus d'articles

Mots clés