A la une

derniers articles
  • 14-12
    Fromage et café, une expérience gustative inattendue

    Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence ! Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » […]

  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Le quatre-quarts, best of du goûter

Son secret : quatre ingrédients en quantités égales.

Morceaux de quatre-quarts

Œufs, beurre, farine et sucre en quantités égales : voici le secret du plus célèbre gâteau des familles.

Un gâteau qui porte bien son nom

Comme son nom l’indique, la pâte du quatre-quarts est composée d’un quart d’œufs, un quart de beurre, un quart de farine et un quart de sucre en poudre. Pour la mesure, c’est le poids des œufs qui détermine celui des autres ingrédients, sachant qu’un œuf moyen pèse environ 50 grammes. Pour faire honneur à cette délectable simplicité, ne zappez surtout pas le beurre au profit d’une autre matière grasse : c’est lui qui donne au gâteau sa saveur, son fondant et sa texture moelleuse. Doux ou salé, il s’utilise de préférence mou et non fondu, sauf à vouloir tirer profit de la note torréfiée d’un beurre noisette. Autre impératif : il est important de bien battre les œufs avec le sucre, au début de la recette, pour faire entrer de l’air dans la pâte et aérer le gâteau.

Mode d’emploi

  • Peser 3 ou 4 œufs et prendre le même poids de beurre mou, de farine tamisée et de sucre en poudre.
  • Préchauffer le four à 180 °C.
  • Fouetter ensemble les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  • Ajouter successivement le beurre et la farine, en mélangeant bien entre chaque ingrédient.
  • Beurrer et fariner un moule à cake ou à manqué. Y verser la pâte et enfourner pendant 45 minutes. Pour vérifier la cuisson, planter la lame d’un couteau dans le gâteau : elle doit ressortir sèche. Si ce n’est pas le cas, prolonger la cuisson par tranches de 5 minutes.
  • Laisser tiédir le gâteau avant de le démouler.

La customisation

Le quatre-quarts peut bien sûr se déguster tel quel, en tranches éventuellement nappées de pâte à tartiner, mais sa simplicité permet de le personnaliser à l’infini :

  • Sa pâte, tout d’abord, gagne à être aromatisée avec un ou plusieurs parfums (vanille, zeste de citron ou d’orange, eau de fleur d’oranger, cacao en poudre ou chocolat fondu, rhum ou cognac…) avant la cuisson.
  • Il est également possible de déposer des quartiers de fruits frais (pommes, pêches, ananas…) sur du caramel préalablement nappé au fond du plat, avant de verser la pâte et d’enfourner.
  • Enfin, après cuisson et démoulage, le quatre-quarts se coupe en deux dans la hauteur pour accueillir un délicieux fourrage (ganache, confiture de lait, crème pâtissière, crème de marrons…) ou se coiffe simplement avec une déco gourmande (glaçage, crème chantilly…).

Avec un verre de lait ou un bon chocolat chaud, voici le must du goûter !

Crédit photo : T. Bryone– C. Herlédan / Cercles Culinaires CNIEL

Découvrez nos recettes de cakes sucrés et salés

Plus d'articles

Mots clés