A la une

derniers articles
  • 17-01
    Que faire avec des restes de riz au lait ?

    4 idées gourmandes pour recycler le riz au lait de la veille.

  • 15-01
    L’astuce du mois : que faire avec des jaunes d’œuf ?

    6 idées pour recycler les jaunes d’œuf.

  • 11-01
    Fromage fondu, le retour : la croûte au fromage

    L’appellation est certes peu ragoûtante, mais sous ce nom extravagant se cache une spécialité montagnarde addictive à base de fromage fondu.

  • 06-01
    Une brève histoire du petit-déjeuner

    L’un des piliers du modèle alimentaire français est né au cours des siècles derniers, quand les produits tropicaux que sont le café, le thé et le chocolat furent associés au sucre et au lait.

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Les AOP laitières françaises en chiffres

45 fromages, 3 beurres et 2 crème fraîche : retour sur les produits laitiers français bénéficiant du prestigieux signe de qualité.

AOP_Quesceque-logo

45 fromages, 3 beurres et 2 crèmes fraîches : retour sur les produits laitiers français bénéficiant du prestigieux signe de qualité.

En tout, en France, les AOP laitières concernent :

  • 45 fromages (abondance, beaufort, bleu d’Auvergne, de Gex, des Causses, du Vercors-Sassenage, brie de Meaux, brie de Melun, camembert de Normandie, cantal, chaource, comté, époisses, fourme d’Ambert, fourme de de Montbrison, laguiole, maroilles, munster, reblochon, salers, roquefort…)
  • 3 beurres (Charentes-Poitou, Isigny, Bresse)
  • 2 crèmes fraîches (Isigny, Bresse)

À noter que le beurre et la crème de Bresse, reconnus AOC fin 2012, ont obtenu l’AOP en 2014, tout comme le Charolais, dernier AOC devenu AOP le 12 juin dernier.

AOP = AOC

Un petit rappel avant de plonger dans les délices des fromages, beurres et crèmes les plus célèbres de nos terroirs : les signes d’identification de qualité et d’origine des produits alimentaires (AOC, AOP, IGP, STG, label rouge, AB) sont des reconnaissances officielles gérées par les pouvoirs publics nationaux et européens. Parmi eux, l’Appellation d’Origine Protégée (AOP) est l’équivalent européen de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Elle exige à ce titre les mêmes conditions de production, tout en apportant les mêmes garanties au consommateur. Contrôlée par l’INAO, elle est ensuite Protégée par l’Union Européenne.

Origine et savoir-faire

Concrètement, quelles sont ces garanties ? L’AOP désigne les produits d’une certaine notoriété, fabriqués dans une zone géographique définie selon un savoir-faire traditionnel et reconnu. Le produit ne peut pas être reproduit ; il est indissociable de son terroir, et  la production, la transformation et l’élaboration doivent absolument avoir lieu sur ce territoire selon les règles édictées par le cahier des charges.

En bref, une AOP, c’est :

  1. Un signe officiel de qualité exigeant, garant d’un lien fort entre le produit et son territoire.
  2. Des savoir-faire transcrits dans un cahier des charges précis pour chaque produit.
  3. Une garantie d’origine des produits, issus de filières organisées et dynamiques qui font vivre leurs territoires.
  4. Un logo unique, signe distinctif pour les consommateurs passionnés.

Au-delà de la protection qu’elles offrent aux consommateurs comme aux producteurs, les AOP œuvrent donc au maintien et au développement des territoires, des économies locales et de la diversité agricole et alimentaire : une raison supplémentaire pour repérer, lors de vos courses, le logo européen jaune et rouge !

Les chiffres-clés

AOP_Quesceque-chiffres

> Pour connaître toutes les AOP laitières, rendez-vous sur le site www.fromages-aop.com.

Plus d'articles

Mots clés