Les produits laitiers

Les produits laitiers

derniers articles
  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

  • 26-11
    Collecte de lait : focus sur le métier de chauffeur ramasseur

    Sans lui, pas de collecte de lait ! Par tous les temps, par monts et par vaux, le chauffeur ramasseur laitier parcourt les routes au volant de son camion-citerne pour faire le tour des exploitations laitières. Un métier peu connu et qui compte aujourd’hui parmi les secteurs qui recrutent : intéressé ? On vous en dit plus sur […]

Voir toutes les actualités
Elevage et territoire, Les produits laitiers
-

Les étapes laitières du Tour de France (2) : voyage dans l’Est

Chaque été, le Tour de France voit s’affronter les meilleurs coureurs cyclistes du monde : l’occasion d’entreprendre un beau voyage laitier dans les plus beaux terroirs français.

Vaches en montagne

Le 1er juillet, la veille du grand départ du Tour de France, nous avons suivi les meilleurs coureurs cyclistes mondiaux dans les régions de l’Ouest de la France. Nous les retrouvons dans le Sud, à Montpellier, pour se diriger vers l’Est et finir sur les mythiques Champs-Élysées.

Le Sud-Est, de l’Hérault à la Provence

Pour la 11e étape, les cyclistes s’affrontent depuis Carcassonne jusqu’à Montpellier, l’une des capitales du sprint sur le Tour. Cette commune est encore située dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, mais tout à côté de la Mer Méditerranée ! On n’en part pas sans avoir goûté le « beurre de Montpellier » composé avec de l’anchois, des câpres, des cornichons, des herbes aromatiques et des jaunes d’œufs durs – un délice avec un poisson grillé ou sur des moules gratinées. Après avoir grimpé le Mont Ventoux (douzième étape), on profite du bonheur d’être en Provence-Alpes-Côte d’Azur en dégustant des fromages très prisés (bleu du Queyras, tommes fraîches ou affinées, chèvres…) ou encore une « cachaille » qui n’a rien à envier à la « fougne » des Bronzés font du ski.

Retour en Rhône-Alpes

Avec la treizième étape, qui va de Bourg-Saint-Andéol à la caverne du Pont-d’Arc (une réplique de la grotte Chauvet), on arrive dans l’ancienne région Rhône-Alpes, aujourd’hui fusionnée avec l’Auvergne. Nous sommes plus exactement en Ardèche, département réputé pour ses fromages fermiers et artisanaux (picodon AOP, goudoulet au lait cru de vache, coucouron persillé…). En les dégustant, on admire les coureurs qui remontent courageusement le couloir rhodanien pour la quatorzième étape (Montélimar / Villars-les-Dombes). Avant d’affronter la quinzième étape (Bourg-en-Bresse / Culoz), on n’oublie pas de faire un petit détour par Lyon, grande ville gastronomique, pour se régaler d’une assiette de cervelle de canut dans un « bouchon ».

Le Jura et la Savoie, terres de fromages

La seizième étape (Moirans-en-Montagne / Berne) entre véritablement dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté. Sur la route de Berne, qui sillonne entre les nombreuses vallées du massif, on rend hommage au trésor local, le comté. On passe ensuite la frontière pour aller en Suisse, où l’on reste pour la dix-septième étape (Berne / Finhaut-Emosson) et où l’on goûte les prestigieux fromages locaux, avant de revenir en France avec la dix-huitième étape (Sallanches / Megève). Voici la Haute-Savoie : au sein du peloton, les meilleurs grimpeurs se déchaînent ! La dix-neuvième étape (Albertville / Saint-Gervais Mont Blanc) offre un décor sublime où le Mont Blanc est omniprésent, tandis que la vingtième (Megève / Morzine) alterne dures ascensions et longue descente. Avec une pensée affectueuse pour les coureurs redoublant d’efforts, on se régale avec les merveilleux fromages de Savoie (reblochon, beaufort, abondance, tomme de Savoie, tome des Bauges, emmental de Savoie, bleu de Termignon…) et on remercie Tarines et Abondances de fournir du si bon lait.

Du Nord-Pas-de-Calais à Paris

Les coureurs prennent alors l’avion jusqu’à Chantilly, en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, pour la vingt-et-unième et dernière étape. On se souvient avec gourmandise que l’on est dans un grand terroir laitier spécialisé dans la transformation. La star de la gastronomie locale ? Le fromage, en particulier l’odorant maroilles (redécouvert par les Français grâce au film Bienvenue chez les ch’tis) et l’éclatante mimolette, sans oublier les fromages d’abbaye. Après avoir avalé quelques gaufres et une part de tarte au sucre, on suit le peloton qui se dirige vers les Champs-Élysées, où l’on songe joyeusement que la région parisienne est le berceau des célèbres bries de Meaux et de Melun. Bravo aux coureurs qui ont bien pédalé mais n’ont pas eu l’occasion de déguster les délices des terroirs français : ils peuvent désormais rattraper le temps perdu !

Carte du Tour de France 2016

A lire également

Plus d'articles

Mots clés