A la une

derniers articles
  • 10-11
    Le tour de main de la semaine : nacrer !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Nacrer” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour nacrer du riz… …Vous faites revenir – sans coloration – du riz non lavé dans une matière grasse (par exemple, du beurre fondu ou de l’huile d’olive), […]

  • 09-11
    5 astuces pour équilibrer bons repas et petit budget

    Manger bien et sainement avec un petit budget relève parfois d’une équation difficile. Pour vous aider à optimiser vos courses sans rogner sur l’équilibre alimentaire de vos repas, les produits de base se conjuguent à une attitude anti-gaspi. Découvrez 5 astuces pour faire rimer recettes économiques et plaisir en cuisine !   1. Je valorise les […]

  • 03-11
    Le tour de main de la semaine : pommader !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Pommader” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour pommader du beurre… …Vous allez travailler votre beurre doux ou ½ sel de manière à obtenir une texture de “pommade”. Vous pouvez ajouter à cette préparation des […]

  • 02-11
    3 recettes pour renouer avec les légumes anciens

    Regretter l’été et ses légumes du soleil ? Quelle idée ! L’automne s’installe en cuisine avec son petit lot de recettes rares, mais réconfortantes aux légumes anciens souvent méconnus. Purée de panais–ricotta, poêlée de cardons sauce lait-citron et pâtissons farcis : actualisez vos menus d’automne avec ces légumes oubliés !   Légumes anciens : de la nouveauté en cuisine ? […]

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Les livres à (s’)offrir en mars

Une folle envie de se cultiver et de cuisiner !

Les livres de mars 2012

Culture laitière et recettes ch’ti fêtent l’arrivée du printemps.

Les outils du fromager de Véronique Chapacou, illustrations de Frédérique Decré, Les éditions de l’épure, 6,5 €.

Né de la volonté de la Fédération des Fromagers de France, ce petit livre joliment illustré fait plonger le lecteur dans la plus pure tradition des fromagers-affineurs à travers une description précise de leurs gestes et ustensiles. Comme le précise en effet Véronique Chapacou, « chaque fromage doit être coupé et conditionné dans les règles de l’art ». Parmi les nombreux outils présentés, on retient notamment le formidable couteau à lame alvéolé, qui permet de couper des parts bien nettes de brie coulant grâce aux alvéoles empêchant la pâte d’adhérer à la lame : il fallait y penser ! La révolutionnaire roquefortaise, que l’on appelle aussi « guillotine », tranche quant à elle de façon précise les fromages à pâte persillée. Beurre et crème fraîche ne sont pas en reste, avec par exemple la « louche à bec verseur » dont le seul nom donne l’eau à la bouche.

*

« Au bon lait des alpages », L’Alpe n° 56, Glénat, 15 €.

Depuis quatorze ans, cette revue originale se penche avec finesse sur les patrimoines de l’Europe alpine. À l’honneur du cinquante-sixième numéro : le lait des alpages, « or blanc qui prend une large part dans l’économie montagnarde, tant sous sa forme liquide qu’à travers ses nombreuses transformations, fromages, crèmes, chocolats… ». Parmi les articles qui constituent le dossier, ne manquez pas la passionnante réflexion sur la dénomination « lait de montagne », l’histoire de l’étonnante ferme suisse installée dans la Riviera niçoise pendant la Belle Époque et la présentation des outils en bois sculpté destinés à décorer les mottes de beurre. Mention spéciale également pour l’article « Mystérieuse alchimie », où l’on apprend que le goût des fromages au lait cru est intimement lié à la composition des herbages que pâturent les vaches. À dénicher dans toutes les bonnes librairies.

*

Il n’y a pas que les moules-frites dans le Nord ! de Anne-Sophie Wernet, Tana, 16,15 €.

La cuisine à la mode ch’ti se définit, d’après l’auteur de ce recueil de recettes, par « l’alliance de l’amertume de l’endive, de la bière, des saveurs sucrées de la vergeoise issue de ses fameuses betteraves sucrières et du goût corsé de ses fromages. » Parmi ces derniers, la mimolette ou « boule de Lille » et le maroilles se taillent la part du lion. La première se marie avec le potiron dans un velouté parfumé, tandis que le second s’invite notamment dans des petits soufflés ou dans une sauce crémeuse pour réveiller un rôti de porc. Sa petite sœur, l’originale boulette d’Avesne, compose d’exquises madeleines salées. Notre coup de cœur : la flamiche au maroilles, une simple pâte à pizza légèrement briochée, garnie de fines tranches de maroilles et passée au four. On en fond de plaisir !

*

> Retrouvez chaque mois notre sélection de livres à (s’)offrir.

Plus d'articles

Mots clés