A la une

derniers articles
  • 24-09
    Moon Milk, prélude lacté à une douce nuit

    Vous comptez les moutons et rien n’y fait ? Pour favoriser l’arrivée du sommeil, offrez-vous un instant détente en mode « mille-et-une nuits » : sirotez un Moon Milk – ou « Lait de lune ». Cette délicieuse boisson au lait et aux épices est populaire en Inde pour son effet apaisant en soirée…   Le Moon Milk : un breuvage […]

  • 19-09
    Après l’école : 3 idées de goûters sains, gourmands et faciles

    Jamais 3 sans 4 ! Pas question de faire l’impasse sur le 4e repas des enfants : le goûter. Mais comment se renouveler et être sûr que ce snack unique de  l’après-midi leur apporte plusieurs des nutriments dont ils ont besoin ? Voici 3 idées de “goûters après l’école”, à la fois sains, gourmands et rapides à préparer […]

  • 17-09
    Ma reconversion fromager : interview de Paul Zindy, fromager urbain

    Fromager urbain : c’est le nouveau métier de Paul Zindy, 32 ans, qui a relevé le challenge un peu fou d’ouvrir la Laiterie la Chapelle au cœur de Paris. Ce faisant, il entend proposer des fromages fabriqués sur place, à partir du lait de vaches franciliennes, mais aussi d’aller plus loin, en valorisant la transparence et […]

  • 31-08
    Au menu du pique-nique cet été

    En été, le pique-nique fait partie intégrante des plaisirs de vos balades au bord de l’eau comme de vos sorties plus sportives. Un repas convivial et nomade où tous les produits bruts (fromage, charcuterie, pain…) se taillent une place de choix sur la nappe à carreaux. Mais comment se renouveler ? Découvrez nos idées de […]

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Les secrets des crêpes de Bertrand Denis, Maître Crêpier

C’est bientôt la Chandeleur ! Rencontre avec le Breton Bertrand Denis, spécialiste des crêpes et des crêperies.

Crêpes

On ne devient pas crêpier du jour au lendemain ! Bertrand Denis, co-fondateur de l’École Maître Crêpier de Rennes, raconte son parcours et donne ses astuces pour réussir les crêpes.

Qu’est-ce qui vous a poussé à ouvrir une école de Maître Crêpier ?
Bertrand Denis : J’ai commencé par un apprentissage en cuisine à Vannes, dans le Morbihan. J’ai travaillé dans des restaurants étoilés à Paris pendant une dizaine d’années, entrecoupées par deux tours du monde sur des paquebots de croisière. Je suis ensuite revenu en Bretagne où, après un nouveau passage par un établissement haut de gamme, je suis devenu professeur de cuisine pour le centre de formation d’apprentis de la chambre de commerce de Rennes. Plusieurs années après, j’ai aidé l’un des principaux meuniers de France à créer l’École Maître Crêpier, qui a ouvert ses portes en 1989. Elle a fonctionné pendant longtemps dans le petit bourg de Maure-de-Bretagne, avant de déménager à Rennes.

Qu’apprend-on dans une école de maître crêpier ?
B. D. : C’est une école pour devenir crêpier professionnel, ce qui exige des connaissances et des savoir-faire particuliers. La formation initiale dure 15 jours et accueille essentiellement des personnes en reconversion professionnelle. Les quatre premiers jours sont consacrés à la fabrication des différentes pâtes à crêpes (froment et blé noir) et à la technique du tournage sur le « billig » (crêpière professionnelle) avec le « rozell » (raclette en bois). On passe ensuite aux garnitures. Ce stage de deux semaines peut être complété, plusieurs semaines ou mois après, par un perfectionnement sur la cuisine.

Quelles sont vos astuces pour confectionner de bonnes crêpes maison ?
B. D. : Pour éviter les grumeaux dans la pâte, il faut tamiser la farine ou utiliser de la farine fluide, de type 45 ou 55, pas plus (c’est la farine de base du supermarché). On commence par préparer deux mélanges : les ingrédients secs d’un côté (farine, sel, sucre) et les ingrédients humides de l’autre (œufs et lait). On verse ensuite les ingrédients humides dans les secs, peu à peu, en fouettant. Quand on a utilisé la moitié de la préparation liquide, on ajoute le beurre fondu ou même « noisette ». La pâte ainsi obtenue doit reposer au frais pendant au moins une demi-heure, idéalement une heure : sans repos, les crêpes risquent de manquer de souplesse et d’être caoutchouteuses.

Quelles sont vos garnitures préférées ?
B. D. : La première n’est pas vraiment une garniture mais une gourmandise qui se constitue au fil de la cuisson : pour garder les crêpes au chaud, le plus simple est de les empiler sur un plat lui-même posé sur une casserole d’eau frémissante. En garnissant chaque crêpe avec du beurre demi-sel et un voile de sucre, on obtient à la fin un millefeuille chaud, comme un gâteau de crêpes, dans lequel la garniture a fondu en une sorte de sirop beurré. Irrésistible ! Pour les inconditionnels de chocolat, je conseille une ganache, préparée avec le même poids de crème liquide bouillante que de chocolat. On peut aussi faire caraméliser quelques pommes avec du beurre et du sucre, ou préparer une autre délicieuse spécialité bretonne, le caramel au beurre salé maison.

> Pour en savoir plus sur l’École Maître Crêpier : www.ecole-maitre-crepier.fr

Plus d'articles

Mots clés