filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 15-10
    Mon plateau de fromages aux couleurs de l’automne

    À chaque saison, son assortiment… Tout comme dans les forêts, une fois l’automne venu, la tonalité orange est à l’honneur sur les plateaux de fromages. C’est le moment d’accueillir des produits à croûte lavée ou à pâte flamboyante qui viendront ajouter au plaisir des sens.   Certains fromages hissent la couleur sur leur croûte… Par […]

  • 13-10
    Le tour de main de la semaine : vanner !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Vanner” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour vanner une crème… …Vous vous munissez d’un fouet, d’une spatule ou d’une cuillère. Puis vous agitez votre crème ou votre sauce afin d’en homogénéiser la cuisson et de favoriser son refroidissement. Cette technique permet […]

  • 10-10
    Le skyr, le yaourt tendance venu d’Islande

    La dernière star des produits laitiers débarque directement du Grand Nord sur votre table. Ce yaourt, à la texture proche d’une préparation fromagère, est un véritable trésor gustatif et nutritionnel. Zoom sur le skyr, le yaourt venu d’Islande !   Le skyr, le yaourt historique des Vikings Ce produit mystérieux serait connu sur la terre des […]

  • 08-10
    Trois plats du monde avec les produits laitiers

    La cuisine du monde s’invite chez vous cette saison ! Découvrez trois suggestions de plats originaux à base de yaourt, de fromage et de lait. Des options parfaites pour pimenter vos menus et qui en plus, sont faciles à réaliser en famille…   Cap sur l’Inde avec un dhal de lentilles corail au yaourt À la fois […]

Voir toutes les actualités
Economie et société, Elevage et territoire
-

L’organisation des fermes laitières

Que trouve-t-on dans une exploitation agricole produisant du lait ?

Ferme laitière

En 2012, la France comptait près de 70 000 exploitations laitières réparties sur l’ensemble du territoire, avec un troupeau moyen de 56 vaches. Éclairage sur les différents espaces qui assurent le fonctionnement quotidien de chaque ferme.

Dehors : les prairies et cultures pour les vaches

En France, la quasi totalité de l’alimentation des troupeaux pousse au sein-même des exploitations :

  • Accolés à la ferme, les prés ou prairies servent de pâturages aux vaches, qui y trouvent de l’herbe à brouter à volonté à la belle saison. En mai-juin, quand l’herbe est abondante et dépasse les besoins du troupeau, l’éleveur en coupe une partie qu’il fait sécher : ce foin constitue alors un stock de fourrage pour l’hiver ou les sécheresses estivales.
  • Après l’herbe, les fourrages les plus utilisés pour l’alimentation animale sont d’autres végétaux tels que luzerne, pois févérole, colza…, et surtout du maïs préparé sous forme d’ensilage, une technique naturelle qui rappelle la fabrication… de la choucroute !
  • Pour couvrir tous les besoins des vaches en période de lactation, l’éleveur leur donne aussi des céréales pour l’énergie et ce que l’on appelle des « tourteaux » pour les protéines. Ceux-ci peuvent être produits à la ferme, ailleurs en France ou importés.

À noter que les déjections des vaches deviennent des engrais organiques pour les cultures. Les fumiers et lisiers sont collectés et stockés, pour une utilisation ultérieure, dans des réservoirs ou fosses dont l’étanchéité permet d’éviter les écoulements et de protéger l’eau.

Exploitation laitière

Les logis de ces dames : étable et salle de traite

  • L’étable (ou stabulation) est un lieu de repos et de confort pour les animaux. Construite en fonction du climat local, elle est bien ventilée mais exempte de courants d’air. Les vaches y ont librement accès à de l’eau fraîche, une alimentation équilibrée et des installations dédiées à leur confort (pierres de sel, brosses rotatives automatiques…). Chaque bête dispose d’un espace de 6 m2 en moyenne, dans lequel la paille faisant office de litière est changée régulièrement. Celle-ci est constituée par le résidu de la moisson des céréales et stockée, comme le foin, dans la grange. L’étable est aussi un espace privilégié pour veiller à la santé des vaches : l’éleveur y surveille attentivement l’état des pis et des pattes, isole les animaux malades…
  • 2 fois par jour et 7 jours sur 7, la traite rythme la vie de la ferme laitière. Elle se fait dans la salle de traite grâce à une machine à traire. Chaque traite se déroule selon des conditions d’hygiène strictes. Le lait est acheminé et stocké dans le tank à lait, qui est installé dans une salle dédiée, propre et accessible au camion réfrigéré qui transportera le lait à la laiterie.

Et du côté de l’éleveur ?

  • La plupart du temps, l’éleveur vit à la ferme avec sa famille. Sa maison se situe donc au sein-même de l’exploitation.
  • Des hangars permettent aussi de stocker sur place les petits et gros matériels nécessaires aux cultures et aux soins des vaches.
  • Enfin, comme tout chef d’entreprise, l’éleveur dispose d’un bureau. Outils informatiques et smartphones lui permettent de maîtriser efficacement le fonctionnement de la ferme : gestion administrative (comptabilité, suivi administratif et réglementaire…), lien avec les laiteries et les coopératives, suivi du troupeau, qualité du lait, météo…

Plus d'articles

Mots clés