A la une

derniers articles
  • 16-01
    5 délices de la gastronomie, nés par accident !

    À l’instar des bêtises de Cambrai, certains accidents de cuisine – souvent insolites – sont devenus des symboles culinaires de nos terroirs. Et nombre d’entre eux ont pris naissance avec un peu de beurre ou de crème…

  • 14-01
    Bientôt une brique de lait 100% recyclable ?

    Une brique de lait 100 % recyclable : c’est l’objectif que s’est fixé l’association Alliance Carton Nature (ACN) qui réunit les principaux fabricants de briques alimentaires.

  • 11-01
    Appeler ses vaches : et si on changeait, en 2019 ?

    Pourquoi ne pas fêter l’arrivée de 2019 avec quelques infos ludiques et étonnantes ? Pour commencer, cette année sera celle du « P » : non seulement pour donner un petit nom à nos animaux domestiques, mais aussi aux animaux d’élevage comme nos amies les vaches laitières.

  • 09-01
    Redécouvrir le fondant d’une cuisson au lait

    Qui a dit que le lait n’avait pas sa place dans les préparations salées, comme les plats de viande, poisson et légumes anciens ? Le cochon de lait au lait ultra tendre est accessible à tous les cuisiniers.

Voir toutes les actualités
Découvrez nos recettes faciles et pas chères
Les produits laitiers
-

Non, les desserts lactés ne sont pas gras !

Retour sur une idée reçue pour déculpabiliser les gourmands.

Desserts lactés

Pour 78 % des Français, les produits laitiers frais sont bons pour la santé. Pourtant, selon une étude réalisée par Syndifrais* en partenariat avec l’Ifop, plus de la moitié d’entre eux pensent que les crèmes desserts sont riches en matière grasse et en sucre. Retour sur une idée reçue.

Les produits laitiers frais plébiscités par les Français

Plus de trois quarts des Français consomment des produits laitiers frais au moins une fois par jour, quel que soit leur âge et leur sexe. Mieux encore : 92 % d’entre eux pensent que les produits laitiers frais s’adressent à tous. Bref, les produits laitiers frais occupent une place fondamentale dans l’alimentation des Français, et notamment le yaourt qui bénéficie d’une image très positive, que ce soit pour ses bienfaits nutritionnels (calcium, ferments lactiques) ou son rôle dans l’équilibre alimentaire.

De plus, la praticité des produits laitiers frais est appréciée par 97 % des Français, et 96 % les considèrent comme « adaptés aux modes de vies actuels » : produits sans cuillère, prêts-à-consommer, en portions individuelles adaptées aux différents âges de consommation…

Une méconnaissance des desserts lactés

Toutefois, de nombreuses idées reçues persistent sur les desserts lactés et notamment sur leur taux de matières grasses :

  • 37 % des Français pensent que la crème dessert ne contient que 10 à 20 % de lait. Faux ! Elle en contient en moyenne 60 à 75 %.
    Les crèmes dessert, chocolat, vanille, café, quel que soit leur parfum, ce sont avant tout des produits laitiers. Les fabricants eux-mêmes ont institué une règle simple dans leur code de déontologie : les desserts lactés frais doivent contenir au moins 50 % de lait.
  • 80 % des Français pensent que les crèmes desserts à la vanille ou au chocolat sont des desserts gras. Encore faux ! « Elles ne contiennent que 3% de matières grasses en moyenne, explique Grégoire Weber, diététicien nutritionniste chez Syndifrais. De quoi surprendre et rassurer les gourmands, bien sûr, mais aussi les 8 Français sur 10 qui surestiment largement cette teneur en matières grasses. »
    D’une manière générale, les produits laitiers contiennent relativement peu de matières grasses. Pour ce qui concerne les produits laitiers frais, les taux vont de 0 à 6 % pour les fromages blancs, de 0 à 4 % pour les yaourts et de 3 à 8 % pour les desserts lactés. Ces teneurs sont bien inférieures au seuil de 10 %, fixé par l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé, à partir duquel un aliment est qualifié de « gras ».

Autre idée reçue : on croit les crèmes dessert très sucrées, alors qu’elles n’apportent que 20 grammes de glucides, soit l’équivalent d’une portion de fruit (une compote de pomme ou trois clémentines par exemple). Bref, elles sont parfaitement adaptées à la fin du repas, alors dé-cul-pa-bi-li-sez !

> A lire également :

* Syndifrais est une organisation professionnelle indépendante qui regroupe les industriels des secteurs privé et coopératif fabriquant des yaourts et laits fermentés, des fromages frais, des desserts lactés frais ainsi que des crèmes fraîches.

Crédit photos : STUDIO B / CNIEL.

Plus d'articles

Mots clés