A la une

derniers articles
  • 18-04
    L’appellation d’origine du comté fête ses 60 ans !

    Avant d’être une AOP, le comté a été une AOC qui fête cette année ses 60 ans.

  • 16-04
    Ghee, le triomphe du beurre indien

    Il a le vent en poupe sur les réseaux sociaux : découvrez le ghee indien, beurre clarifié à l’incroyable polyvalence.

  • 13-04
    Lait à l’école : une initiation au bien manger pour les enfants et les adolescents

    Saviez-vous qu’un programme européen permet aux écoles, collèges et lycées de bénéficier de subventions pour éveiller les enfants et les adolescents au « bien manger » ?

  • 11-04
    Variations autour de la panna cotta

    3 idées pour réinterpréter la « crème cuite » originaire du Nord de l’Italie.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Nos astuces pour gagner du temps en cuisine

Entre travail, enfants et ripailles à l’improviste, on n’a jamais assez de combines pour cuisiner promptement !

Spaghettis

30 minutes chrono pour préparer le repas après une journée de travail harassante ? Enfants affamés et épuisés qui réclament leur dîner à grands cris ? Amis qui débarquent à l’improviste pour une collation à la bonne franquette ? 8 astuces pour cuisiner promptement.

  1. Planifier : pour passer aux fourneaux sans précipitation, on planifie les menus de la semaine et on s’évite les détours imprévus au supermarché. Pâtes en sauce ou en gratin lundi, tarte salée, pizza ou omelette et salade mardi, cheeseburgers, croque-monsieur ou grilled cheese mercredi, mug cakes salés ou œufs cocotte jeudi, boudin blanc aux pommes vendredi, raclette ou fondue samedi et pouletpurée dimanche !
  2. Miser sur le congélateur : on achète des sachets surgelés de légumes, herbes, poissons et viandes bruts dans les magasins spécialisés. Pas besoin de les laver ni de les découper ! On pense aussi à la congélation maison : produits laitiers congelés en petites portions, crêpes intercalées par des feuilles de papier sulfurisé, pâtes à tartes légèrement abaissées et déposées dans des sacs de congélation, préparations liquides (soupe, bouillon maison, pâte à crêpes…) congelées dans des bouteilles en plastique remplies aux trois quarts, sauces, blanquette et autres plats mijotés dans des boîtes en plastique, etc.
  3. Penser « buffet froid » : la cuisson prenant du temps, on la zappe sans complexe. Salades composées, sandwichs maison (jambon-beurre, wrap, pitas, clubs, bagels…), tartares et carpaccios se préparent en deux temps, trois mouvements. On pense aussi au repas tout fromage : un plateau varié, des pains qui vont bien, des fruits frais ou séchés, des confitures et des chutneys, le tour est joué !
  4. Accommoder les restes : pain rassis, fromages, viandes, poissons, légumes cuits, pâtes, fruits… en cuisine, rien ne se perd et tout se transforme. La cuisinière et auteur Sonia Ezgulian en a même fait un livre : Petits ricochets de cuisine (éditions Tana), ou comment décliner pendant une semaine le festin entre copains du dimanche (carottes râpées, pot-au-feu et riz au lait).
  5. Bien ranger les provisions : histoire de ne pas perdre de temps en pestant à cause de placards en désordre, on les organise régulièrement et rationnellement. Pour les produits laitiers, on apprend à ranger son réfrigérateur de façon à ce qu’il soit propre, sain et ordonné. Le moment venu, il ne reste plus qu’à piocher !
  6. Mettre les enfants à contribution : les plus petits mettent la table, tandis que les grands pèlent les légumes et découpent les ingrédients. En prime, on leur donne une leçon de solidarité et on partage un bon moment en famille.
  7. Prévoir un bac à déchets : au lieu de multiplier les va-et-vient et d’ouvrir et fermer la poubelle cinquante fois avant le repas, on dispose sur le plan de travail un ou deux saladiers qui serviront de mini-poubelles au fil de la préparation. Une fois le repas terminé, on vide et le tour est joué.
  8. Nettoyer au fur et à mesure : pour avoir ses meilleures ustensiles à disposition, libérer le plan de travail et éviter la dépression nerveuse devant la pagaille juste avant de passer à table, on ne laisse pas la vaisselle sale s’empiler. Avec un peu de chance et beaucoup de persuasion, un membre de famille se chargera volontiers de jouer le commis !

Crédit photo : T. Bryone – C. Herlédan / CERCLES CULINAIRES DE FRANCE.

Plus d'articles

Mots clés