A la une

derniers articles
  • 14-12
    Fromage et café, une expérience gustative inattendue

    Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence ! Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » […]

  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé
-

Pensez aux produits laitiers pour préparer vos épreuves sportives !

Entraînement intense, course ou autre compétition sportive : comment manger pour être au top de sa forme avant, pendant et après l’effort ?

Running

Les produits laitiers ont de nombreux avantages pour les sportifs, et, à l’inverse, le sport optimise les effets des premiers : un véritable cercle vertueux désormais bien documenté. À l’occasion du Fitbit Semi de Paris, qui se déroulera le 4 mars 2018, retrouvez les conseils de médecins spécialisés pour maintenir vos performances pendant l’effort et éviter les troubles digestifs.

Avant l’épreuve : mettre toutes les chances de son côté

Une compétition se prépare à l’avance, en misant sur des aliments équilibrés et faciles à digérer. Ils doivent être suffisamment riches en sucres lents (pâtes, riz…) pour optimiser l’apport énergétique. Véronique Rousseau, nutritionniste du sport à l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance), rappelle par ailleurs l’intérêt des produits laitiers pour les sportifs : « Ils représentent un excellent complément aux autres apports de protéines, dont les sportifs ont davantage besoin que les « sédentaires » pour assurer le bon fonctionnement de leurs muscles. De plus, ces protéines doivent être de bonne qualité, ce qui est le cas de celles des produits laitiers. Mais les laitages, ce sont aussi toutes les autres valeurs ajoutées : du calcium très bien assimilable, de l’iode, du phosphore, des vitamines… »

Le jour de l’épreuve, on ne part surtout pas le ventre vide afin d’éviter toute hypoglycémie pendant l’effort. Pour une épreuve qui a lieu dans la matinée, par exemple, le médecin du sport et runner Jean-Marc Vallier mise sur le riz au lait : « Pour les entraînements très intenses et les compétitions, il faut apporter des glucides et des protéines à l’organisme. Après avoir testé les gâteaux énergétiques que l’on trouve dans les magasins de sport, je me suis mis au riz au lait. On peut le préparer soi-même ou l’acheter en supermarché, ce qui est pratique quand on est à l’hôtel pour une course loin de chez soi. » On pense aussi au muesli et aux autres céréales simples, qui s’associent avec du lait ou un laitage fermenté (yaourt, fromage blanc…) et un peu de sucre si on le souhaite.

Pendant l’épreuve : savoir s’écouter

Pendant toute la durée de l’épreuve, on veille à boire souvent pour s’hydrater, mais en petites quantités pour éviter tout inconfort. Si l’effort dure plus d’une heure, il peut être nécessaire d’apporter au corps de l’énergie, sous forme de boissons ou d’aliments énergétiques spécialement conçus pour les sportifs. Et en cas d’épreuve très longue ? « Pendant les ultra-trails, qui peuvent durer 24 heures ou plus, on peut facilement être écœuré si on ne mange que du sucré, poursuit Jean-Marc Vallier. On voit souvent des coureurs faire des petits pique-niques avec des spécialités produites dans la campagne locale : fromage et charcuterie du coin, pain… D’un point de vue nutritionnel, c’est très bien, car les principaux carburants pour les efforts longs sont les lipides, et non les glucides comme pour les courses plus courtes. »

Après l’épreuve : place à la récupération

Enfin, après la compétition, l’organisme doit absolument recharger les batteries en reconstituant ses stocks d’eau et de nutriments. Or, les études montrent que le lait correspond exactement aux besoins du corps à ce moment-clé, tout en étant naturel et bien meilleur marché que les boissons de récupération. Pierre Sébastien, médecin de l’équipe de France de handball, en est convaincu : « Les produits laitiers sont très intéressants pour la récupération et la régénération de l’organisme après les gros efforts musculaires. On parle de « fenêtre métabolique » pour qualifier ce moment favorable pendant lequel le corps absorbe les nutriments avec une efficacité accrue. Il faut en profiter pour lui apporter tout ce dont il a besoin : eau, protéines, glucides, lipides, vitamines et minéraux. Or, j’estime qu’il n’est pas nécessaire de donner aux joueurs des compléments alimentaires sous forme de poudres. Je préfère leur proposer des aliments naturels, c’est-à-dire des laitages et des jus de fruits, séparés ou mélangés dans des boissons de type smoothie. » Le lait peut être aromatisé, ou encore remplacé par un yaourt à boire.

> Rendez-vous au Village du Fitbit Semi de Paris , passage obligatoire pour tous les coureurs qui pourront notamment y retirer leur dossard, recueillir des conseils de pros et participer à des animations. Nous y serons au stand Milk&Move pour des dégustations, animations et autres surprises.
Le vendredi 3 mars de 10h00 à 19h30 et le samedi 4 mars de 9h00 à 19h30
Parc Floral du Bois de Vincennes, route de la Pyramide, 75012 PARIS
Métro: ligne 1 – Arrêt : Château de Vincennes
RER : lignes A – Arrêt : Vincennes

Plus d'articles

Mots clés