Les produits laitiers

Les produits laitiers

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez nos idées originales pour des soirées raclettes inoubliables
Les produits laitiers
-

Petite histoire des fromages d’abbaye

Les moines n’ont certes pas inventé le fromage, mais ils ont joué une place centrale dans sa diffusion.

concours-fromage-bando

Vous avez récemment découvert que certaines abbayes continuent, encore aujourd’hui, à fabriquer des fromages de renom. Mais saviez-vous que les moines avaient joué un grand rôle dans la diffusion du fromage en Europe ?

L'abondance, un fromage de tradition monastiqueQuand les moines renonçaient à la viande…

Au Moyen Âge, dans le sillage de la règle de Saint-Benoît établie au VIe siècle, le modèle alimentaire monastique était marqué par le renoncement à la consommation de viande. Considérée comme un aliment prestigieux et incomparablement savoureux, coupable de susciter intempérance et avidité, elle était remplacée par plusieurs mets de substitution : poisson, œufs et… produits laitiers. Ceux-ci furent admis par l’Église catholique pendant le carême à partir des XIVe-XVe siècles. Parmi eux, le fromage se taillait la part du lion. Ne qualifiait-on pas cet aliment riche en protéines de « viande des pauvres » ?

… et développaient la culture du fromage…

Les monastères devinrent d’importants centres de production et de perfectionnement des procédés de fabrication de plusieurs fromages paysans. C’est au sein de leurs terres et de leurs caves que se forgea la réputation de produits célèbres tels le munster, l’époisses ou l’abondance. Les moines jouèrent également un grand rôle dans leur diffusion hors du lieu de fabrication : les abbayes, situées sur les routes commerciales et de pèlerinages, faisaient office d’auberges-relais où les voyageurs pouvaient non seulement se sustenter, mais aussi se procurer de beaux morceaux de fromage à emporter dans leurs sacs.

… tout en améliorant son image !

Par ailleurs, les moines améliorèrent l’image du fromage. Depuis l’antiquité, celui-ci était en effet associé au monde paysan et rustique : les pauvres, qui ne pouvaient manger de la viande tous les jours, faisaient face au risque de la faim en misant sur des produits plus accessibles et susceptibles d’être gardés. En adoptant et en promouvant le fromage, les communautés monastiques, souvent liées aux milieux nobiliaires, contribuèrent à le diffuser au sein des élites. La civilisation du fromage était née !

> Notre article sur les fromages d’abbaye aujourd’hui.

> À lire : Entre la poire et le fromage, ou comment un proverbe peut raconter l’histoire, de Massimo Montanari, Agnès Viénot Editions, 2009.

Crédits photos : A.MURIOT / F.ZVARDON / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés