filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 10-11
    Le tour de main de la semaine : nacrer !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Nacrer” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour nacrer du riz… …Vous faites revenir – sans coloration – du riz non lavé dans une matière grasse (par exemple, du beurre fondu ou de l’huile d’olive), […]

  • 09-11
    5 astuces pour équilibrer bons repas et petit budget

    Manger bien et sainement avec un petit budget relève parfois d’une équation difficile. Pour vous aider à optimiser vos courses sans rogner sur l’équilibre alimentaire de vos repas, les produits de base se conjuguent à une attitude anti-gaspi. Découvrez 5 astuces pour faire rimer recettes économiques et plaisir en cuisine !   1. Je valorise les […]

  • 03-11
    Le tour de main de la semaine : pommader !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Pommader” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour pommader du beurre… …Vous allez travailler votre beurre doux ou ½ sel de manière à obtenir une texture de “pommade”. Vous pouvez ajouter à cette préparation des […]

  • 02-11
    3 recettes pour renouer avec les légumes anciens

    Regretter l’été et ses légumes du soleil ? Quelle idée ! L’automne s’installe en cuisine avec son petit lot de recettes rares, mais réconfortantes aux légumes anciens souvent méconnus. Purée de panais–ricotta, poêlée de cardons sauce lait-citron et pâtissons farcis : actualisez vos menus d’automne avec ces légumes oubliés !   Légumes anciens : de la nouveauté en cuisine ? […]

Voir toutes les actualités
Elevage et territoire
-

Portrait de vache : la Pie Rouge des plaines

Une vache puissante, performante et rentable.

pie-rouge-bando

Pie rouge des plainesPas encore très développée en France, la Pie Rouge des plaines est la deuxième race laitière européenne. Découverte d’une grande laitière.

Gloire au métissage

Armoricaine de Bretagne, MRY hollandaise, Rotbunt allemande puis Red Holstein par la suite : voici les races croisées dès 1800, mais surtout à partir des années 1950, pour créer la robuste Pie Rouge des plaines. Ce métissage étudié a donné naissance à une vache de grande taille au squelette solide, bref, une race vigoureuse faite pour durer : le poids d’une femelle est de 800 kg et celui d’un mâle de 1200 kg ! Elle porte une robe pie rouge (marron doux) et des cornes en croissant dirigées vers le bas. Sa tête est fine, avec un mufle large et des muqueuses claires.

Une vache européenne

Alternative à la Normande et à la prim’Holstein, la Pie Rouge des plaines peuple essentiellement la Bretagne (plus de 80 % des effectifs), mais elle est également présente en Haute-Normandie, dans le Centre et dans le Massif central. En France, ses effectifs restent faibles et elle n’est que la sixième race, mais elle puise sa force au niveau européen, où elle occupe la deuxième position. Elle fait d’ailleurs l’objet d’un programme de testage commun avec l’Allemagne et d’un accord avec Allemands et Néerlandais pour utiliser une banque commune de semence.

Une race mixte à tendance laitière

Les responsables de l’Unité de sélection sont optimistes. Longévité remarquable, production laitière riche (elle est deuxième pour la quantité de lait après la prim’Holstein) et bonne valorisation bouchère : les performances de la Pie Rouge des plaines séduisent de plus en plus d’éleveurs français. Sa rusticité, sa docilité et sa fertilité sont également reconnues. Effectifs et nombre d’élevages augmentent ainsi régulièrement. Une vache qui gagne à être connue !

> Le site de l’UPRA Pie Rouge des plaines.

> Découvrir d’autres portraits de vaches.

Crédit photo : UPRA Pie Rouge des plaines.

Plus d'articles

Mots clés