filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 16-01
    5 délices de la gastronomie, nés par accident !

    À l’instar des bêtises de Cambrai, certains accidents de cuisine – souvent insolites – sont devenus des symboles culinaires de nos terroirs. Et nombre d’entre eux ont pris naissance avec un peu de beurre ou de crème…

  • 14-01
    Bientôt une brique de lait 100% recyclable ?

    Une brique de lait 100 % recyclable : c’est l’objectif que s’est fixé l’association Alliance Carton Nature (ACN) qui réunit les principaux fabricants de briques alimentaires.

  • 11-01
    Appeler ses vaches : et si on changeait, en 2019 ?

    Pourquoi ne pas fêter l’arrivée de 2019 avec quelques infos ludiques et étonnantes ? Pour commencer, cette année sera celle du « P » : non seulement pour donner un petit nom à nos animaux domestiques, mais aussi aux animaux d’élevage comme nos amies les vaches laitières.

  • 09-01
    Redécouvrir le fondant d’une cuisson au lait

    Qui a dit que le lait n’avait pas sa place dans les préparations salées, comme les plats de viande, poisson et légumes anciens ? Le cochon de lait au lait ultra tendre est accessible à tous les cuisiniers.

Voir toutes les actualités
Découvrez nos recettes de tartes gourmandes
Economie et société
-

Quand les briques de lait se transforment en mobilier urbain

C’est le concept « Made in France » développé par l’entreprise Signal Concept.

Banc

De nombreux emballages de produits laitiers sont recyclables et recyclés, comme l’attestent certains logos à connaître. Les emballages utilisés dans l’élevage laitier font eux aussi l’objet de démarches ciblées de recyclage. Mais saviez-vous que les briques d’emballage du lait et de certaines crèmes fraîches peuvent être recyclées… sous forme de bancs, tables de pique-nique ou autres éléments de mobilier urbain ? Isabelle Mercier, responsable commerciale de Signal Concept, entreprise à l’origine de cette idée, raconte l’histoire de ce projet innovant.

De la signalisation au mobilier urbain

Tout a commencé quand Signal Concept, une société de fabrication de signalisation routière située à Notre-Dame-d’Oé, en Indre-et-Loire, a cherché à diversifier ses débouchés. « Jusqu’ici, nous commercialisions un peu de mobilier urbain, mais nous n’en fabriquions pas, raconte Isabelle Mercier. Quand Jean-Christophe Aracil, le PDG de Signal Concept, a découvert le matériau innovant produit par Traidib, une entreprise de recyclage installée dans le Cher, il a décidé de se lancer directement dans la fabrication » Pari gagné ! Les collectivités locales, qui constituaient déjà la principale clientèle de Signal Concept, ont rapidement soutenu le projet avec une subvention et des commandes de mobilier. Le marché, désormais exponentiel, commence à intéresser des grandes entreprises privées.

Le PolyAl, un matériau recyclé et résistant  

Table-de-pique-niqueAppelé PolyAl, le matériau est issu du recyclage des briques qui conditionnent le lait, les crèmes fraîches, les jus de fruits ou encore les soupes. Tetra Pak, leader mondial du secteur, est d’ailleurs partenaire du projet. Les briques alimentaires sont en effet constituées à 73 % de carton, qui est recyclé directement par les entreprises de fabrication de carton, mais elles contiennent aussi du polyéthylène (23 %) et de l’aluminium (4 %), deux éléments qui sont transformés en PolyAl. Utilisé depuis une vingtaine d’années par les vignerons pour en faire des piquets de vigne, ce matériau dense, résistant, imputrescible et non toxique a largement fait ses preuves.

Des débouchés multiples

Bancs, tables de pique-nique, pots de fleurs, poubelles, pots de fleurs, potelets, boîtes à livres publiques, table de ping-pong… : Signal Concept a imaginé plusieurs objets de mobilier urbain à base de PolyAl. Les inventions se multiplient au gré des besoins et des demandes. Pour les collectivités, les avantages du PolyAl sont nombreux. Il s’agit d’abord d’un mobilier qui nécessite peu ou pas d’entretien, donc moins de frais. De plus, d’un point de vue sociétal, le concept s’inscrit dans une économie circulaire, puisque les objets sont recyclés et recyclables à l’infini. « Dans le cadre des campagnes de recyclage organisées par les écoles, c’est même éducatif, poursuit Isabelle Mercier. Quand on dit aux enfants que le banc de leur cour d’école est issu des briques alimentaires qu’ils ont apportées, ils sont ravis ! »

Plus d'articles

Mots clés