A la une

derniers articles
  • 14-12
    Fromage et café, une expérience gustative inattendue

    Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence ! Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » […]

  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Quelle crème pour quel usage ?

Crue, liquide, fleurette, épaisse, allégée… : nos conseils pour bien décrypter et utiliser les crèmes.

Assortiment de crèmes

Pas toujours facile de s’y retrouver entre les différents types de crème ! On fait le point.

La crème fraîche crue

  • Définition : ni pasteurisée, ni stérilisée, cette crème est le fruit direct de l’écrémage du lait cru après la traite. De texture liquide, elle contient de 30 à 40 % de matière grasse. On la trouve dans les crèmeries et certaines fermes.
  • Conservation : quelques jours seulement au réfrigérateur.
  • Usages : pour profiter au maximum du goût de cette crème rare et délicieuse, on l’utilise de préférence dans des recettes simples (nature ou aromatisée de quelques herbes sur des pommes de terre vapeur, fouettée avec un peu de sucre pour accompagner des pommes caramélisées ou des fraises…), même si, techniquement, elle se prête à tous les usages.

La crème fraîche pasteurisée liquide (« fleurette ») :

Les crèmes liquides stérilisées

  • Définition : elles sont chauffées à haute température, soit par stérilisation (15 à 20 minutes à 115 °C), soit par stérilisation UHT (2 secondes à 150 °C). Elles ne peuvent pas être qualifiées de « fraîches ». Leur avantage : elles se conservent pendant de longs mois.
  • Conservation : à température ambiante, puis au réfrigérateur après ouverture.
  • Usages : comme la fleurette, elles se prêtent à tous les usages ou presque. Elles sont parfaites en cuisson (sauces, quiches, gratins, flans…) ou en dessert (ganache, glace…). Elles peuvent être montées en chantilly quand elles sont entières.

La crème fraîche épaisse

  • Définition : après l’écrémage, la crème est naturellement fluide. Ensemencée avec des ferments lactiques puis maturée, elle devient épaisse, acidulée et aromatique. Deux crèmes épaisses aux saveurs exceptionnelles sont protégées par une AOP (Isigny et Bresse).
  • Conservation : au réfrigérateur.
  • Usages : très polyvalente également, elle se tient très bien à la cuisson et permet de réaliser d’excellentes sauces, mais c’est à cru que l’on profite au mieux de ses arômes, surtout quand il s’agit d’une AOP. On peut même en faire du beurre !

Les crèmes légères ou allégées

  • Définition : avec un taux de matière grasse compris entre 12 et 21 % de matière grasse, elles sont plus légères que les autres crèmes. On trouve aussi des crèmes « extra légères » (jusqu’à 5 % de matière grasse). Elles peuvent liquides, épaisses ou semi-épaisses. Pour maintenir l’onctuosité, des épaississants peuvent être ajoutés.
  • Conservation : variable selon le type de crème.
  • Usages : les mêmes que les autres crèmes, sauf la chantilly qui exige une crème entière.
Découvrez nos recettes faciles et pas chères

Plus d'articles

Mots clés