A la une

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez nos idées originales pour des soirées raclettes inoubliables
Les produits laitiers, MILK PLANET
-

Qu’est-ce que la Date de Durabilité Minimale (DDM) ?

Les aliments dont la DDM (ex DLUO) est dépassée peuvent être consommés sans risque pour la santé.

Produits laitiers

Quand ils sont conditionnés, les produits alimentaires doivent obligatoirement indiquer un délai de consommation pour prévenir les risques d’infections d’origine alimentaire. Oui, mais Date de Durabilité Minimale (DDM) et Date Limite de Consommation (DLC), ce n’est pas la même chose !

La DDM, ex DLUO : c’est mieux avant, mais c’est encore bon après

La Date de Durabilité Minimale (DDM) a remplacé en 2015 la Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO). Il s’agit d’une date indicative : si elle est dépassée, le produit concerné ne présente aucun risque pour la santé, mais il peut avoir perdu certaines de ses qualités gustatives (arômes, texture…) et nutritives (teneur en vitamines par exemple). Il n’est donc pas nécessaire de le jeter. Il peut d’ailleurs être vendu dans des solderies spécialisées, ou récupéré gratuitement par des associations caritatives dans le cadre de partenariats avec la grande distribution.

Sur les emballages, la DDM est indiquée par les mentions suivantes :

  • « À consommer de préférence avant le… », suivie du jour et du mois, pour les denrées dont la durabilité est inférieure à 3 mois. Cette mention concerne le lait UHT, la crème stérilisée UHT, le lait concentré non sucré, le lait en poudre, le beurre et de nombreux fromages affinés (camembert, comté, bleu…).
  • « À consommer avant fin… » suivie du mois et de l’année (durabilité comprise entre 3 et 18 mois) ou uniquement de l’année (durabilité supérieure à 18 mois). Parmi les produits laitiers, la palme de la conservation revient au lait concentré sucré.

Pour certains produits, une indication supplémentaire renseigne sur la durée de vie une fois que l’emballage a été ouvert (lait ou crème UHT, lait en poudre, lait concentré…). Ils doivent être conservés au réfrigérateur après ouverture (sauf le lait en poudre). Pour les fromages affinés, il suffit de se fier à ses yeux, son odorat et ses goûts : certains raffolent des camemberts très faits, quand d’autres les préfèrent encore jeunes !

Mais alors, pourquoi a-t-on remplacé la DLUO par la DDM ? Pour mieux lutter contre le gaspillage alimentaire. La dénomination DLUO, comportant le mot « limite » alors même que cette limite peut être dépassée, était ambiguë. C’est donc dans un souci de clarification que les pouvoirs publics ont décidé de lui substituer la DDM.

La DLC : une date à ne pas dépasser

Les choses sont différentes avec la Date Limite de Consommation (DLC) : au-delà de la date indiquée, les denrées peuvent présenter des risques pour la santé. Mieux vaut alors les jeter pour éviter toute intoxication alimentaire.

Sur les emballages, la DLC est indiquée par la mention « À consommer jusqu’au… » suivie du jour, du mois et éventuellement de l’année. Cette fois, le produit périmé ne peut en aucun cas être proposé à la vente.

Dans la famille des produits laitiers, la DLC concerne les laits frais (pasteurisé ou microfiltré) ainsi que les « ultra-frais » ou « produits laitiers frais », qui se conservent au froid entre 0 et 6 °C : yaourts, laits fermentés, fromages frais, desserts lactés frais et crèmes fraîches. Leur DLC approche à grand pas mais le stock reste trop élevé pour être écoulé tel quel ? Place à la cuisine ! Laits, yaourts et autres produits laitiers frais sont en effet des ingrédients à part entière de l’apéritif jusqu’au dessert :

Plus d'articles

Mots clés