Les produits laitiers

Les produits laitiers

derniers articles
  • 16-01
    5 délices de la gastronomie, nés par accident !

    À l’instar des bêtises de Cambrai, certains accidents de cuisine – souvent insolites – sont devenus des symboles culinaires de nos terroirs. Et nombre d’entre eux ont pris naissance avec un peu de beurre ou de crème…

  • 14-01
    Bientôt une brique de lait 100% recyclable ?

    Une brique de lait 100 % recyclable : c’est l’objectif que s’est fixé l’association Alliance Carton Nature (ACN) qui réunit les principaux fabricants de briques alimentaires.

  • 11-01
    Appeler ses vaches : et si on changeait, en 2019 ?

    Pourquoi ne pas fêter l’arrivée de 2019 avec quelques infos ludiques et étonnantes ? Pour commencer, cette année sera celle du « P » : non seulement pour donner un petit nom à nos animaux domestiques, mais aussi aux animaux d’élevage comme nos amies les vaches laitières.

  • 09-01
    Redécouvrir le fondant d’une cuisson au lait

    Qui a dit que le lait n’avait pas sa place dans les préparations salées, comme les plats de viande, poisson et légumes anciens ? Le cochon de lait au lait ultra tendre est accessible à tous les cuisiniers.

Voir toutes les actualités
Découvrez nos recettes de tapas
Les produits laitiers
-

Question (pas) bête : pourquoi les fromages frais n’ont-ils pas tous la même texture ?

Lisse, grumeleux, crémeux, en saumure… voici la grande famille des fromages frais !

textures-fromages-frais-bando

Lisse, grumeleux, crémeux, en saumure… En fonction des ingrédients et des techniques de fabrication, le fromage frais se décline en plusieurs textures.

Fromages fraisL’enfance du fromage

Le fromage frais est le premier à être apparu dans l’histoire de l’homme, mais aussi le premier techniquement, puisqu’il correspond au stade de fabrication le moins élaboré : il n’est pas affiné. Il est obtenu en faisant coaguler du lait soit par acidification (ferments lactiques), soit grâce à l’action d’enzymes (présure), soit en cumulant les deux techniques. On obtient alors le caillé, partie solide du lait qui se présente sous la forme de grumeaux, plus ou moins gros, baignant dans le liquide nommé lactosérum. Le caillé est ensuite égoutté, ce qui donne naissance au fromage frais. Il est toujours blanc, dépourvu de croûte et très riche en eau (plus de 70 % de la masse), ce qui explique sa texture molle. Mais, au-delà de ces caractéristiques communes, il est marqué par une grande variété de textures.

Des fromages pour tous les goûts

Souple, grumeleux, friable, à tartiner, mousseux, crémeux, fibreux, ferme… Il existe plusieurs dizaines de fromages frais et leur diversité s’explique par la variété des laits utilisés, par leur teneur en matière grasse (plus le lait est gras, plus le fromage égoutté est ferme) et par les techniques qui leur sont appliquées, notamment :

  • la coagulation : le citron et le vinaigre donnent des textures moins fermes et plus « mousseuses » que la présure (le vinaigre est par exemple utilisé pour la fabrication de la brousse). Par ailleurs, une coagulation plus ou moins acide donne des grumeaux plus ou moins gros ;
  • l’égouttage : certains fromages frais possèdent encore beaucoup de lactosérum alors que d’autres, plus égouttés, gagnent en fermeté ;
  • le traitement apporté aux grumeaux de caillé : ils peuvent être utilisés en l’état (faisselle), battus pour obtenir une texture lisse et onctueuse (fromage blanc), enrichis en crème (petits-suisses), mis en saumure (feta), plongés dans de l’eau chaude (mozzarella) ou encore aromatisés avec de l’ail et des fines herbes.

À vous de choisir votre préféré !

> Crédit photos : J.F MALLET / CNIEL 

Plus d'articles

Mots clés