A la une

derniers articles
  • 17-11
    On veut des quenelles !

    Comme chaque année à l’approche de Noël, on a une grosse envie de cuisine traditionnelle, réconfortante et sans chichis. Place aux quenelles, stars de la cuisine lyonnaise.

  • 13-11
    Pâtes : 3 idées pour changer de l’emmental râpé

    Quand le temps presse, rien de tel qu’une assiette de pâtes au beurre et à l’emmental râpé pour régaler toute la famille. Et si on variait un peu la garniture ?

  • 10-11
    6 idées pour cuisiner le chou avec des produits laitiers

    Les produits laitiers ? Une véritable botte secrète pour que petits et grands ne rechignent plus jamais à manger des choux.

  • 08-11
    Les bonnes idées du petit-déjeuner nomade

    5 bonnes idées pour un petit-déjeuner nomade.

Voir toutes les actualités
Elevage et territoire
-

Question pas bête : qu’est-ce que le tank à lait ?

Une cuve indispensable pour conserver le lait cru dans les fermes laitières.

Tank à lait

Équipement central de la ferme laitière et élément indispensable pour assurer la qualité du lait, le tank à lait permet de stocker le fruit de la traite dans des conditions optimales de conservation.

De la traite…

Dans les fermes laitières, la traite a le plus souvent lieu deux fois par jour, matin et soir, 365 jours sur 365. Elle est effectuée par l’éleveur à l’aide d’une machine à traire qui peut prendre plusieurs formes (salle de traite dédiée, installation mobile en montagne, robot de traite), dans des conditions d’hygiène très strictes. Pour éviter tout contact avec l’extérieur, le lait est directement conduit depuis la mamelle, via des canalisations appelées lactoducs, vers une grande cuve de stockage réfrigérée : le tank à lait.

… au tank à lait

Le mot tank est un anglicisme, qui signifie réservoir en français. Généralement fabriqué en acier inoxydable, il permet de stocker le lait à une température assurant sa bonne conservation jusqu’à la collecte par la laiterie. Sa capacité peut aller de 150 à plusieurs milliers de litres de lait cru. Concrètement, la température du lait est d’environ 38 °C quand il sort du pis de la vache. Quand il arrive dans le tank, il est aussitôt refroidi à 4 °C pour limiter le développement des micro-organismes. Il est également possible de pré-refroidir le lait entre 13 et 20 °C avant son arrivée dans le tank, grâce à un pré-refroidisseur fonctionnant sur le principe d’un échange thermique entre le lait chaud et de l’eau froide. De plus en plus utilisé par les éleveurs, ce système permet de réduire la consommation électrique du tank de 50 %. Le lait reste dans le tank au maximum 72 heures.

… et à la laiterie

La laiterie vient collecter, c’est-à-dire récupérer le lait stocké dans le tank, avec un camion-citerne isotherme. Le laitier prélève un échantillon pour les contrôles de qualité puis connecte directement une pompe du camion-citerne au tank, qui est installé dans un local dédié et facilement accessible. Il achemine ensuite le lait vers la laiterie (délai de 3 h entre la collecte du tank à la ferme et la livraison à la laiterie) où il est contrôlé puis conditionné (pour le lait liquide) et transformé en produits laitiers (crème, beurre, fromage, yaourt, desserts lactés…) dans les heures qui suivent son arrivée. Après chaque vidange, le tank est entièrement nettoyé.

… et même au SIA !

Ce circuit du lait est également assuré pendant le Salon de l’Agriculture : comme toutes les vaches laitières, les vedettes du salon sont traites quotidiennement. Leur lait est stocké dans un tank installé sur le lieu du salon, et, tous les deux jours, une laiterie vient le récupérer !

A la découverte d'un monde vivant, l'exploitation laitière!

Plus d'articles

Mots clés