Les produits laitiers

Les produits laitiers

derniers articles
  • 14-12
    Fromage et café, une expérience gustative inattendue

    Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence ! Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » […]

  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Sial 2014 : entre naturalité et petits plaisirs maison

Les produits laitiers, un secteur particulièrement innovant.

Sial-B

fre-FR-SIAL2014_LOGO_BDDu 19 au 23 octobre 2014 se tenait à Paris le cinquantième Salon international de l’alimentation (Sial), véritable observatoire des grandes tendances et des nouveaux produits alimentaires. Trois pistes à suivre dans le domaine des produits laitiers, un secteur particulièrement innovant.

Nature et environnement

La naturalité (bio, « sans OGM », à teneur réduite en sel…) reste une tendance majeure et plébiscitée par les consommateurs. Mais ce sont surtout les positionnements de type environnemental qui se développent activement. Par exemple, le pot de crème fraîche épaisse Bio nat’ affiche clairement son origine et ses vertus bio, mais revendique aussi son souci de préserver la planète : 29 % de plastique en moins, carton recyclé, encres végétales, tri et recyclage facilités… Il porte également l’estampille « Produit en Bretagne », reflétant une autre grande tendance liée à l’environnement et porteuse de valeurs plus larges : l’engouement pour les produits locaux, régionaux et « made in France ». Un penchant naturel dans un pays historiquement agricole et attaché à ses produits – l’AOC y existe depuis longtemps –, mais aussi une réaction à la crise économique : consommer des produits laitiers locaux, c’est préserver le tissu économique de sa région. En somme, le nouveau beurre à la fois bio et enrichi de cristaux de sel de mer de Noirmoutier (Grand Fermage) a tout bon !

Le plaisir revendiqué

Si la naturalité et l’environnement s’affichent comme des préoccupations importantes des consommateurs, pas question pour autant de sacrifier le plaisir. Celui-ci coexiste tranquillement avec le local, comme par exemple dans les produits de Sial-2014Savoie Yaourt, qui associent le yaourt au lait de Savoie au calisson de Provence, au nougat de Montélimar ou à la praline rose de Rhône-Alpes. Il rime aussi avec authenticité dans les desserts lactés « à l’ancienne », qui plaisent toujours autant aux Français – Rians l’a bien compris en lançant son Riz au Lait « comme au restaurant », qui combine des ingrédients 100 % naturels et une touche gourmande (coulis de framboises, de cerises griottes et caramel de lait). Le plaisir passe aussi, en Europe, par l’inclusion de biscuits dans les desserts, comme l’avait montré une étude de Mintel Group pour le CNIEL. Enfin, les fabricants de fromage frais à tartiner développent des formats gourmands et adaptés au snacking, comprenant souvent des fruits ou des céréales dans un compartiment séparé.

Un coup de pouce au « fait maison »

Autre source de plaisir : la cuisine. Alors que celle-ci continue à conquérir les foyers, les techniques et la créativité culinaires deviennent des leviers d’innovation importants pour l’industrie agroalimentaire. Le principal credo ? Donner un coup de pouce aux consommateurs qui ne disposent pas toujours de beaucoup de temps pour préparer les repas, notamment en semaine. C’est par exemple une fonction importante de deux types de produits qui ont le vent en poupe : les beurres et crèmes aromatisés. En Europe, on penche vers le salé et l’usage culinaire. Le beurre aux algues de Bretagne Le Gall marie ainsi l’authenticité du beurre de baratte aux notes iodées d’algues cultivées sur le littoral breton. Les utilisations préconisées par la marque : des spaghettis aux palourdes, des mouillettes pour des œufs à la croque, un croque-poulet…, bref, des applications pensées pour les fourneaux. Aux États-Unis, le beurre adopte plutôt des saveurs sucrées (chocolat, cannelle…) pour concurrencer le fromage à tartiner sucré qui est en plein essor. Envie d’un dessert franchement innovant pour terminer ? Voici le « Siphoné » Mousse au chocolat. Les Siphonés s’étaient fait connaître au Sial 2012 avec leurs bombes fromagères salées ; ils reviennent en 2014 avec un siphon de mousse au chocolat prête à l’emploi, à déguster seule ou à glisser dans un dessert pour bluffer ses invités !

Crédit photo : SIAL Paris via Flickr.

Plus d'articles

Mots clés