A la une

derniers articles
  • 10-11
    Le tour de main de la semaine : nacrer !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Nacrer” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour nacrer du riz… …Vous faites revenir – sans coloration – du riz non lavé dans une matière grasse (par exemple, du beurre fondu ou de l’huile d’olive), […]

  • 09-11
    5 astuces pour équilibrer bons repas et petit budget

    Manger bien et sainement avec un petit budget relève parfois d’une équation difficile. Pour vous aider à optimiser vos courses sans rogner sur l’équilibre alimentaire de vos repas, les produits de base se conjuguent à une attitude anti-gaspi. Découvrez 5 astuces pour faire rimer recettes économiques et plaisir en cuisine !   1. Je valorise les […]

  • 03-11
    Le tour de main de la semaine : pommader !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Pommader” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour pommader du beurre… …Vous allez travailler votre beurre doux ou ½ sel de manière à obtenir une texture de “pommade”. Vous pouvez ajouter à cette préparation des […]

  • 02-11
    3 recettes pour renouer avec les légumes anciens

    Regretter l’été et ses légumes du soleil ? Quelle idée ! L’automne s’installe en cuisine avec son petit lot de recettes rares, mais réconfortantes aux légumes anciens souvent méconnus. Purée de panais–ricotta, poêlée de cardons sauce lait-citron et pâtissons farcis : actualisez vos menus d’automne avec ces légumes oubliés !   Légumes anciens : de la nouveauté en cuisine ? […]

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé
-

Végétariens, n’oubliez pas les produits laitiers !

La qualité des protéines du lait a un intérêt bien particulier en cas de végétarisme.

vegetarien-bandeau

Personnes préparant un déjeunerLe régime végétarien consiste en la suppression des aliments issus de la chair des animaux : viande, poissons, fruits de mer… Il serait réputé « bon » pour la santé, mais il peut entraîner des déficiences en certains nutriments si l’alimentation n’est pas suffisamment  diversifiée et si elle ne comporte pas les bonnes associations d’aliments.

Protéines végétales et animales

Aux Etats-Unis, les experts recommandent surtout d’ajuster les apports en fer, zinc et calcium. Mais les végétariens peuvent aussi manquer de vitamine B12, de vitamine D, et même de protéines. Une récente étude américaine menée chez des jeunes femmes végétariennes montre que leurs besoins en protéines ne sont pas correctement couverts : les protéines d’origine animale ne représentent que 21 % de leurs apports protéiques quotidiens, alors qu’il en faudrait au moins 50 %. Les protéines d’origine végétale sont en effet moins riches en acides aminés et donc de moins bonne valeur nutritive. Moins « efficaces » : un test d’efficacité attribue aux protéines de blé un score de 42 %, contre 100 % pour la poudre de lait.

A surveiller de près pour les femmes et les seniors

En fonction de la quantité mais aussi de la qualité des protéines consommées, les besoins protéiques sont donc plus ou moins couverts. Un problème réel pour ces jeunes femmes, les adolescents mais aussi potentiellement pour tous les végétariens. Et en particulier les seniors, qui doivent préserver leur capital osseux et musculaire.

Le plus simple est de n’oublier ni les œufs ni surtout les produits laitiers, qui apportent à la fois des protéines et du calcium.

Les bons réflexes : un produit laitier à chaque repas, voire plus pour l’adolescent végétarien qui ne l’oublions pas doit couvrir ses besoins de croissance, et des œufs pour leur bonne composition en acides aminés essentiels.

> Professionnels de la santé, allez plus loin en consultant le site du CERIN

Source :  nutrition, doi:10.1016/j. nut.2010.08.024

Plus d'articles

Mots clés