A la une

derniers articles
  • 18-08
    Et si on mangeait une croustade aux pommes comme dans le Sud-Ouest ?

    Entre la tarte et le gâteau aux pommes, l’incroyable croustade ne saurait se passer des propriétés gourmandes et texturantes du beurre.

  • 16-08
    7 idées pour marier aubergines et produits laitiers

    Notre accord de saison met en lumière l’un des légumes les plus symboliques de l’été.

  • 14-08
    Comment bien conserver le fromage ?

    5 règles pour une conservation optimale du fromage.

  • 11-08
    Les ravioles du Dauphiné, on les aime à toutes les sauces !

    De délicates ravioles au bon goût de fromage et de persil beurré, qui bénéficient d’un Label Rouge et d’une IGP.

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Que veut dire « lait cru » ?

Un lait qui n’a subi aucun traitement thermique supérieur à 40 °C.

Lait

LaitLes laits de vache sont classés en fonction de leur teneur en matière grasse, mais aussi selon le traitement thermique dont ils font l’objet.

Un lait non chauffé

Le lait cru est un lait qui ne subit aucun traitement thermique autre que la réfrigération immédiate après la traite à la ferme. Plus exactement, il ne doit pas être chauffé à plus de 40 °C, comme l’impose la loi française qui stipule que le lait cru est « le lait produit par la sécrétion de la glande mammaire d’animaux d’élevage et non chauffé à plus de 40 °C, ni soumis à un traitement d’effet équivalent. Le lait cru remis en l’état au consommateur final est refroidi immédiatement après la traite et conservé à une température comprise entre 0 °C et + 4 °C inclus, sauf si la mise sur le marché intervient sur l’exploitation dans les deux heures suivant la fin de la traite. »*

Par extension, un « fromage au lait cru » est fabriqué avec un lait qui n’a pas subi de traitement thermique supérieur à 40 °C.

Le lait cru, à ne pas confondre avec le lait « frais » !

Il ne faut donc pas confondre le lait cru avec le lait dit « frais », qui est en réalité un lait pasteurisé (voir notre article « Que veut dire pasteurisé ? »), c’est-à-dire chauffé pendant quinze à vingt secondes à une température comprise entre 72 et 85 °C. En effet, le lait est un produit fragile dont la conservation au frais n’excède pas 48 heures. Au-delà, le développement des micro-organismes le rend impropre à la consommation (on dit qu’il « tourne »).  C’est pourquoi au fil des siècles, les hommes ont cherché comment conserver cet aliment précieux, en le transformant par exemple en fromages, ou en lui faisant subir un processus de pasteurisation ou de stérilisation.

Une saveur incomparable

Aujourd’hui, grâce aux techniques de contrôle et de réfrigération modernes, le lait cru commercialisé est sûr. Il provient obligatoirement d’animaux en parfaite santé et il est conservé selon des règles d’hygiène rigoureuses et strictement contrôlées. De plus, il doit être conditionné sur le lieu même de production. Son avantage :  il est plus onctueux et aromatique que les autres laits, un véritable atout pour certaines recettes de cuisine à base de lait. À noter que dans plusieurs pays (Canada, certains États des États-Unis), seul le lait pasteurisé ou stérilisé peut être commercialisé : le lait cru est une spécificité française et plus largement européenne !

> Où trouver du lait cru ?
Dans le commerce (certains supermarchés et épiceries biologiques), à la ferme ou via des distributeurs automatiques. Il porte la mention « lait cru » et son emballage est marqué par une dominante jaune (bouchon, étiquette). Attention : il doit être consommé dans les 48 heures et impérativement conservé au réfrigérateur.

* Arrêté du 13 juillet 2012 relatif aux conditions de production et de mise sur le marché de lait cru de bovinés, de petits ruminants et de solipèdes domestiques remis en l’état au consommateur final.

Crédit photo : N.CARNET / CNIEL.

Plus d'articles

Mots clés