Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez notre sélection de recettes de crêpes
Aiguillettes de dinde à la crème et croquettes de pommes de terre
Dossiers

La cuisine des restes

En vertu de l’adage selon lequel rien ne se perd et tout se transforme, la valorisation des vestiges culinaires ne présente que des avantages. Cuisiner les restes, c’est en effet… :

  • bon. Vous avez cuisiné en trop grande quantité mais n’avez aucune envie de manger la même chose qu’hier ? Accommodez différemment et le tour est joué.
  • économique. Chaque Français jette l’équivalent de 20 kg de nourriture par an, un gâchis qui représente une perte de 400 euros par an et par foyer. Recycler les restes, c’est donc préserver son porte-monnaie.
  • écologique. La popote des restes évite enfin de gaspiller, de surconsommer et d’alourdir inutilement les poubelles.

Des restes… et des économies

Pain rassis qui s’ennuie, morceaux de fromages variés qui se demandent comment faire équipe, excédents de viande ou de poisson cuits à valoriser, surplus de pâtes qui se morfondent dans le réfrigérateur, légumes cuits désespérant de repasser à la casserole, fruits défraîchis qui attendent une nouvelle vie : ici, vous trouverez toutes sortes d’idées pour recycler de manière gourmande et futée. Le résultat : une cuisine à petit prix qui permet aux créativités les plus débridées de s’exprimer. On va finir par prévoir des restes exprès pour les cuisiner !

Repas convivial entre amis

Cuisinez à petit prix avec les produits laitiers : les restes

Les produits laitiers permettent de transformer les restes en petits plats savoureux et peu onéreux.

Les restes « bruts »

Il y a restes… et restes. La première catégorie d’entre eux concerne les surplus d’aliments dans leur plus simple appareil, mais qui ne peuvent pas être réutilisés tels quels ou selon leur usage habituel : morceaux de pain rassis et donc trop durs pour faire office d’accompagnements à table ou de supports pour sandwichs, tranches de raclette en quantité insuffisante pour se relancer dans une grande raclette party, légumes défraîchis et peu avenants, fruits trop mûrs pour être croqués nature… La plus grande erreur consisterait à les jeter ! Retrouvez nos meilleures idées pour les cuisiner.

Pain-perdu-B

Que faire avec des restes de pain rassis ?

L'enfance de l'art de recycler les restes.

Pain perdu

À la recherche du pain perdu

La plus célèbre manière de cuisiner le pain dur.

Pudding-ou-pouding-de-painB

Le pudding de pain sec, pour ne pas en perdre une miette

Une préparation polyvalente, simple et bon marché.

Bruschettas à la raclette

Que faire avec des restes de raclette ?

Avec un peu de chance, vos invités n'auront pas tout dévoré.

Les restes cuisinés

Deuxième catégorie de restes : les vestiges des repas. Il s’agit donc cette fois d’aliments pré-transformés et déjà cuits. Purée de pommes de terre, poulet rôti, festins variés des fêtes de fin d’année… : certains d’entre eux se prêtent particulièrement bien à la reconversion. Le mot d’ordre ? Halte à la monotonie ! Si la perspective de remanger plusieurs fois le même plat vous ennuie, donnez-lui un second souffle grâce aux propriétés des produits laitiers.

Avec un reste de purée : fausse brandade de morue

Que faire avec un reste de purée ?

Le tour de la question, des croquettes au parmentier.

Tarte au saumon fumé et aux poireaux

Que faire avec les restes de fêtes ?

Foie gras, saumon fumé, dinde, truffes au chocolat… : hop, au recyclage !

New call-to-action
Croque-monsieur au camembert et à la viande des Grisons
dossier précédent
Cuisiner les fromages
Ajouter/Retirer du panierTéléchargerSelection zoom 515aaf550000000002319059_jizEBp8S_F6B2551.jpg Riz au lait, spéculoos et confiture de lait
dossier suivant
Laits liquides, lait en poudre, lait concentré en cuisine