Café des sports

Rencontre avec Béatrice Kaboré (Koh Lanta 2019), footballeuse professionnelle

Publié le 25.06.2019

Aventurière de Koh Lanta 2019, Béatrice Kaboré est avant-tout footballeuse professionnelle. Attaquante de l’US Saint-Malo, elle reste une sportive de haut-niveau, avec toutes les préoccupations nutritives et physiques que cela implique. Rencontre.

Interview pas futile
Milk and Move :

Est-ce que la nutrition pour toi c’est un sujet important, en tant que footballeuse de haut niveau ?

Béatrice Kaboré

Oui forcément, c’est essentiel pour avancer dans le sport. L’alimentation, c’est la base. Au niveau de notre poids, de nos performances, c’est très important. A l’USSM on est suivies, on passe des tests tous les lundis, on est pesées, on est testées sur des sauts pour voir si on prend de l’amplitude, ou encore au niveau des ischio-jambiers. On nous demande de ne pas changer de poids.

Milk and Move :

La nutrition, c’était déjà une thématique avant de devenir pro ?

Béatrice Kaboré

J’ai toujours été assez sportive, je n’ai jamais eu envie de manger n’importe quoi donc je n’ai pas eu trop de problèmes à ce niveau là. J’ai toujours eu une alimentation assez correcte et en faisant du foot, j’ai gardé le même rythme. Certaines filles doivent changer mais ça n’a pas été mon cas. C’est aussi une question de morphologie.

Milk and Move :

On n’est pas tentée de céder aux excès ?

Béatrice Kaboré

De temps en temps si, mais ça ne m’arrive pas souvent. Je pense qu’on aime tous manger au Mcdo par exemple, mais je n’y pense pas. J’ai plus tendance au bout de quatre mois à me dire « tiens ça fait longtemps » mais ce n’est pas une envie fréquente, et heureusement ! D’autres ont ces envies là plus souvent et sont forcées de se freiner.

Milk and Move :

Est-ce que justement ton expérience de sportive de haut niveau t’a aidé à mieux appréhender cette aventure ?

Béatrice Kaboré

Je pense que ça m’a aidé, notamment au niveau de l’esprit d’équipe. On a une culture du groupe, et c’était utile dès le début de l’aventure.

Milk and Move :

Physiquement, ça t’a aidé ?

Béatrice Kaboré

A vrai dire je ne sais pas trop, parce que pour ma part, j’ai perdu mes muscles direct ! Pourtant j’ai arrêté le foot au dernier moment avant de partir, mais j’ai fondu. Dès les premiers jours on est déjà assez essoufflés, et c’est là qu’on se rend compte de l’importance de la nutrition car je n’ai pas beaucoup mangé sur l’ile. L’alimentation aide quand même nos muscles à tenir, mais ça ne m’a pas embêté plus que ça car le reste c’est dans la tête.

« La nutrition, c’est essentiel
pour avancer dans le sport »

Béatrice Kaboré Footballeuse professionnelle et aventurière Koh Lanta 2019
Milk and Move :

Une fois revenue, tu as dû travailler un peu plus pour récupérer ces muscles ?

Béatrice Kaboré

Oui, j’ai repris directement le sport car j’en avais besoin. Je ne me sentais pas bien d’avoir des muscles tout « flagada » alors qu’on bosse dur pour les avoir musclés. J’ai commencé doucement avec de la musculation, et petit à petit sur le terrain pour ne pas me faire mal en recommençant trop vite.

Milk and Move :

Niveau alimentation, Koh Lanta ce n’est pas ce qu’il y a de mieux. Quand tu es revenue, tu n’as pas été tenté de manger tout et n’importe quoi ?

Béatrice Kaboré

Pas vraiment, car je suis sortie prématurément de l’aventure donc j’ai eu le temps de récupérer pour le jury final. Une fois que tu recommences à manger, les envies que tu avais sur l’île repartent petit à petit. En revanche, je rêvais d’une raclette donc j’ai fait ma raclette (rires). Mais sinon j’ai recommencé à manger normalement.

Milk and Move :

L’autre composante importante quand on est sportive, c’est le mental. Comment on se forge un bon mental ?

Béatrice Kaboré

Je l’ai fait par rapport aux épreuves que j’ai eu à affronter dans ma vie personnelle. Je ne me suis jamais laissée démonter, j’ai toujours cru en ce que je pouvais faire. Malgré le négatif je donnais tout, et ce genre d’épreuves t’aide à avancer. Ça te forge un caractère et forcément ça se ressent dans tes performances, ou les sacrifices que tu fais pour le sport.

Milk and Move :

Le mental c’est aussi important que tes capacités physiques ?

Béatrice Kaboré

Oui, les capacités physiques ça se travaille, mais le mental il y a énormément de sportifs de haut niveau qui ne l’ont pas. Au moindre bémol ils baissent les bras ou ont besoin d’encouragements. Moi à ce niveau là je suis contente de me dire que je ne baisse pas les bras à la première difficulté.

Milk and Move :

Sur Koh-Lanta c’est primordial ?

Béatrice Kaboré

Ça m’a aidé car j’ai réussi à atteindre mes limites et essayer de me dépasser. Dès que ça commençait à être dur, je me disais que je n’allais pas lâcher. C’est comme tous les week-ends sur le terrain, on y croit et jusqu’au bout des 90 minutes.

Interview futile
Milk and Move :

Marquer un but ou faire une passe dé ?

Béatrice Kaboré

Marquer un but, parce qu’après tu peux aller le célébrer (rires) !

Milk and Move :

Porter le brassard de capitaine ou le laisser ?

Béatrice Kaboré

Je ne l’ai jamais vraiment eu et je m’en sors quand même sans. Quand j’ai quelque chose à dire, je le dis. C’est dur de répondre.

Milk and Move :

Etre chef d’équipe à Koh Lanta ou capitaine sur le terrain ?

Béatrice Kaboré

(Rires) C’est chaud ! Allez, porter le brassard.

Milk and Move :

Foot sur terrain, ou foot sur la plage de Koh Lanta ?

Béatrice Kaboré

Sur la plage de Koh Lanta j’aimerais bien, parce que c’est quand même mythique. Mais après il me faut l’énergie pour (rires).

Milk and Move :

L’épreuve des poteaux, ou marquer le poteau rentrant de ta vie ?

Béatrice Kaboré

L’épreuve des poteaux ! C’est un truc que tu ne fais qu’une fois dans une vie.

Milk and Move :

Ramener la coupe à la maison ou le totem d’immunité ?

Béatrice Kaboré

La coupe à la maison quand même !

Milk and Move :

Coupe du Monde ou Jeux Olympiques ?

Béatrice Kaboré

La coupe du monde, parce que ça reste spécialisé dans le domaine du foot.

Tout savoir sur

Café des sports

Sport d'endurance

Épisode #3 : Interview Ping-Pong avec Jok'Air et Vincent Poirier

Sport d'endurance

Épisode #3 Basket : Une rencontre au sommet avec Jok'Air et Vincent Poirier

Sport d'endurance

Épisode #2 Sandy et Poupa: "Le roller, un sport complet"

Prise de masse musculaire

Musculation et alimentation saine : comment prendre de la masse ?

Entrainement et nutrition

Comment s’alimenter pour mieux s’entraîner ?

Récupération post effort

Faut-il boire la bière qu'on vous propose en fin de courses ?