filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 29-06
    Que faire avec de la ricotta ?

    Avec sa texture fondante et sa saveur douce, la ricotta se cuisine aussi bien crue que cuite, en mode salé comme sucré.

  • 25-06
    Que veut dire… ensemencer le lait ?

    Éclairage sur une technique incontournable de la fabrication des produits laitiers.

  • 20-06
    Fête de la musique : savez-vous chanter en yaourt ?

    Un tour de passe-passe lexico-musical que les Français marient volontiers à leur principale préoccupation : la nourriture.

  • 15-06
    Et si on faisait un crumble salé ?

    Le crumble est d’abord un dessert fruité et délicieusement sablé, mais avec des légumes, du poisson ou de la viande, la version salée a tout pour plaire.

Voir toutes les actualités
Dégustation fromagère en famille
La consommation
Lire la suite

La consommation

La consommation de lait et de produits laitiers est ancrée dans les habitudes alimentaires depuis… la préhistoire ! Précisément, elle remonte au Paléolithique, période à laquelle l’homme, devenu un éleveur, domestique chèvres et vaches pour se nourrir de leur précieux lait.

Les pays occidentaux, l’Europe en tête, en sont aujourd’hui les plus grands amateurs. Les Irlandais détiennent le record mondial de consommation de lait : 142 litres/an ! Les Français sont champions de consommation de beurre et de fromages.

En Asie, la situation est plus contrastée. Si l’Inde est un pays aux traditions laitières fortes et bien ancrées, le reste du continent, notamment dans sa partie orientale (Chine, Thaïlande, Vietnam…) est peu versé dans la consommation laitière. Cependant, comme en Chine, les habitudes ont tendance à évoluer rapidement.

Vecteur de vie, d’abondance voire de richesse, le lait est doté d’une charge symbolique très forte, intiment liée à la sphère religieuse, aux mythes et aux croyances.
Au-delà des symboles sociologiques, le lait et les produits laitiers jouissent dans l’hexagone d’une image valorisante alliant santé, plaisir, gastronomie et modernité.