Le boom du yaourt à boire

Publié le 26.09.2018 , mis à jour le 26.04.2019

Le marché mondial du yaourt à boire est en pleine expansion. En France, il semble répondre à nos nouvelles habitudes de consommation.

Le yaourt à boire séduit chaque jour de nouveaux consommateurs en France comme à travers le monde. Au petit-déjeuner, au goûter, à l’école ou au bureau, en bouteille, en berlingot ou en gourde familiale, chacun adopte facilement ce produit laitier nomade qui dope l’innovation des grandes marques françaises et internationales.

 
Le yaourt à boire : une croissance mondiale remarquable
En 1974, les consommateurs français découvraient un nouveau produit laitier au rayon ultra-frais : le yaourt liquide. Présenté en bouteille, il se déclinait alors en version nature, fraise, orange.

Le yaourt à boire a fait bien du chemin depuis et a trouvé sa place dans les rayons ultra frais du monde entier avec en tête la Chine, le Brésil, puis la Russie. Si en 2014, le format préféré de dégustation du yaourt restait le pot (64 % contre 36 % pour la bouteille)1, le marché du yaourt à boire est promis à un bel essor avec une progression estimée à 50 % entre 2016 et 20202?!
Pourquoi ce boom ? L’implantation des professionnels de l’industrie laitière dans les pays en voie de développement et la meilleure gestion de la chaîne du froid l’expliquent en partie. L’évolution des comportements également avec l’occidentalisation des modes de consommation, la hausse du revenu moyen et la sensibilisation aux questions de bien-être et santé.

 
L’innovation au service des nouveaux moments de consommation
Mais le secret du succès actuel du yaourt à boire réside aussi peut-être dans sa capacité à innover pour s’adapter à nos nouvelles façons de consommer.

Lors de son lancement, le yaourt liquide ciblait en effet essentiellement les enfants et les adolescents. Désormais, par ses formats et ses recettes, il s’adresse à tous et sa consommation n’est plus réservée aux fins de repas.

 

Nomade, transportable, le yaourt à boire peut-être glissé3 dans le cartable de l’écolier, dans le sac de sport du sportif ou dans la mallette du PC portable de la femme active. Allié des pauses au bureau ou des goûters à la maison ou au parc, il permet aussi de ne pas partir le ventre vide le matin et donne l’occasion aux enfants qui n’aiment pas le lait de consommer facilement un produit laitier.

 
Des formats et recettes adaptés aux attentes des consommateurs
Côté emballage, les marques ont également rivalisé d’imagination et présentent désormais des formats familiaux et ludiques comme la fontaine à yaourt ou le yaourt à boire «?prêt à verser?» en briques qui se conserve plus longtemps hors du réfrigérateur4.

Les recettes se sont diversifiées offrant des saveurs tendances comme pomme-cassis-framboise, chocolat, pêche-passion ou encore spéculoos. Elles peuvent également s’enrichir de céréales pour faire du yaourt à boire un aliment complet à consommer au petit-déjeuner. Des variantes au lait de chèvre ou de brebis ont même été commercialisées à destination des adultes recherchant une alternative au lait de vache.

Avec ses présentations ludiques, sa large gamme de saveurs et ses recettes renouvelées, le yaourt à boire n’a pas fini de nous surprendre?!

 

1 http://www.sasdt.co.za/wp-content/uploads/2015/04/Session-5-Speaker-15-Roseboom1.pdf
2 Étude Technavio- Le marché du yaourt à boire-Janvier 2016 – Agra-Alimentation 18-02-2016
3 – Vérifier les modalités de conservation inscrites sur l’emballage
4 – Attention : à conserver au réfrigérateur après ouverture

Bon plan et découverte

Bricoleurs de Douceurs : le succès marseillais

Bon plan et découverte

Une fermière au pied des HLM

Le poisson aime le beurre et nous aussi !