Être parents

Episode #3 : Le petit-déjeuner : le repas le plus important de la journée ?

On ne va pas en faire un fromage

Par On ne va pas en faire un fromage Etre parent, un jeu d'enfant!?

Publié le 05.09.2019

Si Caroline est plutôt team « lève-tôt », Emilie elle est adepte du petit-déjeuner sur le pouce. Faut-il tout faire maison ? Jusqu’à quel âge le lait est-il recommandé dans le petit-déjeuner de nos enfants ? Emilie et Caroline échangent leurs conseils et leurs routines sur ce premier repas dans la journée des tout-petits.

L’avis de la diététicienne sur le petit déjeuner

Vous vous êtes forcément retrouvé dans cet échange plein d’humour entre les deux mamans autour du petit-déjeuner ! Plutôt dans les habitudes de Caroline, qui propose un petit-déjeuner complet à son bébé qui semble apprécier, ou dans celles d’Emilie, toujours pressée et qui a du mal à faire avaler quelque chose à sa grande fille avant le départ à l’école ? S’il est vrai que le petit-déjeuner est un repas qui, après une nuit de jeûne, apporte de l’énergie pour toute la matinée et favorise l’attention et la concentration. Inutile de culpabiliser si votre enfant n’est pas du matin. Les apports peuvent en effet se rééquilibrer au cours de la journée.

Mon fils a toujours faim quand il se réveille. Pour nous, c’est le repas le plus facile de la journée. Je fais rapidement avec ce que je trouve dans mon frigo, je n’ai pas de petit-déjeuner type.

Caroline Alias Beauté Active Youtubeuse

Les bases d’un bon petit-déjeuner

Un petit-déjeuner se compose d’un produit céréalier (pain ou céréales peu sucrées), un produit laitier (bol de lait, yaourt ou fromage blanc) et d’un fruit (frais ou en compote). L’idéal, c’est de varier, notamment entre la semaine et le week-end. D’ailleurs le week-end, en prenant le temps de partager et d’apprécier ce repas avec les enfants, on mise sur l’acquisition de bonnes habitudes. Avec un peu de chance, en grandissant, ce petit repas deviendra un rituel du réveil pour démarrer la journée avec le sourire.

 

Quel lait donner à son enfant le matin ?

Tout dépend de l’âge ! Bien entendu, le lait maternel est l’aliment le mieux adapté aux besoins du nourrisson. En l’absence d’allaitement ou en complément de celui-ci, à chaque âge correspond un lait approprié : de 0 à 4-6 mois le lait premier âge, de 4-6 mois à un an le lait deuxième âge (ou « préparation de suite »). Après 1 an, il est recommandé de donner à votre enfant du lait de croissance ou du lait entier. En effet, jusqu’à l’âge de 2-3 ans les enfants ont besoin d’un fort apport en lipides. À partir de 3 ans, vous pouvez passer au lait demi-écrémé.

Si comme Emilie, vous aimeriez comprendre comment est fabriqué le lait infantile, consultez cette vidéo explicative.

 

Bon à savoir : les boissons végétales (à base de noisettes, riz, châtaignes, soja…), souvent appelés « laits » à tort, ne peuvent être considérés comme des équivalents du lait car leurs apports nutritionnels ne sont pas les mêmes que ceux du lait de vache. Les enfants peuvent goûter ces boissons végétales mais pas en tant que substituts au lait de vache.

 

A noter : l’Agence de sécurité sanitaire (ANSES) met en garde contre le fait de remplacer le lait infantile par des « laits végétaux » chez les enfants de moins d’un an. Les conséquences peuvent être très graves. Voir l’avis.

J’ai une enfant qui a du mal à se lever et qui n’a pas faim du tout le matin. La faim ne vient qu’après qu’elle soit bien réveillée et qu’elle a les idées en place.

Emilie Albertini Journaliste

Pourquoi mon enfant n’a pas faim au réveil ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi votre enfant n’arrive pas à manger le matin. Peut-être que, comme la fille d’Emilie, il se réveille trop tard… Ou encore que le matin, il a besoin de temps pour petit-déjeuner?

Consultez nos astuces de parents pour réussir à faire prendre un petit-déjeuner à leurs enfants le matin

 

Que faire s’il part le ventre vide à l’école ?

C’est déjà bien de l’inciter à boire au moins un verre d’eau pour s’hydrater. Peut-être que l’appétit viendra. En tout cas, n’insistez pas pour qu’ils mangent à tout prix. Il vaut mieux éviter de proposer des aliments surtout sucrés (par exemple jus de fruits et biscuits) qui perturbent la glycémie et pourraient induire un vrai coup de pompe dans la matinée.

Si c’est possible, il est malin de glisser dans son sac l’équivalent d’un petit-déjeuner facile à prendre (brique de lait, compote, petit sandwich…) si la faim se fait ressentir plus tard dans la matinée. Malheureusement, cette stratégie n’est pas facile à appliquer sachant que certaines écoles refusent que les enfants mangent à la récré… mais ils se rattraperont au déjeuner.

 

Bon à savoir :

Certains enfants sont incapables de manger au réveil, c’est d’ailleurs le cas aussi le week-end ou pendant les vacances alors qu’ils sont détendus et ont tout leur temps. Et lorsqu’on insiste pour qu’ils petit-déjeunent, ils ne se sentent pas bien (inconfort digestif, nausées…). Il s’agit alors de s’adapter et de respecter chacun.

 

Mais soyez rassuré, tant que votre enfant grandit bien, passe de bonnes journées, inutile de vous tracasser. Et n’oubliez pas qu’en matière d’éducation, le mieux c’est l’exemple ! Essayez de prendre le temps de vous poser vous-même pour prendre votre café plutôt que de l’avaler sur le pas de la porte. Et si c’est mission impossible au quotidien, le week-end peut devenir votre allié petit-déjeuner !

Tout savoir sur

Être parents

Être parents

Episode #4 : La néophobie alimentaire, c’est grave ?

Astuce de parents

Être parents

Comment réussir à faire prendre un petit-déjeuner à ses enfants quand ils n’ont pas faim

Être parents

Episode #2 : Les vacances chez papi et mamie : on lâche prise ?

Être parents

Episode #1 : Le goûter, grosse faim pour petit repas ! On mange quoi ?

Astuces de parents

Être parents

Comment faire manger des légumes à ses enfants ?

Lait à l'école : une initiation au bien manger pour les enfants et les adolescents

En Asie, ostéoporose et fractures augmentent avec l'espérance de vie

« Bien manger, c'est du bon sens »