Fait-maison

Le vrai pain du fromage par Rémi Ceresola, boulanger

. CC

Publié le 05.05.2020

La fièvre du pain est désormais plus forte que celle du samedi soir. Les tendances de recherche sur Google sur le mot « pain » sont en hausse libre. » Et comment dire… : quand on a sorti son propre pain du four, on fantasme instantanément le beurre salé, on fonce sur le camembert et on se rue sur tout ce qui se tartine. Faites votre pain au levain avec la recette pas à pas de Rémi Ceresola, boulanger à Pain Pan.

Faire son pain c’est bien, faire son pain au levain, c’est mieux. Pour passer de la galette au pain, l’eau et la farine ont en effet besoin d’un ferment. Les avantages du levain sur la levure sont multiples. Ce petit mélange actif d’eau et de farine, apporte stabilité, vigueur, homogénéité, gout. Il optimise la conservation et la digestibilité du gluten. Et si l’histoire du pain a toujours traversé celle du levain, il est temps d’écrire la sienne. Avec un tout petit peu de patience et de temps – 8 jours pour lancer un levain – l’expérience s’acquière vite.

Ce qu’il vous faut : Un peu de patience.

Le levain, c’est comme la cuisine, parfois ça rate. Recommencez. Car une fois lancé, c’est mieux qu’un animal de compagnie : c’est pour la vie.

Préparation du levain maison

Eau du robinet

La 1ère semaine, veiller à déchlorer son eau quelques minutes, en la fouettant dans un bol ou en la laissant à l’air libre 24h.

Farine

Idéalement, on démarre un levain à la T80, 110 ou 150. Avec n’importe quelle farine (blé, seigle, sarrasin, riz, épeautre) mais la farine de seigle est particulièrement indiquée.

Si T45.T55.T65 : il faut activer ces farines plus blanches par « un starter ».
Plonger dans 200g d’eau tiède, quelques fruits bio : 1 pomme en quartier avec la peau, 1 abricot sec, 2 pruneaux, des raisins secs, dates, figues, etc. Laisser macérer 2j à température ambiante, sur une source de chaleur constante: un radiateur tiède, un four dont seule la lumière est allumée, l’idéal, c’est une box internet. De petites bulles vont se former. Filtrer l’eau pour lancer le levain.

L’ambiance

Pour activer les bactéries naturelles de la farine, un levain a besoin d’une atmosphère « un peu sale » et un peu chaude. Pas d’endroit javellisé ou trop désinfecté, 1 bocal non stérile.

Recette 🍴

Levain maison

  • Prix

    Pas cher

  • Thème

    C'est pratique

  • Complexité

    Moyen

  • Temps de préparation

    quelques minutes 7 jours de suite

Levain bombé, prêt
melange - farine-eau
1- mélange farine-eau
mettre levain sur la box
2- mettre levain sur la box CC

Ingrédients

Pour démarrer  le levain :

  • 60g d’eau du robinet déchlorée (ou de starter)
  • 50 g de farine (seigle ou autre) bio

Pour le rafraichi :

  • 60 g de farine : la même que celle du départ (seigle, T80, T110, etc) ou une autre, peu importe. T80 est idéale.
  • 50g d’eau à 45°

Préparation

J1

Oxygéner son eau ou prélever celle du starter. Puis la chauffer à 45° (tiède plus) dans une casserole.
La mélanger à la farine dans un pot (à confiture par exemple). On obtient une pâte assez collante.

Filmer le pot en faisant un petit trou dans le plastique ou poser simplement le couvercle dessus sans fermer.

Entreposer ce pot sur la box internet (endroit idéal), un radiateur tiède ou un four dont seule la lumière est allumée. Patienter entre 22 et 36h.

1ères bulles

La pâte va faire des bulles et prendre un peu de volume. Si on la soulève légèrement, le dessous est tout alvéolé. Une odeur fraiche et agréable de vinaigre, légèrement acidulée, de choucroute, ou de laitage un peu acide, se dégage. Si l’odeur est devenue vraiment désagréable, le levain n’a pas pris. Il faut repartir en J1

J2 – J3 – J4

Après 22 à 36h, pour vraiment lancer la machine, il va falloir booster à nouveau son levain avec de la farine et de l’eau : c’est le rafraichi. A ce stade, il n’a pas encore suffisamment de vigueur pour panifier.

On procèdera toute la semaine 1 à un rafraichi par jour. C’est le quotidien du levain.

Préparation du rafraichi :

Mélanger dans le pot de départ : 60 g de farine : la même que celle du départ (seigle, T80, T110, etc) ou une autre, peu importe. T80 est idéale avec 50g d’eau à 45°

Reposer simplement le couvercle. Entreposer sur la box internet.  

J5

Prélever 50g du levain. Y rajouter 60g d’eau tiède et 50g de farine. Si le levain a l’air vigoureux, on peut commencer à l’entreposer, hors box, juste à température ambiante.

Ne pas jeter le levain restant mais le stocker au froid et l’utiliser tel quel dans une pâte à crêpes, des pancakes ou une focaccia, à la place de la levure.

J6  (2 rafraichis)

Matin : prélever 50g de levain. Y rajouter 60 g eau tiède et 50g de farine

Soir : 50g de levain . Rajouter 60g d’eau tiède et 50g de farine

J7

Le levain est quasi prêt. On va opérer un ultime rafraichi avant de faire son pain, quelques heures plus tard (donc calculez vos heures).

Entre 2 et 4h avant de lancer le pétrissage, mélanger

50g de levain souche +  50g de farine T80 +  60g d’eau tiède à 30°.

Mélanger tout ça, mettre un élastique autour du pot à hauteur du mélange, entreposer à température ambiante, couvercle à peine ouvert. Le levain va plus que doubler, jusqu’à bomber dans le pot, en faisant des bulles actives. Il faut l’utiliser quand il est au plus haut, encore bombé. Il va ensuite redescendre.

Pour être sûr : le tester en en mettant un petit peu dans un verre d’eau. S’il flotte, il est prêt. S’il coule, il n’est pas prêt.

On peut commencer à faire son pain.

Désormais, on va stocker le levain encore 1 semaine à température ambiante avec 1 rafraichi quotidien, puis au frigo, couvercle fermé, en opérant au-moins un rafraichi par semaine, plus si besoin.

Rafraichis réguliers

50g de levain souche (ou ce qu’il reste),  50g farine T65, 60g d’eau tiède

Entreposer à température ambiante, couvercle posé.

J7. Le levain, rafraichi quelques heures avant, est prêt. On peut commencer à faire son pain.

Recette du pain

Recette 🍴

Pain pour le fromage par Rémi Cesarola

  • Prix

    Pas cher

  • Thème

    C'est bon d'apprendre

  • Complexité

    Facile

  • Quantité

    1 boule de pain

  • Temps de cuisson

    50 min à 1 heure

pain maison pour le fromage
Etape 1 mélange des ingrédients
Etape 1 Mélange des ingrédients CC
Etape 2 pétrissage de la pâte à pain
Etape 2 pétrissage de la pâte à pain CC
Etape 3 obtention d'une pate-collante
Etape 3 obtention d'une pate-collante CC
Etape 4 repos de la boule de pate
Etape 4 repos de la boule de pate CC
cuisson du pain à la cocotte

Ingrédients

  • 500g de farine T80
  • 320g d’eau à 30°
  • 165g de levain
  • 20g de sel

Préparation

Pétrissage

Tout mettre dans un saladier et mélanger grossièrement avec une cuillère en bois.

Transférer la pâte sur le plan de travail, non fariné (ou à peine), aplatir un peu, ramener tous les bords vers le milieu 2 ou 3 fois de suite en tirant un peu la pâte puis la taper vigoureusement sur le plan, étirer vers soi, rabattre sur elle même et faire un quart de tour. Recommencer la même opération 15mn environ, jusqu’à ce que la pâte se lisse.

C’est pétri lorsque le plan de travail est propre (la pâte ramasse elle-même ce qui a collé) et la pâte est devenue lisse.

Hydratation

Si possible, prendre la température de la pâte : elle doit être à 24° environ

On va rajouter 100 à 150g d’eau environ à 30°

Se mouiller les doigts et enduire la pâte avec l’eau, la replier sur elle même grossièrement puis continuer le pétrissage en tapant, tirant vers soi, enrouler et faire un quart de tour. Recommencer. La pâte absorbe l’eau. Continuer à pétrir. La pâte devient extensible (c’est ce qui donnera du volume au pain) et très lisse mais ferme.

Ramasser la pâte et la bouler légèrement, c’est à dire la faire rouler sur le plan de travail vers soi.

L’entreposer 3h environ dans un saladier, couvert d’un torchon, dans une ambiance tiède (près d’un four, box internet, soleil, radiateur).

Façonnage (après 3h de levée)

Démouler le pain avec une maryse ou une corne. Replier les bords vers l’intérieur, retourner la boule. La tirer alors vers soi doucement en la faisant rouler sur le plan de travail, tout en la maintenant en rond avec le creux de l’autre main tout autour : c’est la bouler.

La pâte prend un peu de tension et se tient un peu mieux sur elle même.

Disposer dans un torchon fariné, dans un cul de poule, jointure au dessus.

Laisser reposer 30mn tel quel.

Installer ainsi au frigo 1 nuit

Cuisson

La cuisson se fait soit sur une plaque réfractaire, soit dans une cocotte en fonte (22cm pour 500g de farine. Si la poignée n’est pas en métal, la dévisser, l’enlever et remettre juste la visse) qui va servir de guide, de garde vapeur et de conducteur de chaleur. C’est l’idéal pour reproduire le four du boulanger.

Préchauffer four et cocotte 1h à température maximum  (250°) et chaleur tournante.

Sortir le pain du frigo et la cocotte du four. Le renverser d’1 coup dans celle-ci, grigner le pain (l’entailler à l’aide d’une lame de rasoir ou d’un couteau très pointu. C’est ce qui permettra au pain de bien lever), le fariner légèrement, remettre le couvercle et glisser au four pour 30 à 40 mn. Puis enlever le couvercle et terminer la cuisson 20mn.

Démouler et laisser refroidir sur une grille.

A savoir

Que veut dire Les T45 T55, etc. des farines ?

Sur les paquets de farine, vous trouverez toujours un T suivi d’un n° (45,55, 65,110, etc.). Le T indique le « type », le N° la force de la farine, c’est à dire son taux protéique (le gluten). Plus le chiffre est bas, plus le taux de gluten est élevé. Il existe 6 types de farine en France. Chacun a un usage: gâteaux, brioche, pain, etc. Il faut par exemple plus de gluten pour faire une brioche qu’une pâte à tarte. La fabrication de viennoiseries ou de brioche, nécessitant des pâtes très levées, on aura besoin de farines fortes : T45 et T55, dites aussi farines de gruau. Plus le T augmente, plus le taux de son est grand, c’est à dire que la farine est « moins raffinée » (comme un sucre blanc/un sucre roux). Ainsi la T 80, moins blanche est dite « semi complète » et la T150, presque brune, est dite « complète ».

 

À lire sur Oh My Milk

A chaque fromage son pain !

À lire sur Oh My Milk

Et un pain hérisson pour l'apéritif !

À lire sur Oh My Milk

Les 6 meilleures recettes de pain et fromage fondu

Tout savoir sur

Fait-maison

Le fait-maison, c'est la garantie de pouvoir choisir de A à Z les produits composant son repas. C'est parfois une bonne manière de faire des économies, et de mieux gérer son équilibre alimentaire au quotidien. Découvrez dans notre rubrique dédiée au fait-maison de savoureuses recettes, des astuces malignes et des conseils de pros.

Fait-maison

Parfait au fromage blanc et au granola par Healthy Clemsy

Fait-maison

3 recettes de cakes fruités d'été

Fait-maison

Gâteau de semoule au chocolat par Livionna

Fait-maison

3 recettes de carpaccios qui sortent de l'ordinaire

Fait-maison

Les mini burgers auvergnats de Pazapah

Fait-maison

Les petits trésors de cuisine de mémé

Fait-maison

Des rouleaux de printemps, oui, mais au fromage !

Fait-maison

Confinement : 3 Recettes de croques simples et rapides

Fait-maison

Le menu trop love de la Saint Valentin

Pas vu à la TV

Cuisine : carte blanche à la tendance black

Fait-maison

Parfait au fromage blanc et au granola par Healthy Clemsy

Fait-maison

3 recettes de cakes fruités d'été

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Crème glacée au brie, fruits secs lyophilisés et miel par Joe Murphy