Alimentation et Santé

Alimentation et Santé

derniers articles
  • 19-09
    Après l’école : 3 idées de goûters sains, gourmands et faciles

    Jamais 3 sans 4 ! Pas question de faire l’impasse sur le 4e repas des enfants : le goûter. Mais comment se renouveler et être sûr que ce snack unique de  l’après-midi leur apporte plusieurs des nutriments dont ils ont besoin ? Voici 3 idées de “goûters après l’école”, à la fois sains, gourmands et rapides à préparer […]

  • 17-09
    Ma reconversion fromager : interview de Paul Zindy, fromager urbain

    Fromager urbain : c’est le nouveau métier de Paul Zindy, 32 ans, qui a relevé le challenge un peu fou d’ouvrir la Laiterie la Chapelle au cœur de Paris. Ce faisant, il entend proposer des fromages fabriqués sur place, à partir du lait de vaches franciliennes, mais aussi d’aller plus loin, en valorisant la transparence et […]

  • 31-08
    Au menu du pique-nique cet été

    En été, le pique-nique fait partie intégrante des plaisirs de vos balades au bord de l’eau comme de vos sorties plus sportives. Un repas convivial et nomade où tous les produits bruts (fromage, charcuterie, pain…) se taillent une place de choix sur la nappe à carreaux. Mais comment se renouveler ? Découvrez nos idées de […]

  • 06-08
    Revisitez le latté frappé pour rafraîchir votre été

    Avec sa mousse légère, son lait glacé et ses parfums à décliner à l’infini, le latté frappé séduit les amateurs de boissons gourmandes et les aficionados des breuvages rafraîchissants. Depuis votre transat, découvrez nos 3 recettes tendances et offrez un coup de fraîcheur à vos lattés de l’été. Le café latté frappé, une recette qui […]

Voir toutes les actualités
Pile de biscottes et biscotte beurrée
Lipides
Lire la suite

Lipides

Si les graisses (ou lipides) ne doivent pas être consommées avec excès, elles ne doivent pas non plus être bannies de notre alimentation. L’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA 2010) réhabilite les lipides, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif. Tous les acides gras contribuent au bon fonctionnement de l’organisme, il faut en consommer et les équilibrer. Ils doivent représenter 35 à 40% des apports caloriques journaliers.

Les graisses apportent principalement de l’énergie en fournissant 9 Kcal par gramme (alors que protéines et glucides n’apportent que 4 Kcal par gramme), transportent les vitamines A et D, constituent l’un des principaux matériaux des membranes cellulaires et interviennent dans de nombreux processus physiologiques.
Ces différents rôles sont parfaitement assurés par les matières grasses du lait et des produits laitiers. La matière grasse laitière est composée à 99,5% de lipides et à 0,5 % d’autres substances liposolubles (vitamines A et D, par exemple).
Elle renferme plus de 400 acides gras différents dont 64% sont saturés et 36% insaturés (mono et polyinsaturés), et tous sont nécessaires à l’organisme.

Le lait est riche en acides gras saturés dits « à chaîne courte » facilement digérés puis assimilés par l’organisme, donc très digestes (temps de séjour faible dans l’estomac et vitesse d’absorption rapide). Certains acides gras spécifiques de la matière grasse laitière (acide myristique) stimulent des enzymes permettant de fabriquer des acides gras insaturés, considérés comme favorables au système cardiovasculaire. D’autres (acide palmitique et l’acide stéarique) entrent dans la fabrication de substances indispensables à la transmission des messages entre les fibres nerveuses. D’autres encore jouent un rôle important dans le développement du cerveau de l’enfant.
Les acides gras saturés sont majoritairement présents dans le beurre et la crème fraîche.

Le lait renferme également des acides gras mono-insaturés comme l’acide oléique, réputé pour son effet neutre sur l’appareil cardio-vasculaire.
Les acides gras poly-insaturés du lait participent au maintien des structures membranaires et à leur bon fonctionnement.

Quant au cholestérol il est indispensable à la vie car il joue un rôle dans la constitution des membranes cellulaires. Les apports alimentaires recommandés en cholestérol influencent peu la cholestérolémie d’un sujet normal : les Français consomment environ 300 à 400 mg de cholestérol par jour (non totalement absorbé) et les produits laitiers n’en apportent que 17 % environ (étude SuViMax).
Le lait entier contient 3,6 grammes de matière grasse pour 100 ml, le lait demi-écrémé 1,6 grammes et le lait écrémé 0.