Alimentation des mamans

Les besoins nutritionnels des femmes enceintes

Publié le 14.09.2010 , mis à jour le 14.08.2019

Pendant la grossesse et l’allaitement, une femme mange pour subvenir aux besoins de son enfant et à ses propres besoins. Elle doit donc être particulièrement vigilante sur l’ensemble de son alimentation. Cela ne signifie pas manger pour deux, mais manger deux fois mieux. Une alimentation équilibrée et riche en nutriments, notamment en calcium, est donc plus que jamais nécessaire. On peut dire que la grossesse fait partie des situations où les besoins en calcium sont plus élevés, et le lait et les produits laitiers fournissent une part essentielle des éléments nécessaires à cet équilibre.

Pour se construire, le fœtus puise dans l’organisme de sa mère, quelles que soient ses réserves, les ressources nécessaires à sa croissance. Il a besoin pour la constitution de son squelette d’un apport important en calcium. En cas d’apport alimentaire insuffisant l’organisme maternel va mobiliser ses réserves calciques osseuses, et donc grever son épargne calcique.

Toute femme enceinte doit consommer chaque jour, et à chaque repas, des aliments appartenant à tous les groupes, de façon à fournir à l’organisme l’ensemble des nutriments nécessaires : protéineslipidesglucidesvitamines et minéraux, mais aussi fibres végétales.

La grossesse augmente principalement les besoins en :

  • calcium, pour que le squelette du fœtus se développe sans que celui de la mère ne se décalcifie
  • protéines, pour la construction des tissus du bébé
  • fer et vitamine B9

Bien que l’organisme s’autorégule de façon à répondre à ses nouveaux besoins, le médecin peut être amené à proposer dans certains cas des supplémentations (fer, vitamines D et B9, notamment).
L’apport en eau est également très important pendant la grossesse (pour le maintien du liquide amniotique et pour la prévention des infections urinaires) et pendant l’allaitement (l’eau est nécessaire pour la fabrication du lait maternel). A ce titre le lait et les produits laitiers étant riches en eau, en plus des autres nutriments, ce sont des aliments à privilégier pendant la grossesse.

Sauf s’il y a un problème de poids, les futures mamans n’ont pas à limiter leur consommation de lipides, car elles apportent des vitamines liposolubles et des acides gras indispensables au bon développement du fœtus. Le beurre et la crème, en quantités recommandées, font partie intégrante de la ration équilibrée.

Par précaution, la consommation de lait cru et de fromage au lait cru n’est pas conseillé aux femmes enceintes. Pendant cette période, pour faire le plein de calcium, il est préférable de choisir des fromages au lait pasteurisé, des fromages à pâte pressée cuite de type comté ou emmental, ou des fromages fondus ou à tartiner. La même recommandation vaut pour les jeunes enfants, les personnes immunodéprimées et les personnes âgées.

Articles recommandés :

– Végétariens, n’oubliez pas les produits laitiers !

– Enceinte, mangez deux fois mieux !

– Le petit-déjeuner, un moment clé pour l’équilibre de la journée

Tout savoir sur

Alimentation des mamans

Adopter une alimentation saine et variée durant la grossesse puis pendant l'allaitement permet de répondre à vos besoins nutritionnels et à ceux de votre enfant. Pour autant, pas toujours simple de trouver un bon équilibre... Notre rubrique fait le point sur les aliments à privilégier, et vous apporte des conseils nutritionnels pour vous et bébé.

Alimentation des mamans

Boire du lait pendant la grossesse diminue les allergies chez l'enfant

Alimentation des mamans

Enceinte, mangez deux fois mieux !

Lait à l'école : une initiation au bien manger pour les enfants et les adolescents

En Asie, ostéoporose et fractures augmentent avec l'espérance de vie

« Bien manger, c'est du bon sens »