Alimentation des enfants et adolescents

Mon enfant est végétarien : comment gérer les repas et éviter les carences ?

. © yanadjan

Publié le 23.07.2020

Vous êtes végétarien ou votre enfant a décidé de le devenir ? Ce n’est pas toujours simple, mais il est possible de se passer de viande et de poisson à condition d’avoir une alimentation diversifiée pour éviter les carences. Si vous suiviez les bons conseils des parents qui ont franchi le pas ?

Varier les aliments et compenser les apports

Marine et Thomas, parents d’Inès, 2 ans et demi

Nous sommes végétariens depuis plusieurs années et quand la diversification alimentaire a commencé pour Inès, de nombreuses questions se sont posées (sans parler de la pression de l’entourage qui ne comprend pas toujours notre choix). Nous sommes très vigilants car nous sommes conscients que les carences peuvent être un vrai problème pour les tout-petits. Nous avons pris conseil auprès de notre pédiatre qui nous a détaillé tous les apports dont elle avait besoin et comment les lui donner autrement qu’avec de la viande. Résultat, on compense avec des légumes, des féculents, des légumineuses ou des produits laitiers à chaque repas. Avec une jolie présentation, ça donne de belles couleurs appétissantes, et Inès adore ça. Et plus il y a de couleurs dans l’assiette, plus il y a de nutriments présents donc c’est tout bénéf ! Il nous a également recommandé une supplémentation en Vitamine B12 et on le voit régulièrement pour un suivi. On a donné une liste d’idées recettes à la nounou et aux grands-parents pour les aider car ils nous disaient qu’ils manquaient d’idées au début, mais maintenant, tout se passe bien.

 

Couper la poire en deux avec le flexitarisme

Lola et Julien, parents d’Antoine, 10 ans et Violette, 4 ans

Il y a quelques mois, Antoine a décidé qu’il voulait devenir végétarien. Nous avons respecté son choix, mais au départ, la gestion des repas était un véritable casse-tête, d’autant que sa sœur et nous continuons à manger de la viande. Mais finalement, on a commencé à consommer de nouveaux aliments qu’on n’avait pas l’habitude d’acheter mais qui permettent de pallier à d’éventuelles carences pour Antoine et de varier les plaisirs pour tout le monde : légumes secs (lentilles, haricots blancs…), céréales (quinoa, blé…) et oléagineux (amandes, noix…). C’est notre dose quotidienne de fer végétal, dont on facilite l’assimilation grâce à la vitamine C apportée par une crudité (ou avec du jus de citron )sur les plats au cours du même repas! On a aussi adapté certains de nos classiques en version veggie pour continuer à garder nos rituels : burger végétarien, boulettes de lentilles, gratin de pâtes aux légumes… et c’est tout aussi bon ! Finalement, on mange moins de viande aussi et ce n’est pas plus mal pour notre santé et pour la planète. Vive le flexitarisme et merci Antoine !

 

Ça n’a pas été facile de se comprendre

Hélène et Xavier, parents de Vanessa, 14 ans

Cela fait 2 ans que Vanessa est végétarienne. Au départ, on pensait que ça passerait rapidement et que c’était une lubie de pré-adolescente. Mais on a vite compris que c’était du sérieux, ses convictions se sont renforcées mois après mois. Elle a perdu du poids car elle ne voulait pas compenser avec des féculents, céréales et légumes secs par peur de grossir. Nous étions inquiets d’éventuelles carence en fer ou qu’elle souffre d’anémie, car elle était souvent pâle. La situation est devenue assez tendue car nous étions désemparés et elle se sentait incomprise, elle nous en voulait de continuer à manger de la viande. On a décidé de changer de cap et de la soutenir plutôt que de s’opposer. Après plusieurs discussions, nous sommes tombés d’accord sur un compromis : nous n’achetons plus de viande pour la maison, mais nous en mangeons au restaurant ou chez des amis. En contrepartie, elle a pris rendez-vous chez une nutritionniste pour établir des menus équilibrés qu’elle respecte à la lettre. Elle pense notamment à manger un produit laitier à chacun des repas (petit-déjeuner et goûter compris), ce qui n’était pas forcément le cas avant. Chacun respecte l’autre, et tout se passe bien.

À lire sur Lait’quilibre

Végétariens, n'oubliez pas les produits laitiers !

À lire sur Lait’quilibre

Végétariens, attention : toutes les protéines ne se valent pas

À lire sur Lait’quilibre

Senior : Devenir végétarien après 60 ans ?

Tout savoir sur

Alimentation des enfants et adolescents

Guider ses enfants et adolescents vers une consommation de produits sains et équilibrés n'est pas toujours facile. Jeunes parents, découvrez dans cette rubrique de Lait'quilibre conseils et astuces pour instaurer de bonnes habitudes alimentaires au fil des jours, et pour toute la famille. Pour que plaisir rime avec nutrition !

Paroles de parents

Alimentation des enfants et adolescents

Apéro festif : les enfants sont de la partie !

Le goûter

Le goûter en pratique, pour toutes les occasions

Le petit-déjeuner

Le petit-déjeuner, mode d’emploi

Alimentation des enfants et adolescents

Petit-déjeuner, goûter : pourquoi, comment ?

Être parents

Mission "dîners faciles, rapides et bons"

Alimentation des enfants et adolescents

Les 1000 premiers jours de l'enfant, une période importante : Entretien

Alimentation des enfants et adolescents

Quels sucres pour mes enfants ?

Les bébés

Manger bio, est-ce mieux pour les enfants en bas âge ?

En famille

Pique-niques d’été : 5 astuces pour bien s’organiser

Hydratation

Fortes chaleurs et hydratation : les bons réflexes en cet été atypique

Contrôle du poids

Des assiettes et des portions de plus en plus grandes ?

Paroles de parents

Alimentation des enfants et adolescents

Apéro festif : les enfants sont de la partie !

Diversification alimentaire

Comment accompagner bébé dans la découverte des saveurs et des textures ?