Natation

Épisode #7 Natation : « Je peux pas, j’ai piscine ! » avec Kalys et Athena

On se bouge

Par On se bouge Une rencontre entre un passionné de sport et un professionnel

Publié le 02.12.2019 , mis à jour le 29.11.2019

La natation est l’un des sports les plus accessibles, que l’on fasse de l’aquagym, de l’aqua bike, que l’on aime plonger ou danser dans l’eau, tout le monde peut pratiquer un sport aquatique. Si on lui prête des vertus relaxantes et apaisantes, l’eau est aussi un excellent moyen de développer de nouvelles facultés physiques. Un corps immergé dans l’eau ne pèse plus que 10 % de son poids, les sports aquatiques permettent ainsi de tonifier et remodeler son corps plus facilement . Sport complet et adapté à toutes les physiologies, on s’y met en douceur… Alors prêts pour le grand bain?

Kalys, poisson d’eau douce

Notre petite passionnée du jour est déjà une star de YouTube à 12 ans. Sur leur chaîne, Kalys et Athena, sa petite sœur de 7 ans, s’amusent en famille filmées par leur papa Mickaël. Elles déballent des jouets, réalisent des challenges et parlent de leurs sorties en famille. Les deux sœurs raffolent des parcs aquatiques et adorent l’eau pour faire les quatre cents coups. Alors, venir passer du temps avec Tristan pour nager comme un poisson dans l’eau, Kalys était plus que partante. Kalys apprend à nager à l’école en CP, et va depuis régulièrement à la piscine, soit pour nager dans le grand bassin, soit pour simplement jouer avec ses amies ou sa petite sœur. Kalys adore l’eau, et « surtout quand elle est chaude ! ». Elle pratique également l’escalade dont elle raffole. Ce qu’elle préfère c’est la brasse, mais Kalys nous le dit : elle adore rester sous l’eau. La piscine, c’est son truc ‘’c’est plus agréable que la mer qui est froide et salée, beurk !’’.

Épisode #7 Natation : « Je peux pas, j’ai piscine ! » avec Kalys et Athena
Cniel

Tristan, musclor au grand cœur

La natation et Tristan, c’est une grande histoire. Coach sportif de formation, il nage pour son plus grand plaisir. Il nous confie être « comme un poisson dans l’eau » lui aussi. Notre jeune coach aime nager pour relâcher le corps, chasser les pensées négatives de son esprit, mais aussi simplement pour s’évader. Sa formation de coach sportif lui a permis d’acquérir un certain nombre de très bonnes bases utiles dans tous les sports. Il grandit dans les arts martiaux, influencé par son grand-père, maître en la matière. Puis il évolue vers le fitness, et il aime aujourd’hui voir que le renforcement musculaire influence sa façon d’appréhender tous les sports. Ainsi, pour la natation « le papillon s’envole plus haut, et va plus vite ! ». L’inconvénient, le poids de sa masse musculaire alors Tristan est plutôt du genre sprinter, plus à l’aise sur les distances courtes, le 100 ou 200 mètres, c’est son truc.

Les astuces d’une rencontre aquatique

Tristan observe Kalys faire ses premières longueurs pour bien s’échauffer et le coach s’active. Dans la piscine, au son des clapotis de l’eau, ils discutent sur la formation de Kalys et Tristan blague : « Ton prof a dû partir en vacances à la moitié de l’apprentissage pour la brasse ! Je vais t’apprendre tranquillement ! ». Très à l’écoute, Tristan remarque que Kalys est quand même plus à l’aise pour la brasse que pour le crawl. Il lui propose de lui donner trois petites astuces qu’elle mettra en place progressivement, au fur et à mesure de la séance. Sur le mouvement du crawl, comme beaucoup de jeunes nageurs, Kalys semble vouloir « taper » le fond de l’eau lorsqu’elle bat des bras. Tristan lui conseille de copier plutôt le mouvement des oiseaux, et de pousser l’eau vers l’arrière pour s’envoler. Au bout de plusieurs longueurs, Kalys s’économise beaucoup plus. Deuxième étape, faire comprendre au petit poisson qu’elle doit sortir la tête de l’eau ! Pour cela, Kalys doit apprendre à ne pas couler et essayer de mieux « flotter » à la surface. C’est une question de respiration, il faut respecter le bon rythme : quand le bras sort de l’eau, on tourne son visage sur le côté pour reprendre son souffle puis on replace la tête dans l’eau et on expire par le nez ou la bouche. Dernière étape pour Kalys, ne pas oublier que ses jambes sont ses deux moteurs arrière. Elles doivent continuellement être en mouvement juste en dessous de la surface et créer de légères éclaboussures.

« Never give up ! »

Tristan et Kalys n’ont même pas 10 ans d’écart, mais l’on sent que la pédagogie de Tristan trouve sa source dans son côté touche-à-tout : plus de sports, plus de connaissances et même univers de référence, Mario Kart est leur ami commun ! Tristan est intarissable et continue à donner des conseils à son élève, fan de Némo comme lui. Il est nécessaire que Kalys conserve une bonne hygiène de vie pour pouvoir pratiquer à fond la natation et l’escalade. Le sommeil est très important durant l’adolescence, les facteurs de progression seront ralentis si les nuits sont trop courtes. Le stress est également quelque chose dont on doit très tôt s’éloigner. Même si Kalys n’est pas directement concernée, Tristan se pose en grand frère et lui conseille de toujours trouver du temps pour souffler, pour buller. Par rapport à la nutrition, le jeune fitboy est formel : il faut se renseigner et aller plus loin que les fausses croyances. Par exemple, en natation on n’oublie pas de s’hydrater en buvant régulièrement, même si on baigne dans l’eau !

Aujourd’hui, la battante Kalys a tout donné, elle a appris des techniques de nage qui, selon elle, changent de ce qu’elle a pu apprendre en club ou à l’école. Elle a hâte de remettre les conseils en pratique et d’annoncer fièrement « je peux pas, j’ai piscine » !

Tout savoir sur

Natation

Natation

Episode#7 Natation : interview Ping-Pong avec Kalys et Athena

Natation

Nageurs, pensez à vous hydrater

Éviter les blessures

Citadin : Comment se préparer pour le ski ?

Performance

Episode #9 E-sport : un sport de haut niveau, LOL ! avec Jeremy et Finlay

Hydratation

Entrainement et alimentation de saison : Janvier