Une filière durable

Petit décryptage de l’augmentation du cours du beurre

Publié le 25.09.2017 , mis à jour le 23.05.2019

Un décalage entre l’offre et la demande, qui explose en raison de l’émergence des marchés asiatiques et de la réhabilitation scientifique du beurre.

Vous l’avez sans doute vu ou entendu dans les médias : depuis fin 2016, le prix du beurre est en hausse, après plusieurs années de tendance à la baisse. Quelles sont les raisons de cette augmentation ?

1/ Parce que la demande de beurre est en hausse…

La consommation de beurre a progressé de 7 % dans le monde en quatre ans, essentiellement pour deux raisons :

 

  • La réhabilitation scientifique de la matière grasse laitière a remis en lumière les atouts nutritionnels du beurre, longtemps décrié. Les cuisiniers professionnels et amateurs, rassurés par ces études, ont donc remis à l’honneur le beurre, produit phare de la gastronomie française.
  • Au cours des dernières années, en Europe et dans le monde, la demande de beurre a fortement augmenté, notamment de la part de nouveaux marchés comme l’Asie. Cette accélération concerne également la crème et le fromage, dont la fabrication utilise à la fois les protéines et les lipides du lait, réduisant les disponibilités de matière grasse laitière pour fabriquer du beurre.

 

2/ … et que l’offre ne parvient pas à satisfaire la demande.

La production laitière européenne a baissé à partir de l’été 2016. Face à la crise traversée par le secteur laitier, les éleveurs français et européens, encouragés par l’Union européenne, ont en effet diminué leur production de lait. Cette baisse a été accentuée, à partir de l’été 2016, par une récolte fourragère médiocre, des conditions climatiques défavorables et des problèmes de trésorerie qui ont poussé certains éleveurs à arrêter leur activité.

 

Cette augmentation des cours mondiaux impacte le secteur artisanal (boulangerie, restauration, etc.) et l’industrie agro-alimentaire (biscuiterie, plats cuisinés, etc.). Côté supermarché, le prix de la plaquette de beurre n’a progressé que de 5 % en un an. La raison : les négociations commerciales des entreprises laitières avec la grande distribution n’ont lieu généralement qu’une fois par an pour les produits vendus sous marque nationale.

 

 

 

Bref, c’est le décalage entre l’offre et la demande qui explique aujourd’hui la hausse du prix du beurre.

 

Transparence ! Voici nos sources...

Source : CNIEL, ATLA et FranceAgriMer / S.S.P., Enquête Mensuelle Laitière.

Tout savoir sur

Une filière durable

Conditions d'élevage des vaches, consommation d'eau des troupeaux, label agriculture biologique, fermes pédagogiques… La filière laitière multiplie les initiatives visant à réduire son impact sur l'environnement. Panorama des actions et réflexions de la filière dans cette rubrique.

Une filière durable

L'économie laitière

Une filière durable

Le parcours du lait (la transformation laitière)

Une filière durable

L’élevage

Une filière durable

L'innovation laitière en 2016

Une filière durable

Cap sur l'avenir

L'environnement

Qu'est-ce que le stockage carbone ?

L’eau

La consommation d'eau dans les fermes laitières

Une filière durable

Agriculture durable, agriculture raisonnée : quelle différence ?

Une filière durable

5 chiffres à découvrir concernant les produits laitiers

Une filière durable

La filière laitière

L'environnement

Empreinte carbone : zoom sur les contributions de l’élevage

Comportements alimentaires

Le comportement des consommateurs

Le bien-être animal

Julien Lepeltier, éleveur : « Notre métier, c'est d'assurer le bien-être du troupeau »