Lait des bébés

Quel lait pour mon bébé ?

. ©LIGHTFIELD STUDIOS

Publié le 19.05.2017 , mis à jour le 27.11.2020

A un an, un bébé a pratiquement triplé son poids de naissance, doublé sa taille et le poids de son cerveau passe de 350 g à plus d’un kilo ! D’où l’importance de bien choisir le lait de votre enfant afin de couvrir ses besoins nutritionnels et lui assurer un développement optimal.

De la naissance à 4-6 mois : une alimentation exclusivement lactée

Le lait maternel apporte naturellement aux nourrissons l’ensemble des nutriments dont ils ont besoin pour grandir et se développer en bonne santé. Par sa composition, le lait maternel est « complet », participe à l’immunité des bébés et favorise une meilleure acceptation des aliments et des textures au cours de la diversification. C’est pourquoi, le lait maternel constitue la référence absolue. Cette qualité nutritionnelle du lait maternel sert donc de valeur étalon pour fixer les normes de composition rigoureusement réglementées des préparations pour nourrissons et préparations de suite.

 

Pour tous ces atouts, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois. Il convient donc d’encourager, sans culpabiliser, les femmes afin qu’elles puissent faire le choix d’allaiter même sur une courte durée.

Je n’allaite pas (ou plus), comment choisir le lait infantile de mon bébé ?

A défaut d’allaitement maternel, en complément (allaitement mixte) ou en relais, durant cette phase d’alimentation lactée exclusive de la naissance à 4-6 mois, le nourrisson ne peut être alimenté que par des préparations pour nourrissons dites « préparation 1er âge » ou « lait 1er âge ».

Ces laits infantiles (ou « préparations infantiles ») majoritairement à base de lait de vache, spécialement conçus pour se rapprocher de la qualité du lait maternel, répondent systématiquement à un cahier des charges rigoureux. Depuis 2020, toutes les formules doivent contenir de l’acide docosahexaénoïque (DHA), un acide gras oméga-3 présent dans le lait maternel, essentiel au bon développement cérébral et visuel des enfants.

Maman donne le biberon

Par conséquent, ces préparations infantiles sont les plus adaptés et les seules alternatives au lait maternel. Leur composition nutritionnelle s’adapte à l’âge et aux besoins de l’enfant et peuvent même être déclinées pour répondre à des situations particulières (hypoallergéniques, anti-régurgitations, spécifiques pour soulager des troubles digestifs ou en cas d’allergie aux protéines de lait de vache diagnostiquée…). Le pédiatre et les professionnels de la petite enfance vous guideront dans le meilleur choix. Vous pourrez ensuite trouver dans le commerce la formule appropriée pour votre bébé : sous forme de poudre à diluer ou liquide, prêt à l’emploi.

A noter : Les laits infantiles en poudre sont habituellement moins coûteux que sous forme liquide.

Pour vous y retrouver dans les différents laits pour bébé

Dénomination Âge
Lait 1er âge ou« préparations pour nourrissons » De la naissance à 6 mois
Les « laits 2e âge » ou « laits de suite De 6 à 12 mois
Laits de croissance De 1 à 3 ans

Bon à savoir

Les « laits de croissance » seraient à privilégier en particulier dans les populations les plus à risque de déficience en fer : populations précaires, enfants prématurés, enfants avec peu d’appétit ou avec des consommations d’aliments source de fer limitées, retard de croissance pondérale. En dehors de ces situations spécifiques, il est possible d’avoir recours au lait entier pasteurisé ou UHT. En revanche, il n’est pas recommandé d’utiliser du lait ½ écrémé car il n’apporte pas assez de matières grasses nécessaires de 1 à 3 ans pour le développement de l’enfant. Le repère : 500 ml de lait ou équivalent (yaourt, fromage…) par jour.

 

Quant au lait cru, il est à proscrire jusqu’à l’âge de 5 ans. En effet, l’absence de traitement thermique augmente un potentiel risque infectieux.

Et les laits infantiles bio ?

Choisir du bio, c’est avant tout choisir des formules plus respectueuses de la nature. Pour ce qui est des préparations infantiles classiques, elles sont toutes déjà soumises à chaque étape à des contrôles précis et stricts. La législation des produits destinées aux tout-petits est en effet bien plus sévère que le cahier des charges d’agriculture biologique. Vous pouvez donc opter pour le bio ou non, selon vos moyens et vos convictions, et en toute quiétude. Votre bébé bénéficiera des meilleurs apports dans chaque cas.

Et les autres laits et boissons végétales, je peux en donner à mon bébé ?

Les seules alternatives au lait maternel sont les préparations infantiles (à base de lait de vache ou de chèvre, ou à base de soja ou de riz). Ces préparations respectent la législation pour l’alimentation infantile et ne doivent pas être confondues avec les boissons ordinaires ou boissons végétales.

Un avis de l’ANSES rappelle que ces boissons végétales (soja, riz, amande, noisette, châtaigne, quinoa…) ne sont absolument pas adaptées aux besoins des enfants de moins de 1 an et que leur utilisation peut conduire à des carences graves et avoir des effets délétères sur la santé de l’enfant.

Un homme donne le biberon

Au-delà de 1 an, la consommation exclusive de boissons végétales (abusivement appelés laits, à l’exception des laits d’amande et lait de coco qui sont seuls autorisés à cette dénomination par la législation) ne peuvent en aucun cas remplacer le lait des bébés en raison de risque de carences nutritionnelles.

Bon à savoir

Les préparations infantiles à base de soja ne devraient pas être proposées durant les six premiers mois de vie de l’enfant, du fait notamment de leur teneur en isoflavones. Et par ailleurs, en cas d’allergie aux protéines de lait de vache, l’ANSES recommande de ne pas utiliser ces préparations infantiles à base de soja en première intention car il peut y avoir une allergie dite « croisée » avec les protéines de soja. Retenez qu’elles ne doivent donc pas être utilisées sans avis médical.

Vous voilà bien paré pour faire les choix de laits les plus adaptés à votre bébé. Ne reste plus qu’à bien préparer les biberons ! A vous de faire le point sur le choix de l’eau et les réflexes d’hygiène !

L’essentiel à retenir :

  • Le lait maternel est l’aliment le mieux adapté aux besoins du nourrisson.
  • En l’absence d’allaitement ou en complément de celui-ci, à chaque âge correspond un lait approprié : de 0 à 4-6 mois le lait premier âge, de 4-6 mois à un an le lait deuxième âge (ou « préparation de suite »), après un an mieux vaut privilégier le lait de croissance ou le lait entier.
  • Les autres laits ou les boissons végétales ne sont pas adaptés aux besoins des nourrissons de moins d’un an. En aucun cas, ils ne peuvent se substituer au lait maternel et/ou aux laits infantiles 1er et 2ème âge, cette pratique pouvant être à l’origine d’accidents graves.
  • Le pédiatre ou un professionnel de la PMI peuvent vous conseiller et vous guider. Ne prenez pas d’initiative concernant le lait de votre enfant sans solliciter leur avis.

Pour aller plus loin :

  1. Révision des repères alimentaires pour les enfants de 0-36 mois et 3-17 ans.
  2. L’alimentation des nourrissons, Anses
  3. AVIS de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à l’actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les enfants de 0 à 3 ans.
  4. Quels laits pour l’alimentation des moins d’un an ?, Anses

À lire sur Lait’quilibre

Quels laitages à quel âge ?

À lire sur Lait’quilibre

Témoignages : comment aborder la diversification menée par l’enfant ?

À lire sur Lait’quilibre

Mission "dîners faciles, rapides et bons"

Tout savoir sur

Lait des bébés

Le lait couvre à lui seul tous les besoins nutritionnels de votre bébé jusqu'à ses 6 mois. Par la suite, lorsque la diversification est mise en place, il représente un apport dans l'équilibre alimentaire de votre tout-petit. Le point sur les différents types de lait infantile, et le rôle des produits laitiers dans l'alimentation de votre enfant.

Alimentation des mamans

Quelles boissons choisir quand on allaite ? Dénouer le vrai du faux

Diversification alimentaire

Quels laitages à quel âge ?

Alimentation des mamans

Covid-19 : les mères peuvent allaiter en toute sécurité

Les bébés

Diversification alimentaire de bébé : les nouvelles recommandations européennes

Alimentation des mamans

Bien manger quand on allaite bébé

Alimentation des mamans

Quelles boissons choisir quand on allaite ? Dénouer le vrai du faux

Paroles de parents

Alimentation des enfants et adolescents

Comment faire manger des légumes secs aux enfants ?

Le bien-être

Travail assis, télétravail : comment garder la forme !