Sur le pouce

Variations autour du jambon-beurre

Publié le 20.03.2013 , mis à jour le 24.05.2019

Le sandwich préféré des Français n’en finit pas de se renouveler !

Le sandwich cocorico

 

La France est le seul pays du monde où le bon vieux jambon-beurre tient tête au hamburger. D’après une étude récente réalisée par un cabinet spécialisé dans la restauration, Gira Conseil, le jambon-beurre représente en effet plus de 60 % des sandwichs consommés en France. Les chiffres de 2009 montrent également que pour un hamburger acheté, il se consomme en même temps huit sandwichs ! Bref, les Français restent très attachés à ce casse-croûte de prédilection qu’ils dégustent au bureau, dans la rue, en pique-nique ou sur la route des vacances. D’ailleurs, à l’image de l’ « indice Big Mac » de l’hebdomadaire britannique The Economist, qui calcule les écarts de pouvoir d’achat entre les grandes villes du monde grâce au prix du plus célèbre des hamburgers, le jambon-beurre a un indice : celui-ci mesure ses variations de prix dans toutes les régions de France.

 

Les clés du succès

 

Mais quel est donc le secret du jambon-beurre ? Il associe trois grands produits phares de la gastronomie française et tout d’abord la baguette. Emblématique de notre boulangerie nationale, comme le montrent les caricatures étrangères représentant les Français avec un béret et un pain allongé, celle-ci présente en effet beaucoup plus de croûte qu’une grosse miche ronde : l’idéal pour un sandwich bien croustillant ! Le deuxième argument de choc du jambon-beurre figure dans son nom : il s’agit bien sûr du beurre, cet exhausteur de goût que les plus gourmands tartinent dessus ET dessous. Doux ou demi-sel, il doit être mou au moment de la préparation du sandwich pour s’étaler facilement. Enfin, le jambon cuit ou jambon blanc, que l’on appelle parfois « jambon de Paris » pour signifier une qualité supérieure, parachève l’équilibre gustatif de notre sandwich bien-aimé.

 

Les variantes

 

Une fois la base maîtrisée, le jambon-beurre se prête à toutes les interprétations :

 

  • Avec des beurres aromatisés aux cornichons, grains de poivre concassés, herbes fraîches, fromage bleu, piment d’Espelette, noix concassées, tomates séchées hachées, éclats d’olives, zestes râpés de citron… Le beurre développant et fixant les saveurs, le plaisir de la dégustation n’en est que décuplé !
  • Avec du fromage : fromage frais à la place beurre, tranches de brie, lamelles de comté ou de tout autre fromage à pâte dure… Toutes les combinaisons sont possibles au gré de l’imagination.
  • Avec des légumes : feuilles de salade (il s’agit alors d’un « sandwich parisien »), tranches de tomates, carottes râpées, lamelles de radis, rondelles de concombre… Là aussi, c’est en fonction des goûts et de la saison. À noter que le « Dagobert », en Belgique francophone, est un jambon-beurre additionné de fromage, crudités et mayonnaise.
  • En petits roulés confectionnés avec une tranche de pain de mie décroûtée et aplatie au rouleau à pâtisserie, du beurre, du jambon, le tout roulé serré et découpé en tronçons : voici le maki de jambon-beurre !

 

Crédit photo : jambon-beurre baguette par 46137 via Flickr.

Tout savoir sur

Sur le pouce

Sur le pouce

Les bonnes idées du petit-déjeuner nomade

Sur le pouce

5 astuces pour réussir les sandwichs

Sur le pouce

Et un pain hérisson pour l'apéritif !

Sur le pouce

Comment réussir la salade de pommes de terre ?

Sur le pouce

Miam, des wraps !

Les fromages

Les fromages passent au gril

Créativité inspiration

Que faire avec du fromage à l'ail et fines herbes ?

Sur le pouce

Croquettes en goguette

Sur le pouce

Le pudding de pain sec, pour ne pas en perdre une miette !

Créativité inspiration

Que faire avec un reste de purée ?

Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

3 nuances de chocolat... chaud !

Ma semaine de ski : 7 jours, 7 spécialités locales !