filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 15-01
    L’astuce du mois : que faire avec des jaunes d’œuf ?

    6 idées pour recycler les jaunes d’œuf.

  • 11-01
    Fromage fondu, le retour : la croûte au fromage

    L’appellation est certes peu ragoûtante, mais sous ce nom extravagant se cache une spécialité montagnarde addictive à base de fromage fondu.

  • 06-01
    Une brève histoire du petit-déjeuner

    L’un des piliers du modèle alimentaire français est né au cours des siècles derniers, quand les produits tropicaux que sont le café, le thé et le chocolat furent associés au sucre et au lait.

  • 04-01
    La flaugnarde ou flognarde : un clafoutis pour l’hiver !

    Pour patienter en attendant le temps des cerises, le principe du clafoutis s’adapte à tous les fruits de saison. La preuve avec la délicieuse flaugnarde, sorte de grosse crêpe garnie de pommes, poires et autres fruits d’hiver.

Voir toutes les actualités
Eleveuse et vaches Normande et Prim'Holstein au pré
Métier d’éleveur
Lire la suite

Métier d’éleveur

Les éleveurs laitiers conduisent des troupeaux et fournissent le lait, mais encore ? À travers un métier aussi indispensable que varié, ce sont d’abord des cultivateurs vivant au rythme de la nature et des saisons. Ils rendent, par l’essence même de leur métier, de nombreux services à la société  : entretien des paysages, maintien de la vie économique et sociale dans les campagnes, création d’emplois directs et indirects, préservation de la biodiversité, participation ancestrale à la réputation de la gastronomie française…

En contact quotidien avec les vaches, ils attachent une importance particulière au bien-être animal : aux quatre coins de France, ces femmes et ces hommes passionnés par leur activité travaillent dans des fermes à taille humaine, fortement liées à la terre, où le confort des troupeaux constitue à la fois une évidence, une volonté et une nécessité, puisque les vaches heureuses et en bonne santé produisent plus… et mieux ! La grande majorité des éleveurs adhère d’ailleurs à une Charte des bonnes pratiques d’élevage qui va bien au-delà des obligations réglementaires. Ce n’est pas un hasard si, pour devenir éleveur laitier, il faut passer par des formations professionnelles reconnues.

Il s’agit enfin d’un métier collaboratif et varié, d’autant plus intéressant que la plupart des éleveurs s’engagent dans de multiples activités tournées vers l’extérieur : de l’accueil de public à la ferme à l’investissement associatif, personne n’a le temps de s’ennuyer !

Télécharger notre infographie