filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 29-06
    Que faire avec de la ricotta ?

    Avec sa texture fondante et sa saveur douce, la ricotta se cuisine aussi bien crue que cuite, en mode salé comme sucré.

  • 25-06
    Que veut dire… ensemencer le lait ?

    Éclairage sur une technique incontournable de la fabrication des produits laitiers.

  • 20-06
    Fête de la musique : savez-vous chanter en yaourt ?

    Un tour de passe-passe lexico-musical que les Français marient volontiers à leur principale préoccupation : la nourriture.

  • 15-06
    Et si on faisait un crumble salé ?

    Le crumble est d’abord un dessert fruité et délicieusement sablé, mais avec des légumes, du poisson ou de la viande, la version salée a tout pour plaire.

Voir toutes les actualités
Eleveuse et vaches Normande et Prim'Holstein au pré
Métier d’éleveur
Lire la suite

Métier d’éleveur

Les éleveurs laitiers conduisent des troupeaux et fournissent le lait, mais encore ? À travers un métier aussi indispensable que varié, ce sont d’abord des cultivateurs vivant au rythme de la nature et des saisons. Ils rendent, par l’essence même de leur métier, de nombreux services à la société  : entretien des paysages, maintien de la vie économique et sociale dans les campagnes, création d’emplois directs et indirects, préservation de la biodiversité, participation ancestrale à la réputation de la gastronomie française…

En contact quotidien avec les vaches, ils attachent une importance particulière au bien-être animal : aux quatre coins de France, ces femmes et ces hommes passionnés par leur activité travaillent dans des fermes à taille humaine, fortement liées à la terre, où le confort des troupeaux constitue à la fois une évidence, une volonté et une nécessité, puisque les vaches heureuses et en bonne santé produisent plus… et mieux ! La grande majorité des éleveurs adhère d’ailleurs à une Charte des bonnes pratiques d’élevage qui va bien au-delà des obligations réglementaires. Ce n’est pas un hasard si, pour devenir éleveur laitier, il faut passer par des formations professionnelles reconnues.

Il s’agit enfin d’un métier collaboratif et varié, d’autant plus intéressant que la plupart des éleveurs s’engagent dans de multiples activités tournées vers l’extérieur : de l’accueil de public à la ferme à l’investissement associatif, personne n’a le temps de s’ennuyer !