Le recyclage

Bouteille, brique de lait : recyclées depuis 30 ans

Et si on en parlait ?

Par Et si on en parlait ? Ici on se dit tout

Publié le 18.02.2021

Une fois transformées, brique et bouteille de lait en plastique deviennent des objets du quotidien. Une bonne raison de recycler ! 👍

Vous êtes-vous déjà demandé dans quelle poubelle vous deviez jeter votre bouteille de lait une fois terminée ? Pas d’hésitation : direction le bac de recyclage (jaune) et oubliez le bac des ordures ménagères (gris) ! La brique, a priori a l’air recyclable. Mais la bouteille ? Et les bouchons ? On fait le point ! 👍

La brique se recycle…

He oui ! Comme vous l’aviez sûrement deviné, la brique de lait se recycle… et même très bien. Principal matériau d’emballage du lait : le carton. La brique est, ainsi, composée de 75 % de carton, 20% de plastique (polyéthylène), 5% d’aluminium. Le carton permet de rendre l’emballage rigide ; le plastique lui donne son étanchéité ; l’aluminium permet la conservation longue durée. Aujourd’hui, les fabricants réfléchissent à des moyens de supprimer la couche d’aluminium, pour réduire l’empreinte environnementale de la brique.

La brique se recycle depuis 1992. Une fois collectée, elle part vers une usine de tri. Les fibres de carton sont transformées en essuie-tout, papier toilette, mouchoirs… Les couches de plastique et d’aluminium sont transformées en une nouvelle matière : le PolyAl, utilisé notamment dans la fabrication de mobilier urbain (bancs, chaises, poubelles…). Il est possible de visiter la Fondation GoodPlanet, à Paris, pour découvrir du mobilier en PolyAl.

… et la bouteille aussi !

Les bouteilles de lait en plastique se recyclent aussi ! Avec un opercule , il s’agit d’une bouteille en PEHD. Une fois collectées et triées, les bouteilles sont transformées en tubes et en bacs et palettes, arrosoirs, flacons, sacs poubelle… Sans opercule, c’est une bouteille en PET opaque, la dernière arrivée sur le marché. Si initialement cette bouteille pouvait perturber le recyclage du flux de PET, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Les industriels ont beaucoup travaillé à la recyclabilité de cet emballage.

Et les bouchons ?

Eux aussi finissent dans le bac jaune des déchets recyclables ! Vous pouvez aussi les mettre de côté et les donner à des associations qui les collectent. Les bouchons financent chaque année plusieurs centaines de milliers d’euros d’actions, au profit du handicap en particulier.

 

Une fois transformés, on en fait des objets aussi variés que des caisses, des seaux, des pieds de canapés, des pièces d’habillage automobile… Une tonne de bouchons donne 980 kg de plastique recyclé, soit 3 tonnes d’équivalent pétrole ! 😲 Et comme tout évolue, en 2024, les bouchons seront tous attachés à la bouteille ou la brique de lait. Cette évolution, demandée par la réglementation européenne, doit permettre de lutter contre les déchets sauvages !

À lire sur Milk Planet

Peut-on manger les produits laitiers après leur DLC ?

À lire sur Milk Planet

Comment repérer l'origine du lait sur une brique de lait ?

À lire sur Milk Planet

Décryptez les logos du recyclage sur les emballages laitiers

Tout savoir sur

Le recyclage

Une table de pique-nique en briques de lait, ça vous étonne ? C'est pourtant l'une des utilisations possibles de ces emballages, recyclés en mobilier urbain par une entreprise française. Découvrez dans notre rubrique les démarches ciblées de recyclage de la filière laitière, ainsi que les sigles utilisés sur les contenants.

Le recyclage

Bientôt une brique de lait 100% recyclée ?

Le recyclage

Avec les produits laitiers, du recyclage tous azimuts !

L'environnement

La cuisine du camping

Le recyclage

Prêts pour une journée de lutte anti-gaspi ?

Le recyclage

Quand les briques de lait se transforment en mobilier urbain

Le recyclage

Décryptez les logos du recyclage sur les emballages laitiers

Le recyclage des emballages vides dans l'élevage laitier

Les apports en calcium

Mets du calcium dans ta vie !

Les apports en protéines

Produits laitiers : riches et pas chers

L'origine des produits

Charte "Engagement provenance et fraîcheur" : décryptage