Les signes officiels de qualité des produits laitiers

Publié le 06.01.2016 , mis à jour le 21.05.2019

Comme les autres denrées alimentaires, les produits laitiers français sont concernés par les signes de qualité, dont ils sont même les fleurons avec notamment 50 Appellations d’Origine Protégée (AOP). En France et en Europe, des logos officiels permettent aux consommateurs de les repérer en un coup d’œil. Les avantages des produits concernés ? Ils sont d’abord les seuls garantis et reconnus par l’État. Ils assurent de plus des aliments de bonne qualité, typiques, ou élaborés dans le respect de l’environnement et du bien-être animal. Ils permettent également de maintenir des emplois dans les zones rurales, notamment de montagne. Ils font enfin partie de notre patrimoine alimentaire. Autant de bonnes raisons de les choisir !

S’y retrouver dans la diversité des signes de qualité

AOP, AOC, IGP, STG, Label Rouge et Agriculture Biologique : il n’est pas toujours facile d’y voir clair dans les signes d’identification de qualité et d’origine ! Entre terroir, tradition, qualités gustatives et mode de production, on vous dit tout pour choisir la crème des produits laitier

Les AOC-AOP, fleurons de la qualité en Europe

L’Appellation d’Origine Protégée (AOP), déclinaison sur le plan européen de l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) française, désigne des produits dont toutes les étapes de fabrication sont réalisées dans une zone géographique précise et selon des savoir-faire reconnus. Parmi les très nombreux produits laitiers français, 45 fromages, 3 beurres et 2 crèmes fraîches sont reconnus par ce prestigieux label.

Le cas de l’agriculture biologique

Tous les produits laitiers, y compris les AOP et autres IGP, peuvent être issus de l’agriculture biologique. Ils figurent d’ailleurs parmi les produits bio les plus consommés par les Français et leur succès est croissant. Ils sont alors marqués du sceau de l’Agriculture biologique à travers deux logos : le logo communautaire « euro feuille » et éventuellement le logo national AB. Ils garantissent un mode de production respectueux de l’environnement et du bien-être animal. De nombreux éleveurs sautent le pas, par conviction mais aussi pour des raisons économiques.

Ma reconversion fromager : interview de Paul Zindy, fromager urbain

Question (pas) bête : pourquoi y a-t-il des plaques vertes sur le comté ?

Tourisme : découvrir la Divine Fromagerie à Illoud, pour tout savoir sur le fromage