A la une

derniers articles
  • 18-01
    Le pain perdu roulé, oh la bonne idée !

    Chaud, moelleux, croustillant, gourmand… : hmmm, on en veut !

  • 16-01
    Que manger quand on allaite ?

    De tout… ou presque.

  • 13-01
    Les bons accords entre vins blancs et fromages

    Des secs aux mutés, en passant par les moelleux et les liquoreux, nos meilleures idées de mariages entre vins blancs et fromages.

  • 11-01
    Question pas bête : qu’est-ce que le tank à lait ?

    Une cuve indispensable pour conserver le lait cru dans les fermes laitières.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

La petite histoire de la tartiflette

Est-elle aussi traditionnelle et ancienne que ce que vous croyez ?

Tartiflette savoyarde au reblochon

Hiver et froidure, ski et sport d’hiver riment souvent avec raclette, fondue et tartiflette. Mais ce plat savoyard est-il si traditionnel qu’il en a l’air ?

Il était une fois la pela

En Haute-Savoie, on prépare depuis longtemps la pela des Aravis, à base de pommes de terre, oignons et reblochon. Ce plat paysan et rustique se pépare dans une poêle à manche très long que l’on nomme péla (la pelle). Fait avec des restes de fromage, il est également surnommé « fricassée de reblochon ».

La tartiflette, une invention récente

C’est le Syndicat Interprofessionnel du Reblochon qui remit au goût du jour cette recette dans les années 80 en lançant la tartiflette. Elle tire son nom de tartiflâ, la pomme de terre en savoyard. Directement inspirée par la pela, elle comporte en plus des lardons et du vin blanc, et se réalise au four. Elle remporta immédiatement un grand succès dans les stations de sport d’hiver avant d’être adoptée partout en Savoie… et dans toute la France.

Le Reblochon super star

Tartiflette ou péla, dans tous les cas, c’est la qualité du reblochon qui fait le bon goût du plat ! Qu’il soit fermier (reconnaissable grâce à sa pastille vert) ou laitier (pastille rouge), ce fromage de Savoie particulièrement savoureux et fondant gagne à être connu. Ne serait-ce que par son histoire unique : « reblocher » en patois savoyard, c’est traire une deuxième fois la vache, qui donne alors un lait encore plus riche et crémeux. Les paysans pratiquaient cette technique de traite pour éviter de payer trop d’impôts, calculés sur les quantités de lait. Avec ce lait tiré après le passage du collecteur, le reblochon était fabriqué, petit régal reservé à la famille.

En pela, en tartiflette ou tout simplement en gratin, le Reblochon, c’est vraiment tout bon !

Voir la recette de la tartiflette

Claude Herlédan / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés