A la une

derniers articles
  • 18-07
    Les meilleures tartines de l’été

    Pas envie de passer des heures en cuisine alors qu’il fait beau et chaud ? Place aux tartines !

  • 14-07
    Le macaron parisien, à découvrir à Paris… et ailleurs !

    Ludique, facile à manger et coloré, le macaron est devenu un grand classique de la pâtisserie parisienne et française.

  • 12-07
    Les 10 meilleures idées pour marier tomates et produits laitiers

    Un accord de saison qui célèbre l’été.

  • 10-07
    Le gâteau battu, trésor de la Picardie

    Un nuage de bonheur !

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Les différents types de yaourt nature

Brassé, à la grecque, à boire ou en pot de verre, le yaourt nature sous toutes ses formes !

bandeau-yaourtnature

Yaourt nature et mielUn pot de yaourt nature, c’est tout simple… et pourtant, il y a le choix dans les linéaires ! Selon vos goûts et vos envies culinaires, trouvez le yaourt qu’il vous faut.

Yaourt nature

Savez-vous que si rien d’autre n’est précisé sur l’étiquette, il est toujours au lait demi-écrémé ? Sinon, il se décline en yaourt maigre ou à 0% (c’est-à-dire au lait écrémé), et en yaourt au lait entier, encore plus riche en goût.
Sa texture ferme est obtenue grâce à une fermentation directement en pot.
La dernière tendance ? Le voir apparaître en seau de 1 kg, pour une consommation familiale… et généreuse !

Yaourt brassé

Plus liquide, il est souvent plus acidulé, et tout aussi riche en bienfaits que le yaourt nature. Seule sa texture est différente ! On le nomme aussi yaourt bulgare – en référence aux origines supposés du yaourt et au « Lactobacillus bulgaricus », l’un des deux ferments à l’œuvre dans la transformation du lait en yaourt. Il est fabriqué en cuve avant d’être conditionné en pots.

Il est particulièrement adapté à la réalisation de boissons, comme les lassis, les cocktails de fruits…

Yaourt à la grecque

Particulièrement épais, c’est un yaourt nature très égoutté (technique traditionnelle) ou enrichi de crème. Gourmand, très savoureux, il est indispensable à la réalisation du tsatsiki et pour tous les plats d’Europe de l’Est, et tout simplement mélangé à des fines herbes, c’est un délicieux dip d’apéritif.
A froid, il peut se substituer à la crème fraîche épaisse.

Yaourt à boire

S’il existe nature, il est le plus souvent sucré et aromatisé, et fabriqué avec un yaourt brassé battu. Imaginé en 1974, il a permis aux adolescents de renouer avec le plaisir du lait, en dégustant le yaourt sans cuillère, à même la bouteille. Son dernier avatar ? Le « yaourt à verser », en brique de 950g, lancé tout récemment. Pratique pour les familles qui veulent associer céréales et yaourts au petit déjeuner.

Et vous, sous quelle forme préférez-vous le yaourt nature ?

> Découvrez comment les yaourts sont fabriqués sur notre site.

Crédits photos : Studio B / N. Carnet / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés