A la une

derniers articles
  • 24-02
    Quelle race de vache pour quel fromage AOP ?

    Grâce à la précision de leurs cahiers des charges, les AOP fromagères ont un impact direct sur la biodiversité des races d’élevage, préservant ainsi des races laitières spécifiques.

  • 22-02
    L’édition 2017 du Salon International de l’Agriculture commence samedi !

    La 54e édition du Salon International de l’Agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2017 à Paris Expo Porte de Versailles.

  • 17-02
    Les bons accords entre vins rouges et fromages

    L’accord fromages-vins rouges est tout à fait possible en faisant attention aux tanins et en n’oubliant pas les vins doux.

  • 15-02
    Les 6 meilleures recettes de pain et fromage fondu

    Pain et fromage dans un sandwich chaud : qui dit mieux ?

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Variations autour de la galette des rois

Frangipane, chocolat ou fruits, c’est vous qui voyez !

Galette des rois aux pommes

Dimanche, c’est l’Épiphanie ! Et si vous prépariez vous-même votre gâteau des rois ? De la frangipane à la galette au chocolat, découvrez nos idées pour satisfaire tous les appétits.

La galette feuilletée

Traditionnellement, le jour de l’Épiphanie (6 janvier), les Français dégustent un « gâteau des rois » dans lequel une fève cachée permet de désigner le « roi » ou la « reine » du jour. Dans le sud de la France, c’est la brioche aux fruits confits en forme de couronne qui a la faveur des gourmands. En revanche, dans le Nord, à Lyon et en région parisienne, la galette feuilletée remporte les suffrages. Depuis la Deuxième Guerre mondiale, celle-ci se déguste surtout garnie d’une crème aux amandes que l’on nomme frangipane.

La traditionnelle : la galette à la frangipane

La véritable frangipane est une crème cuite préparée à base de lait, de sucre, de farine, d’œuf et de beurre, additionnés de macarons écrasés ou d’amandes en poudre, avec éventuellement quelques gouttes d’extrait d’amande amère. C’est Frangipani, un parfumeur italien installé à Paris au XVIIe siècle, qui donna son nom à cette préparation. Concrètement, il s’agit d’une crème pâtissière mélangée avec de la crème d’amandes, à hauteur d’un tiers de crème pâtissière pour deux tiers de crème d’amandes. Mais il est tout à fait possible de ne garnir sa galette qu’avec de la crème d’amandes, très facile à préparer.

Recette de la crème d’amandes : mettre 120 g de beurre mou dans un saladier. Ajouter 200 g de poudre d’amandes, 150 g de sucre en poudre, 3 œufs et quelques gouttes d’extrait d’amande amère (facultatif). Mélanger vigoureusement avec une spatule pour obtenir une préparation homogène. 

Les variantes

L’inconvénient de la frangipane, c’est que les enfants n’apprécient pas toujours l’amertume de l’amande. N’hésitez pas à la remplacer par :

  • une crème préparée avec un autre fruit oléagineux (noisette, noix…) ou de la poudre de noix de coco, sur le même principe que la crème aux amandes ;
  • une ganache au chocolat, seule ou accompagnée de morceaux de fruits (poires cuites ou bananes pour un accord parfait) ;
  • des fruits cuits ou en conserve : compotes de fruits épaisses, dés de pommes revenus dans du beurre avec un voile de sucre et une touche de cannelle pour les amateurs, fruits rouges surgelés compotés avec du sucre, pêches ou fruits exotiques au sirop… ;
  • de la crème pâtissière, nature ou mélangée avec des pépites de chocolat ou encore des dés d’écorces d’oranges confites.

Comment procéder ?

Disposez une pâte feuilletée au fond d’un moule à tarte préalablement beurré. Piquez la pâte avec une fourchette.
Étalez la garniture sur la pâte en laissant 2 cm sur les bords. Posez la fève dans la garniture.
Couvrez avec une seconde pâte feuilletée. Appuyez soigneusement sur les bords pour les coller.
Décorez le dessus de la pâte avec la pointe d’un couteau et badigeonnez de jaune d’œuf.
Faites cuire pendant 30 minutes dans le four préchauffé à 200 °C.

Crédit photo : Claude Herlédan / CNIEL.

Plus d'articles

Mots clés