filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 22-02
    L’édition 2017 du Salon International de l’Agriculture commence samedi !

    La 54e édition du Salon International de l’Agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2017 à Paris Expo Porte de Versailles.

  • 17-02
    Les bons accords entre vins rouges et fromages

    L’accord fromages-vins rouges est tout à fait possible en faisant attention aux tanins et en n’oubliant pas les vins doux.

  • 15-02
    Les 6 meilleures recettes de pain et fromage fondu

    Pain et fromage dans un sandwich chaud : qui dit mieux ?

  • 13-02
    3 idées de repas de Saint-Valentin pour ceux qui n’aiment pas la Saint-Valentin

    Parce qu’on en a marre de la cuisine gnangnan et des sentiments dégoulinants.

Voir toutes les actualités
Surveillance du troupeau
La formation des éleveurs
Lire la suite

La formation des éleveurs

Si la transmission des compétences de génération en génération reste très présente dans le monde agricole, le métier d’éleveur nécessite aujourd’hui une solide formation professionnelle. En charge d’une véritable entreprise, l’éleveur doit en effet maîtriser des sujets très variés : nutrition animale, génétique et reproduction, santé du troupeau, traite, agronomie, gestion des cultures et des stocks de fourrage, rotation des parcelles de pâturage, connaissance réglementaire des textes nationaux et européens, gestion d’entreprise, comptabilité, fiscalité, informatique…

Des formations pour devenir éleveur

Le premier des diplômes agricoles est le Certificat d’Aptitudes Professionnelles Agricoles (CAPA), qui se déroule en apprentissage dans une entreprise du secteur agricole. Pour bénéficier des aides nationales et européennes d’installation agricole, il faut posséder ce que l’on appelle la « Capacité Professionnelle Agricole » (CPA), que l’on obtient avec plusieurs diplômes d’un niveau au moins équivalent au baccalauréat, notamment le baccalauréat professionnel agricole, le brevet de technicien agricole, le baccalauréat technologique S.T.A.V. et le brevet de technicien supérieur agricole.

Après le bac, de nombreuses formations préparent aux différents métiers de l’agriculture :

  • BTS Agricoles (BTSA) dans des domaines divers et variés (BAC + 2) ;
  • Licences professionnelles agricoles plus spécialisées (BAC + 3) ;
  • Écoles d’ingénieurs agricoles et agronomes (BAC + 5).

« J’ai toujours voulu reprendre le flambeau de la ferme familiale. Après la classe de troisième, j’ai intégré un BEP orienté sur les céréales, car la première fonction d’une exploitation est de nourrir les animaux avec ce qui est produit sur place. J’ai ensuite opté pour un bac technologique spécialisé dans les grandes cultures fourragères. Je suis alors parti en Vendée pour un BTS formant à la gestion des exploitations agricoles. J’ai terminé mon cursus par une année de contrat de professionnalisation au cours de laquelle je me suis totalement consacré à l’élevage laitier : alimentation du troupeau, suivi vétérinaire, qualité du lait… Ces années d’études m’ont permis d’aborder la plupart des problématiques liées à l’agriculture et à l’élevage. »

Matthieu, éleveur laitier dans le Loir-et-Cher

Les éleveurs laitiers peuvent aussi se perfectionner ou diversifier leurs compétences tout au long de leur carrière grâce à la formation continue.

Les autres métiers des fermes laitières

Mais l’éleveur ne travaille pas seul dans sa ferme : les métiers liés à l’élevage laitier sont nombreux et variés. Ils concernent les personnes travaillant quotidiennement dans les exploitations, mais aussi les spécialistes qui gravitent autour des élevages (conseillers, inséminateurs, vétérinaires, conseillers d’élevage, etc.). Des formations de plus en plus techniques sont souvent nécessaires pour y accéder.

« Chaque année, 20 à 22 étudiants préparent le parcours « bovin lait » de la licence professionnelle « Métiers du Conseil en Élevage » conduite par le pôle de formation de Bernussou (chambre d’agriculture de l’Aveyron), en partenariat avec l’IUT de Rodez (Université Toulouse 1 Capitole). Pour ce faire, ils doivent être titulaires d’un diplôme de Bac + 2, généralement un BTS agricole, un DUT en agronomie ou une licence en biologie. L’insertion professionnelle étant quasiment garantie, les candidatures sont nombreuses. Nous avons conçu la formation de manière à ce qu’elle constitue un véritable trait d’union entre les études et le monde du travail. Cela passe notamment par un contrat de professionnalisation avec une entreprise et de nombreuses interventions de professionnels. Elle comprend aussi un stage de 3 semaines dans une ferme laitière d’un autre pays de l’Union européenne. Après l’obtention de leur licence pro, les étudiants peuvent devenir contrôleurs laitiers, s’orienter vers des entreprises spécialisées dans l’alimentation des vaches laitières ou encore travailler dans une coopérative d’insémination ou une association de race. »

Patrick, créateur et responsable du parcours « bovin lait » de la licence professionnelle « Métiers du Conseil en Élevage » de Bernussou

 

Télécharger notre infographie