A la une

derniers articles
  • 16-12
    Des distributeurs automatiques de… plateaux de fromages !

    Une envie de fromage à 22h ? Des amis qui débarquent pour une visite surprise, un apéro du dimanche soir à improviser ? La technologie vient à votre secours avec les distributeurs de fromages accessibles 7 jours sur 7. Installés en ville ou en zone rurale, ils rendent service aux clients comme aux producteurs. Décryptage de cette innovation gourmande […]

  • 14-12
    Fromage et café, une expérience gustative inattendue

    Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence ! Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » […]

  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Des expressions bien beurrées

Dans la langue française, le beurre est mis à toutes les sauces.

beurre-bando

BeurresLes Français aiment tellement le beurre… qu’ils en parlent à toutes les sauces !

De la graisse des pauvres…

Sauf dans certaines régions, le beurre a longtemps été une matière grasse peu utilisée en cuisine. Les Grecs et les Romains, par exemple, l’envisageaient surtout comme un remède cicatrisant. Au Moyen Âge, il était même considéré comme un aliment « paysan », et, à ce titre, méprisé par les classes dominantes. C’est sans doute cette connotation négative que l’on retrouve dans l’expression « compter pour du beurre », qui signifie avoir peu ou pas d’importance.

… à la graisse des riches

Au XVIe siècle, la Réforme protestante autorisa le beurre pendant les périodes de carême, suivie de près par la Papauté. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le beurre fut ainsi adopté par les élites, avant de triompher aux XIXe et XXe siècles comme symbole de distinction sociale. Dès lors, il devint un signe d’opulence, sens que l’on retrouve dans plusieurs expressions populaires : « mettre du beurre dans ses épinards » (améliorer son niveau de vie), « faire son beurre » (s’enrichir, tirer profit de quelque chose), « avoir du beurre » (être riche), « promettre plus de beurre que de pain » (promettre plus qu’on ne peut donner), « vouloir le beurre et l’argent du beurre » (vouloir gagner sur tous les plans sans contrepartie) ou encore « avoir le cul dans le beurre » (être né riche).

Tendre, mou, soyeux

Le beurre est également à l’origine d’expressions liées à sa nature. Ainsi, on dit de quelqu’un qu’il est « beurré » quand il est ivre car il cause « grassement » et devient mou sous l’effet de l’alcool. De la même manière, on parle d’entrer comme dans du beurre (entrer facilement) ou d’avoir des mains de beurre (molles). Quant aux yeux au beurre noir, ils viendraient d’une recette de cuisine du XVIe siècle, selon laquelle on faisait pocher les œufs dans du beurre noirci à la cuisson, donnant lieu à… des œufs au beurre noir ! Des œufs aux yeux, le glissement de langage fut aisé, d’autant plus que dans la poêle, les œufs entourés du noir du beurre pouvaient faire penser à des yeux meurtris par un coup. Les coupables ? Des individus sans doute un peu benêts, pas très malins, bref, des fripouilles n’ayant pas inventé… le fil à couper le beurre !

> Les expressions autour du lait.

Crédit photos : P.JAVELLE / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés