filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 15-10
    Mon plateau de fromages aux couleurs de l’automne

    À chaque saison, son assortiment… Tout comme dans les forêts, une fois l’automne venu, la tonalité orange est à l’honneur sur les plateaux de fromages. C’est le moment d’accueillir des produits à croûte lavée ou à pâte flamboyante qui viendront ajouter au plaisir des sens.   Certains fromages hissent la couleur sur leur croûte… Par […]

  • 13-10
    Le tour de main de la semaine : vanner !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Vanner” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour vanner une crème… …Vous vous munissez d’un fouet, d’une spatule ou d’une cuillère. Puis vous agitez votre crème ou votre sauce afin d’en homogénéiser la cuisson et de favoriser son refroidissement. Cette technique permet […]

  • 10-10
    Le skyr, le yaourt tendance venu d’Islande

    La dernière star des produits laitiers débarque directement du Grand Nord sur votre table. Ce yaourt, à la texture proche d’une préparation fromagère, est un véritable trésor gustatif et nutritionnel. Zoom sur le skyr, le yaourt venu d’Islande !   Le skyr, le yaourt historique des Vikings Ce produit mystérieux serait connu sur la terre des […]

  • 08-10
    Trois plats du monde avec les produits laitiers

    La cuisine du monde s’invite chez vous cette saison ! Découvrez trois suggestions de plats originaux à base de yaourt, de fromage et de lait. Des options parfaites pour pimenter vos menus et qui en plus, sont faciles à réaliser en famille…   Cap sur l’Inde avec un dhal de lentilles corail au yaourt À la fois […]

Voir toutes les actualités
Economie et société
-

Du marketing laitier, ça vous tente ?

Créatif et gourmet ? Devenez chargé de projet marketing dans l’industrie laitière !

bando

Chargé de marketingQuels produits créer pour répondre aux attentes des consommateurs ? Comment faire en sorte qu’un packaging soit attractif ? Comment communiquer pour vendre les produits ? Autant de questions auxquelles doit répondre le chef de projet marketing dans l’industrie laitière.

Croire à son projet

Véritable chef d’orchestre, le chef de projet marketing est doté d’un rôle crucial pour l’entreprise : il doit développer les ventes de sa marque en s’appuyant sur tous les moyens à sa disposition (études de marché, proposition de nouveaux produits correspondant aux attentes des consommateurs, communication, promotion…). « Il faut aimer et croire à son produit, prévient Catherine, chef de projet marketing dans le Centre Est de la France depuis 1990, car le métier demande beaucoup d’investissement. De plus, il faut convaincre tous ses partenaires de la qualité du projet, depuis sa hiérarchie jusqu’au consommateur en passant par ses prestataires. Or, impossible de convaincre les autres si on n’est pas soi-même acquis à la cause ! »

Décrypter les secrets des marchés et les tendances

Pour mener à bien cette mission, un important travail en amont est nécessaire : un produit n’est jamais lancé par hasard ! Le chargé de projet marketing doit ainsi répondre à toute une série de questions : à quoi va ressembler le produit ? S’agit-il d’un nouveau produit ou du lifting d’un ancien ? A qui est-il destiné ? Quelle sera sa composition ? Quel est l’état du marché ? Comment se porte la concurrence ? Quelles sont les attentes des consommateurs ? « Il faut rester curieux et réceptif aux tendances alimentaires pour préparer les produits de demain », précise Catherine. La motivation est claire : c’est au sein du service marketing que naissent les nouveaux produits (beurre souple ne brisant pas les biscottes quand on les tartine, dessert lacté innovant, présentation inédite de lait concentré…)

Donner toute sa chance au produit

Une fois les idées lancées, le chargé de projet marketing doit s’assurer que les produits envisagés trouveront un marché. Il s’appuie sur des tests de consommateurs et travaille, avec ses équipes, sur l’élaboration de packagings inventifs, sur la création de gammes cohérentes ou encore sur la sélection de points de vente adaptés. Son plus grand défi ? Il doit veiller à ce que le produit soit innovant sans dépasser ce que le consommateur est prêt à accepter. Le succès du produit n’est jamais assuré, mais c’est un métier dans lequel on ne risque pas de s’ennuyer. « Il n’y a pas deux journées qui se ressemblent, résume Catherine. On passe du packaging aux études de marché, des contraintes techniques de l’usine au plan d’action promotionnel… Il faut être partout ! »

Formation

Une école de commerce est indispensable, donc un Bac +4. Les places sont souvent réservées à l’élite des grandes écoles. Tous les détails sur le site Métiers du lait.

> Découvrez d’autres métiers du lait.

Crédit photo : L.GUENEAU / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés