Créativité inspiration

Homme, femme… l’alimentation genrée vue par le Musée de l’Homme

. © MNHN – J.C. Domenech

Publié le 06.03.2020

Depuis que les femmes sont nées dans une fleur et les hommes dans un légume, le monde de l’alimentation reste des plus genrés. A l’heure de metoo, cuisine, alimentation, gastronomie, n’auraient-elles pas encore cassé les barrières ? Petit parcours dans l’exposition « je mange donc je suis » présentée au Musée de l’Homme.

L’alimentation demeure pour beaucoup un jeu de rôles, depuis qu’Eve a croqué la pomme… Des vertus mâles ou femelles de certains aliments – la femelle araignée plus pleine, le mâle tourteau à plus grosses pinces, le bœuf meilleur que la vache, etc – à celui ou celle qui prendra la place en cuisine, le genre reste une vraie question dans le monde alimentaire. Les sociétés ont très tôt genré les tâches inhérentes à la production de nourriture. Car dans ce qui se mange, tout le monde n’est pas comme l’huître, hermaphrodite et androgyne. Mais, petit aparté, les hommes en offrant ce coquillage, expriment aux jeunes femmes leur désir. « La valeur aphrodisiaque de l’huître s’adresse à l’homme et à lui seul », écrit Pascale Légué, anthropologue à l’EHESS.

« La valeur aphrodisiaque de l’huître s’adresse à l’homme et à lui seul »

Pascale Légué Anthropologue à l’EHESS

L’écailler reste un rôle masculin, le boulanger itou – mais Pagnol a misé sur sa femme. Nombre sociétés ont par contre confié les fourneaux familiaux aux femmes. Au Maghreb, la recette du couscous leur appartient. Gardiennes d’une mémoire qui se transmet de mère en fille, les voilà ainsi garantes de la sauvegarde d’un patrimoine culinaire. An Asie, en Afrique, l’homme cuisine peu. Mais en France, l’histoire de la grande cuisine est bordée de célèbres noms qui ne sont que « monsieur ». « La cuisine professionnelle, figure du chef, se distingue de la cuisine du quotidien, affaire de femmes », souligne Christophe Lavelle, commissaire scientifique de l’exposition. Celui-ci « incarne alors l’excellence, le raffinement et la sophistication de la grande cuisine » quand elle reflète des valeurs nutritives, familiales et rassurantes. Le « panier de la ménagère » a la vie dure et personne ne s’emploie à évoquer le « filet du ménager ». Même si de célèbres femmes cheffes – la Mère Brazier, Anne-Sophie Pic, Maïté – ont fait l’histoire de la gastronomie française.

« La cuisine professionnelle, figure du chef, se distingue de la cuisine du quotidien, affaire de femmes »

Christophe Lavelle Commissaire scientifique de l’exposition "Je mange donc je suis"

« Différentes manières d’appréhender la nourriture peuvent être liées à des injonctions sociales qui pèsent particulièrement sur les femmes. Certaines pratiques alimentaires leur sont imposées dès leur plus jeune âge afin qu’elles correspondent aux critères de beauté associés à leur genre dans une société donnée. Tandis que la consommation de nourriture est plus libre chez les hommes, synonyme de plaisir et de jovialité », relève l’exposition. « Il existe des aliments associés à un genre et un accès préférentiel des hommes aux ressources les plus nutritives. Ce phénomène repose notamment sur l’idée que les hommes auraient besoin d’un apport nutritionnel plus important. Aux femmes, les nourritures légères et délicates (poisson, viandes blanches, légumes), aux hommes les nourritures roboratives (viande rouge, charcuterie) et les boissons alcoolisées », narre l’exposition. Ainsi, 71 % de femmes consomment des yaourts contre 66 % d’hommes, pour les fromages, c’est 77 %-84 %, les pommes de terre, 54 % contre 62 %.

Il faut attendre la photo de la Cène de Cécile Plaisance – présentée au milieu d’une demi douzaine d’autres propositions amusantes- qui figure 12 Barbie délurées autour d’un Ken torse nu, pour se dire qu’on peut, à tout moment, rebattre les cartes.

 

Je mange donc je suis

Exposition
Jusqu’au 7 juin, à Paris.
Musée de l’Homme

À lire sur Milk Planet

Je Mange donc je suis - Expo à Paris

Tout savoir sur

Créativité inspiration

En panne d'idées pour vos prochains repas ? Victime d'un manque d'inspiration criant pour votre tablée de copains ou votre petite tribu ? Piochez parmi nos recettes et nos inspirations culinaires du moment, pour élaborer vite un menu équilibré et gourmand à base de produits simples comme les produits laitiers. Faites chauffer les casseroles !

Créativité inspiration

(G)astronomiques tartines

Créativité inspiration

J’ai testé… la babka !

Créativité inspiration

Les 10 tendances food de 2020

Créativité inspiration

Fromage et dessert : le nouveau mariage mixte

Créativité inspiration

Chic, c'est le printemps ! La cuisine se met au vert

Créativité inspiration

Astuce du week-end : mon gâteau yaourt à la poêle !

Créativité inspiration

Le retour des aliments fermentés

Créativité inspiration

5 astuces pour équilibrer bons repas et petit budget

Pas vu à la TV

Cuisine : carte blanche à la tendance black

Créativité inspiration

Prolongez l'été avec des bâtonnets de glace maison

Fait-maison

Les petits trésors de cuisine de mémé

Créativité inspiration

(G)astronomiques tartines

Paroles de chefs

Ludovic Turac : une pause dans une vie de fou