Alimentation des enfants et adolescents

L’assiette des tout-petits passée au crible : Testez vos connaissances

Publié le 21.04.2021

Pas question de faire la révolution dans l’assiette de nos enfants, mais restons vigilants. Aliments à privilégier ou à limiter, fenêtre idéale pour la diversification, révisez les fondamentaux. L’occasion d’être en adéquation avec les dernières préconisations du Haut conseil de la santé publique (HCSP) pour offrir une croissance optimale aux plus jeunes et encore fragiles, grâce à une nourriture adaptée à chaque âge.

Quiz

Le miel, ce n’est pas pour les bébés

Exact ! Faux ! C'est VRAI. Il est toujours mieux de ne pas proposer du sucre trop tôt aux bébés. Quant au miel, il est déconseillé aux bébés avant leur premier anniversaire, en raison d’un potentiel risque microbiologique. Il est possible de choisir des laitages nature et éventuellement de les servir avec la compote.

Quiz

Moins on donne de matières grasses aux bébés et aux jeunes enfants, mieux c’est !

Exact ! Faux ! FAUX. Les besoins nutritionnels des enfants de moins de 3 ans sont caractérisés par un besoin en lipides plus élevé que celui des adultes pour le développement du cerveau et du système nerveux. Ce besoin est en grande partie couvert par le lait maternel ou les préparations de suite dit « 2ème âge » au début de la diversification. C’est pour cela qu’il est recommandé de proposer au moins 500 ml de lait (lait maternel ou de préparation de suite dit « 2ème âge ») jusqu’à au moins 1 an. Au fur et à mesure que la consommation de lait diminue, les lipides doivent être apportés par l’alimentation solide, notamment en ajoutant des matières grasses dans les préparations maison mais aussi dans les petits pots du commerce. C’est pourquoi, il convient de mettre : 1 cuillérée à café d’huile (colza et olive ) ou 1 noisette de beurre à chaque repas selon la diminution des apports en lait maternel ou infantile.

Quiz

Les légumes secs, c’est pour les grands, pas pour les bébés

Exact ! Faux ! La bonne réponse est NON. L’introduction de légumes secs est possible, en petite quantité, sous forme de purée, dès le début de la diversification à 4-6 mois. Il est même conseillé d’atteindre le repère d’au moins 2 fois par semaine après le premier anniversaire. Cela dit, il est préférable de bien les cuire (de sorte qu’ils soient très tendres) en commençant par les lentilles et les pois cassés avant les haricots (rouges, blancs…) et les pois chiche. Et si c’était votre bébé qui vous initiait à cuisiner des soupes et des purées à base de légumes secs ?

Quiz

Les portions de viande ou d’œuf, c’est en fonction de l’âge, pas de l’appétit

Exact ! Faux ! C'est VRAI. Lors de la diversification, on introduit progressivement la viande (en commençant par la volaille), le poisson, l’œuf, en dosant : 10 g/j de 6 à 12 mois, 20 g/j de 1 à 2 ans, 30 g/j de 2 à 3 ans. Et pour l’œuf, dur, d’abord écrasé dans la purée de légumes : ¼ d’œuf entre 6 et 12 mois, 1/3 de 1 à 2 ans, puis ½ de 2 à 3 ans. La consommation d’un poison ( saumon, sardine, maquereau, hareng, truite) riche en certains acides gras oméga 3 est recommandée une fois par semaine. Enfin, en dehors du jambon blanc, les autres formes de charcuterie (saucisse, pâté, etc.) ou de préparations à base de viande (nuggets, cordon bleu…) doivent être consommées de façon très exceptionnelle chez les jeunes enfants et seulement à partir de 3 ans.

Quiz

Un goûter au chocolat, ok, mais pas pour les petit-derniers

Exact ! Faux ! VRAI. Avant 3 ans, le chocolat et tous les produits qui en contiennent sont à limiter du fait de leur teneur en nickel. Après 1 an, le goûter en milieu d’après-midi pourra être composé par exemple d’un produit céréalier et/ou fruit ou une compote et un produit laitier. Les experts attirent notre attention sur la tentation du double goûter – celui de la crèche ou de l’assistante maternelle et celui apporté par la personne qui vient chercher l’enfant ou au retour au domicile.

Quiz

Carpaccio de bœuf, sushis et fromages au lait cru, c’est que pour les grands

Exact ! Faux ! VRAI. Comme durant la grossesse, avant l’âge de 3 ans, il faut éviter toutes les viandes, coquillages et poisson crus ou peu cuits. Il convient donc de cuire à cœur les viandes hachées. Donc pas de steak saignant. Prudence aussi pour les œufs crus et tous les produits à base d’œufs crus ou insuffisamment cuits (tels que les mousses au chocolat et mayonnaises faites maison).

Pour les fromages au lait cru, les autorités sanitaires recommandent de ne pas en proposer aux enfants de moins de cinq ans. A noter que les fromages à pâtes pressées cuites (Comté, Beaufort, Abondance, Gruyère, Emmental…) ne sont pas concernés par cette restriction et peuvent être consommés dès le plus jeune âge. En effet, l’étape de chauffage du caillé, couplé à un affinage long, apporte une grande sécurité à ces fromages au lait cru. https://www.fromagesaulaitcru.fr/

Quiz

Un enfant qui n’aime pas l’eau, peut boire légèrement sucré

Exact ! Faux ! FAUX. L’eau est la seule boisson indispensable et il est important d’apprendre aux enfants de moins de 3 ans à reconnaître la soif sans l’habituer au goût sucré. Côté boissons, il vaut mieux éviter de proposer des boissons sucrées ou au goût sucré ou de rajouter du sucre ou du sirop dans l’eau de boissons aux enfants. Enfin étant donné que les édulcorants, en tant qu’additif sont interdits dans l’alimentation des enfants de moins de trois ans : recourir aux boissons lights contenant des édulcorants n’est donc pas une bonne stratégie.

Quiz

Pour prévenir les allergies alimentaires et les troubles digestifs, il faut retarder l’introduction d’œuf, de produits laitiers et de gluten dans l'alimentation des bébés

Exact ! Faux ! C'est FAUX. Une fois que la diversification a commencé, après 4 mois, il est recommandé d’introduire sans tarder les allergènes alimentaires majeurs tels que les produits laitiers, l’œuf et l’arachide, ainsi que le gluten. Et ceci, que l’enfant soit à risque d’allergie (du fait de son histoire familiale) ou non. Il n’y a pas de nécessité de retarder après 6 mois l’introduction de quelque groupe alimentaire que ce soit.

Tout savoir sur

Alimentation des enfants et adolescents

Guider ses enfants et adolescents vers une consommation de produits sains et équilibrés n'est pas toujours facile. Jeunes parents, découvrez dans cette rubrique de Lait'quilibre conseils et astuces pour instaurer de bonnes habitudes alimentaires au fil des jours, et pour toute la famille. Pour que plaisir rime avec nutrition !

Paroles de parents

Alimentation des enfants et adolescents

Yaourts maison : pourquoi s'y mettre ?

Comportements alimentaires

Des effets du confinement sur la santé de nos enfants ?

Alimentation des enfants et adolescents

Nouvelles recommandations pour l’alimentation de nos enfants

Les desserts lactés

Au rayon des desserts frais : comment s’y retrouver ?

Paroles de grands-parents

Alimentation des enfants et adolescents

Nourrir les petits enfants : entre plaisir et casse-tête

Paroles de parents

Alimentation des enfants et adolescents

Comment faire manger des légumes secs aux enfants ?

Paroles de parents

Alimentation des enfants et adolescents

Apéro festif : les enfants sont de la partie !

Le goûter

Le goûter en pratique, pour toutes les occasions

Le petit-déjeuner

Le petit-déjeuner, mode d’emploi

Alimentation des enfants et adolescents

Petit-déjeuner, goûter : pourquoi, comment ?

Paroles de parents

Alimentation des enfants et adolescents

Yaourts maison : pourquoi s'y mettre ?

Hydratation

S’hydrater de façon optimale toute l’année !

Comportements alimentaires

Des effets du confinement sur la santé de nos enfants ?