Les classiques de la cuisine

Le quatre-quarts, best of du goûter

Publié le 19.09.2012 , mis à jour le 19.06.2019

Œufs, beurre, farine et sucre en quantités égales : voici le secret du plus célèbre gâteau des familles.

Un gâteau qui porte bien son nom

Comme son nom l’indique, la pâte du quatre-quarts est composée d’un quart d’œufs, un quart de beurre, un quart de farine et un quart de sucre en poudre. Pour la mesure, c’est le poids des œufs qui détermine celui des autres ingrédients, sachant qu’un œuf moyen pèse environ 50 grammes. Pour faire honneur à cette délectable simplicité, ne zappez surtout pas le beurre au profit d’une autre matière grasse : c’est lui qui donne au gâteau sa saveur, son fondant et sa texture moelleuse. Doux ou salé, il s’utilise de préférence mou et non fondu, sauf à vouloir tirer profit de la note torréfiée d’un beurre noisette. Autre impératif : il est important de bien battre les œufs avec le sucre, au début de la recette, pour faire entrer de l’air dans la pâte et aérer le gâteau.

Mode d’emploi

  • Peser 3 ou 4 œufs et prendre le même poids de beurre mou, de farine tamisée et de sucre en poudre.
  • Préchauffer le four à 180 °C.
  • Fouetter ensemble les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  • Ajouter successivement le beurre et la farine, en mélangeant bien entre chaque ingrédient.
  • Beurrer et fariner un moule à cake ou à manqué. Y verser la pâte et enfourner pendant 45 minutes. Pour vérifier la cuisson, planter la lame d’un couteau dans le gâteau : elle doit ressortir sèche. Si ce n’est pas le cas, prolonger la cuisson par tranches de 5 minutes.
  • Laisser tiédir le gâteau avant de le démouler.

La customisation

Le quatre-quarts peut bien sûr se déguster tel quel, en tranches éventuellement nappées de pâte à tartiner, mais sa simplicité permet de le personnaliser à l’infini :

  • Sa pâte, tout d’abord, gagne à être aromatisée avec un ou plusieurs parfums (vanille, zeste de citron ou d’orange, eau de fleur d’oranger, cacao en poudre ou chocolat fondu, rhum ou cognac…) avant la cuisson.
  • Il est également possible de déposer des quartiers de fruits frais (pommes, pêches, ananas…) sur du caramel préalablement nappé au fond du plat, avant de verser la pâte et d’enfourner.
  • Enfin, après cuisson et démoulage, le quatre-quarts se coupe en deux dans la hauteur pour accueillir un délicieux fourrage (ganache, confiture de lait, crème pâtissière, crème de marrons…) ou se coiffe simplement avec une déco gourmande (glaçage, crème chantilly…).

Avec un verre de lait ou un bon chocolat chaud, voici le must du goûter !

Crédit photo : T. Bryone– C. Herlédan / Cercles Culinaires CNIEL

Tout savoir sur

Les classiques de la cuisine

Un bon cuisinier à besoin de bon matériel, d'une bonne recette… et d'ingrédients savoureux ! Dans cette rubrique, Oh my Milk met en avant les recettes traditionnelles et savoureuses faisant la part belle aux produits laitiers. Piochez vos prochaines inspirations culinaires, et préparez-vous à vous régaler.

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : clarifier !

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : émulsionner !

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : foisonner !

Les classiques de la cuisine

Douceurs d'automne au caramel beurre salé

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : pommader !

Les classiques de la cuisine

Le tour de main de la semaine : sabler !

Les classiques de la cuisine

La purée, un plat facile... et indémodable !

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : travailler !

Plaisir et partage

Tradition gourmande : les plats des vendangeurs

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : texturer !

Cuisine du monde

Christian Abegan veut glisser une identité africaine dans nos cuisines

Comfort food

Smoothie bowl : 3 recettes gourmandes à tester !

AOP

Quiz : Connaissez vous les fromages AOP ?