Nutrition et régime équilibré

Les fromages ne sont pas aussi gras que ce que l’on croit !

Publié le 13.01.2018 , mis à jour le 22.05.2019

Bonne nouvelle pour les fromageophiles : les fromages ne sont pas très gras et il est possible d’en manger tous les jours, même quand on surveille sa ligne.

Mais où est donc passé le fromage blanc à 40 % de matière grasse, que l’on trouvait autrefois au supermarché ? Il est toujours au rayon frais… mais affiche désormais un taux de 8 % ! Pourtant, le produit n’a pas changé : ce sont les règles d’étiquetage qui ont été modifiées.

De l’extrait sec au produit fini

Jusqu’en 2007, année du « décret fromage », les étiquettes indiquaient la teneur en matière grasse de l’extrait sec, c’est-à-dire ce qui reste du fromage une fois que l’on a retiré toute son eau. Or, quand on mange du fromage, on ne mange pas un « extrait sec » mais un produit « fini », avec toutes ses composantes… et donc son eau ! Bref, l’étiquetage n’était pas simple à comprendre pour les consommateurs. Par exemple, un fromage blanc « classique » était étiqueté à 40 % de matière grasse, alors qu’en réalité, il en contient très peu car il est composé d’eau à environ 80 % : sur le poids total, le taux de matière grasse n’est que de 8 %.

 

C’est pourquoi en 2007, par souci de clarté, les pouvoirs publics ont demandé aux fabricants d’indiquer le taux de matière grasse sur le poids total (donc ce que l’on consomme), comme pour tous les autres produits alimentaires. D’une manière générale, plus un fromage est sec, comme c’est le cas des grandes meules montagnardes longuement affinées, moins il contient d’eau et plus les matières grasses sont concentrées… mais toujours dans des quantités inférieures à celles que l’on imagine ! Un camembert, moyennement riche en eau, contient ainsi 21 % de matière grasse (45 % sur les étiquettes antérieures à 2007, qui portaient sur le poids sec si vous avez bien suivi). Un comté, plus sec, en compte 28 % (contre 45 % également auparavant).

Oui, on peut manger du fromage quand on surveille sa ligne !

Les idées reçues ayant la vie dure, on pense souvent devoir supprimer le fromage quand on cherche à mincir ou à maintenir son poids. Or, non seulement une portion (et non pas 10 !) ne contient pas autant de matière grasse que ce que l’on imagine, mais le fromage, c’est aussi une synergie de nutriments… et de plaisir. Une portion de fromage par jour et deux laitages écrémés ou demi-écrémés permettent de couvrir les besoins en calcium, sans crainte pour sa ligne, tout en préservant le plaisir de manger !

Transparence ! Voici nos sources...

* Etude CSA-CNIEL, « Le fromage : quelle perception par le corps médical ? » (2008).

Tout savoir sur

Nutrition et régime équilibré

Manger sainement tout en se faisant plaisir, un défi impossible à relever ? Pas si sûr… Notre rubrique vous présente des conseils nutritionnels et des idées recettes de repas aussi équilibrés que gourmands pour toute la famille. Bon appétit !

Les bienfaits des produits laitiers

Les apports nutritionnels des produits laitiers

Les bienfaits des produits laitiers

Apports en iode et sélénium : le rôle-clé du lait

Nutrition et régime équilibré

Vers un nouveau regard sur les matières grasses laitières ?

Nutrition et régime équilibré

Yaourt nature et sucre : attention aux idées reçues

Les apports en calcium

Que contient une portion de fromage à pâte pressée ?

Les apports en protéine

Que contient une portion de camembert ?

Les apports en calcium

Que contient un yaourt aromatisé ?

Les apports en calcium

Les 5 fromages français les plus riches en calcium

Nutrition et régime équilibré

Le lait : idéal pour faire le plein d'oligo-éléments !

Être parents

Episode #7 : Maman, papa, on mange quoi ce soir ?

Être parents

Episode #4 : La néophobie alimentaire, c’est grave ?

Astuce de parents

Être parents

Comment j’ai réussi à faire manger du fromage qui “pue” à mon enfant